Le beau Pays Dieppois…  Idéal pour larguer les amarres en arrière-saison

En Seine-Maritime, Dieppe et ses environs sont devenus attractifs.  Ils  peuvent s’enorgueillir d’un bon  potentiel touristique.

Et Dieppe a de  bonnes vibrations.

Photo de présentation©Yann-Pelcat-

Dieppe, Ville d’Art et d’Histoire de 30 000 âmes,  station balnéaire autrefois  prisée des Parisiens en villégiature, est restée très  liée à la mer. Surtout la pêche, son  activité principale. Ses fleurons ? La coquille Saint Jacques mais aussi le hareng, fêtés ensemble chaque année au mois de novembre.

 

Foire aux Harengs-©Yann Pelcat

Ancienne  terre de vikings, elle tiendrait son nom de baptême de cette origine : Djeep devenu Dieppe. Elle a gardé une certaine authenticité et un certain charme et l’on sent qu’il y fait bon vivre.

Dieppe, la station balnéaire la plus proche de la capitale, a eu son heure de gloire et peut raconter une belle et aristocratique histoire.

 

©Yann-Pelcat-

La duchesse de Berry, épouse du 2ème fils du roi Charles X, venait régulièrement y prendre les Bains de Mer. Très aimée des Dieppois,  ils  lui avaient fait construire  un petit théâtre à l‘italienne, toujours existant, mais aujourd’hui dédié au souvenir des canadiens qui se sont sacrifiés en août 1942 lors d’un raid aérien resté dans les mémoires.

 

Photo Yann Menguy

Dieppe la discrète, regorge d’atouts

La ville s’embellit. Son  attractivité se développe. La Région a une ambition forte en matière de tourisme.

Ville simple restée populaire, Dieppe arbore une vaste plage de galets, des pelouses courant le long de la mer sur 8 hectares. Unique. Détruite à 80% pendant la dernière guerre mondiale, son front de mer  fortement mutilé, n’a cependant pas été reconstruit de façon anarchique et démesurée.

 

©Yann-Pelcat-

 Tout est resté  à dimension humaine. Rien de prétentieux. Coté ambiance, pas de Resort de luxe ambitieux, de nights clubs enfiévrés,  de restos fusion…mais le charme discret d’une villégiature paisible.

La reconstruction n’a certes pas le chic du Havre, mais quelques bâtisses anciennes au look rétro ont survécu et Dieppe possède toujours un quartier 18ème  siècle. 

Ici l’ennui n’est pas du voyage 

Facile de larguer les amarres à Dieppe avec la coexistence de 4 ports. Ils vous font voyager par l’atmosphère qu’ils insufflent.

 

Photo Yann PELCAT – Dieppe et sa region

Port de Pêche au hareng mais aussi à la coquille Saint-Jacques, baptisé ici l’« Or blanc ». Notoriété que la ville partage avec Port en Bessin. Grande fête annuelle pour les célébrer. Ce sera les 17/18 novembre 2018  

Port de Plaisance, de Commerce et une curiosité, le Port à Sec, occupant les anciennes cales sèches du port.

Dieppe affiche aussi une liaison directe en ferry avec l’Angleterre par son accès à Newhaven. 3 rotations/jour.

Un ancien Quartier du Pollet, celui  des pêcheurs, a conservé son  look de vieilles maisons basses, simples et authentiques.

Une imposante église Gothique et Renaissance. Ce n’est pas une Cathédrale mais cela en a tout l’air. Dédiée à Saint Jacques, elle était une étape des pèlerins vers Compostelle.

 

Eglise St Jacques Photo Decaux©

Dieppe est fortement marquée par les grandes découvertes maritimes au 16ème siècle et l’importance de sa richesse aux siècles passés.

Cette richesse  est attestée  par les offrandes de ses anciens  armateurs.  Jehan Ango par exemple, bien connu des Dieppois, a financé  le Mur du Trésor et la Frise des Sauvages  à l’intérieur  de  l’église. A voir absolument. Ce célèbre armateur dieppois, ami du roi François 1er l’a offert à sa ville natale.

 Un Château-musée incontournable par ses collections rares. 

 

Photo Decaux. Chateau musée

Ce Château fortifié n’a jamais été habité mais a servi de lieu de  garnison  militaire. 

Collection exceptionnelle d’objets en ivoire sculptés, de  cartes de navigation anciennes,  Portulans rares, et de tableaux de maîtres du mouvement pictural impressionniste. Camille Pissarro,  l’un d’entre eux,  a peint quelques chefs d’œuvre. Dont  «  l’avant-port de Dieppe » offert à  la ville.

Les Bains. Un centre aquatique au top ! 

 

 

Alimentées en eau de mer chauffée à 28 degrés, vue imprenable sur le Château, ses deux immenses piscines, dont une en extérieur, de taille olympique, font rêver. Massages (cosmétique marine Algotherm), sauna, hammam, jets hydromassants et plein de plaisants jeux d’enfants.

 

ALGOTHERM

Un Festival International  des Cerfs-Volants unique  et courtisé 

Il est international. C’est le premier rendez-vous cervolistique au monde. 

 

Tous les deux ans, années paires, Dieppe l’organise en bord de mer, sur les fameuses pelouses de  8 hectares tant convoitées.  20ème édition cette année 2018,  du 8 au  16 septembre.  Gratuit. Les délégations du monde entier sont à la fête avec un pays historique phare : le Cambodge.

On pourra fabriquer son propre cerf-volant,  contempler le spectaculaire Vol de Nuit, assister à un  Théâtre d’Ombres, historique spectacle   cambodgien. 

Cerfs-volants traditionnels mais aussi cerfs-volants de combat et acrobatiques feront vivre des moments enchantés aux enfants et adultes-grands enfants.

A quelques jets de billes de la Cité d’Ango

Le Manoir d’Ango à Varengeville/Mer, ancienne résidence d’été de l’armateur. Classé Monument Historique, cette demeure du 16ème siècle, privée,  la plus charmante de Normandie, offre au visiteur  son pigeonnier, certainement  le plus étonnant de France et une immense grange du 16ème siècle qui peut se louer pour  mariages et évènements. Un gîte confortable dédié à la location, est installé dans l’immense  parc arboré.

 

Manoir d’Ango

Un golf 18 trous,  campé sur le territoire de Dieppe,  partagé avec le bourg voisin de Pourville, est le doyen des golfs normands.  On peut y déjeuner d’une bonne cuisine mais le service fait  l’éloge de la lenteur.

Des jardins extraordinaires. Que pourrait chanter  Charles Trenet. Celui de Vasterival à Sainte-Marguerite-sur-Mer se visite par tous les temps. Au fil des saisons, le panorama et les couleurs de vert changent. Plantes domestiquées, arbres rares, mais aussi plantes locales à leur aise parmi les 10 000 espèces répertoriées.

La princesse Grata Sturdza a créé sur 12  hectares, ce parc arboré et arbustif, ces tapis de fleurs qui évoluent en fonction des saisons. Elle a su attirer et profiter des conseils des plus grands botanistes du monde. Un étonnant Cabinet de Curiosité végétale. 

Tout est maitrisé et pourtant  tout semble sauvage.

PRATIQUE

Les informations  touristiques

www.dieppe.fr

www.dieppetourisme.com

Tel : 02 32 14 40 60

Le Festival International de Cerf-Volant de Dieppe

 www.dieppe-cerf-volant.org

Où poser ses pénates en cœur de ville ?

L’Inter-Hôtel de la Plage. Un charmant petit hôtel typique du  19ème siècle, de style anglo-normand, de l’époque des bains de mer. 3 étoiles. Délicieusement provincial. En front de mer.  50 chambres.  Relais du Silence. Silence  que seuls les goélands peuvent venir  troubler…

www.plagehotel-dieppe.com

Où déjeuner/diner, bon, et sans prétention ? 

Le choix est ample. Dieppe est une ville qui aime manger. Poissons du littoral, fromages de Normandie et cidre composent un vaste garde-manger.

3 bonnes adresses gourmandes qui proposent une cuisine soignée. Restaurants et Brasseries. Idéal pour déguster la fameuse Marmite Dieppoise.

« Bistrot du Pollet »

www.bistrotdupollet.fr

« L’Ö 2 Mer »

Lo2mer@orange.fr

Tel : 02 35 86 57 42

« Le Trèfle ». C’est la bonne table bistronomique du Casino en front de mer.

www.casinodieppe.com

Tel : 02 32 14 48 00

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !