Le pays des Abers : entre terre et mer

C’est le bout de l’ancien monde. A une encablure de Brest, la côte est livrée à la fureur des éléments. Ici la terre s’engouffre dans un océan qui laboure et disloque ses rivages. A l’intérieur du pays, (l’Argoat), dans les abers, les vagues s’ensablent en plein champs.

 

Le phare du Four au large de Porspoder Photo CRTB – Le Men Nicolas(c)

Tout au bout de la péninsule européenne, la côte nord du Finistère offre ses paysages indomptés qu’éclabousse une mer en furie. Il faut voir l’écume blanche se fracasser sur les rochers, s’ébouriffer le vert des prés et foncer le bleu outre-mer pour comprendre la force de l’étreinte de la vague et du ressac. C’est l’extrême limite de la Bretagne, encore sauvage, encore plus belle sous la tempête.

La côte (l’Armor) s’ouvre sur la mer d’Iroise et ses plages battues par le vent qui fouette les pommettes au sang. Depuis des siècles, qu’il pleuve ou qu’il vente marins et goémoniers l’affrontent.  

A l’intérieur du pays, des failles entaillent comme des fjords la campagne. Ils sont trois, l’ Aber-Wrac’h, l’Aber-Benoît et l’Aber-Ildut.

Vue sur aber-Wrac’h Photo CRTB – Torset Pierre(c)

Chaque marée resculpte un paysage où vasières et parcs à huitres disparaissent sous les flots, et découvre une flopée d’îlots et de rochers.

 

Photo Martine Guilcher(c)

Dans les petits ports,  plaisanciers et goémoniers se côtoient. A Lanildut dans l’Aber Ildut, premier port goémonier  d’Europe, qui engrange 95% de la production nationale d’algues, on peut de mai à octobre observer le retour de ces curieux bateaux qui déchargent leur cargaison avec leur « scoubidou » : une sorte de tire-bouchon géant.

 

La pêche des algues Photo CRTB – Berthier Emmanuel(c)

Et une drôle d’embarcation pour un métier à hauts risques puisque la récolte se fait en bas-fonds, en plein champ de récifs, au cœur de forêts d’algues géantes. Vertes, rouges ou brunes, prisées par la cosmétologie, et  la thalassothérapie, elles sont bourrées de minéraux, vitamines, acides aminés, protéines et antioxydants. Utilisées comme gélifiants de l’industrie alimentaire, alternatives aux pesticides elles seraient aussi une solution d’avenir à la malnutrition. Dans les Abers, on les retrouve un peu  partout : dans le saucisson à Bourg Blanc,  le pain à Lannilis, la bière à la Brasserie des Abers, et aux menus de plus en plus de bistrots comme le Chenal à Porspoder qui cultive autant le goût des algues que des voyages et des livres.

 

Porspoder (les Abers) Photo-CRTB-TORSET-Pierrec

A Plouguerneau, les sorties organisées par l’écomusée pour les ramasser sur les rives et les cuisiner ont le vent en poupe. Locaux et touristes réclament ce cocktail de jouvence. Ils apprécient aussi les bienfaits et beautés des sentiers des douaniers, comme celui du GR 34, élu GR préféré des Français en 2017 où le spectacle est permanent car la mer d’Iroise, truffée de brisants, balayée de forts courants, est un vrai tableau vivant. Ses eaux cristallines ourlées de sable blanc restent aujourd’hui sous haute surveillance.

Photo Martine Guilcher(c)

Ici, personne n’a oublié le drame de l’Amoco Cadiz, échoué à Portsall une nuit de tempête en 1978. Le vent, la pluie et une armada de bénévoles ont lavé des rochers les 230 000 tonnes de bile noire que le pétrolier avait vomi. Il aura fallu 14 ans de procés, 14 millions de frais de procédure engagés par 12 communes, pour que la Cour Fédérale de Chicago condamne la « Standard Oil of Indiana » à verser plus de 36 millions d’euros d’indemnités, auxquels l’Etat français a rajouté près de 15 millions, pour qu’à nouveau les sources vitales jaillissent à l’écume de la houle d’une Armorique intacte.

 

Photo de présentation : Martine Guilcher

Pratique :

Quelques bonnes adresses pour goûter aux algues :

La charcuterie Hélibert (pâté aux algues, saucisse fumée aux algues.)

1 rue St-Y à Bourg Blanc 02.98.84.58.21 ou 06.73.49.33.19 

Ferme de Kéroudy (Fabrication de la tomme de vache aux algues )

La Brasserie des Abers propose un impressionnant choix de bière aux algues etc

Avenue de Portsall à Ploudalmézeau Tel : 02 98 48 10 72 contact@adam-sa.com

La Maison du boulanger, 3 rue des marchands à Lannilis pour le pain aux algues de Michel Izard

Restaurant le Chenal  à Porspoder (ce complexe café/resto/librairie avec vue sur mer à tout pour plaire : la cuisine du chef le chef Maxime Vallée est à consommer autant que  les livres de la maison)

13 rue du port Porspoder 02.98.89.54.36

La crêperie La Chaumine à Ploudalmézeau

02.98.48.65.55 sarlbiligou@gmail.com 

Restaurant le Vioben à Landéda

30 Ar palud : 02.98.04.96.77 

Restaurant le Castel Ac’h à Plougerneau : tél :  02.98.37.16.16 info@castelach.fr 

 

Où dormir ?

L’hôtel de la mer à Plounéour Brignogan Plages 

Un petit paradis, les pieds dans le Gr34 et dans la mer d’Iroise, tenu par un couple amoureux des lieux. Tél : 02.98.43.18.47 plage des chardons bleus bienvenue@hoteldelamer.bzh 

La Demeure Océane (chambre d’hôte avec vue sur l’océan)

20 rue de Bar al Lann Portsall Ploudalmézeau 02.98.48.77.42 / 06.26.46.42.67 demeure@gmail.com 

A voir :

Le village de Ménéham à Kerlouan

Situé à 100m du GR 34, cet ex hameau de paysans de la mer, dont les  chaumières ont été  restaurées à l’identique offre des expositions, animations, un musée, des ateliers d’artisans d’art, une auberge pour se restaurer et un gîte d’étape où l’on peut dormir dans des lits-clôts.

www.meneham.bzh/

L’écomusée des goémoniers à Plouguerneau

4 stread Kenan Uhella, 02 98 37 13 35 ou 06 79 74 06 61 

www.ecomusee-plouguerneau.fr/ 

Les anciens fours goémoniers du port du Korréjou

Se renseigner : 

 www.brest-terres-oceanes.fr

www.finisteretourisme.com

 

 A lire « Abers » d’ Hervé Quéméner et Jean -Yves Guillaume. Editions Géorama    27 euros (un beau livre qui donne envie d’y aller ou d’y retourner)

 

 

 

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !