Le tourisme français champion du monde…


A en croire Christian Mantéi, directeur général d’Atout France (l’agence de développement touristique de la France), la victoire de la France à Moscou lors de la Coupe du monde de football face aux Croates a un « impact extrêmement positif en terme d’image pour notre pays et donc pour le tourisme ».

Un supporter sur… la route du Tour de France – photo Dominique ROUDY (c)


Les étrangers aiment la France. En 2017, notre pays avait accueilli 87 millions de visiteurs étrangers pour 53 milliards d’euros de recettes et 2018 s’annonce comme une année de tous les records. Les premiers chiffres du printemps sont porteurs d’espoirs et les clignotants sont plus que jamais « au vert » après les premières estimations estivales. 

De plus, la deuxième étoile décrochée par les footballeurs tricolores de l’entraîneur Didier Deschamps a apporté aux Français le bonheur qu’ils attendaient avant de partir en vacances
Un succès mondial qui va incontestablement rejaillir sur le tourisme français comme en témoigne Christian Mantéi lors d’une déclaration faite à nos confrères du quotidien du tourisme. « L’année s’annonce excellente et nous sommes partis pour passer la barre des 90 millions de visiteurs, un record. Mais ce qui est important c’est que grâce au succès des Bleus la qualité de l’accueil s’en ressent. C’est palpable dans les rues, dans les commerces, les restaurants… En ce moment, nous donnons une très bonne image d’accueil ».

 Une victoire qui donne également une bonne image de la France à l’étranger d’autant, surenchérit Christian Mantéi « que le football devient très populaire en Asie, notamment chez les Chinois et les Japonais ».   

Les touristes asiatiques à la Tour Eiffel

… Et chapeau les Bleus…

Ils l’on fait. Pourtant, en dehors des inconditionnels supporters de l’équipe de France, nombreux étaient les Français, notamment dans les médias spécialisés à voir les footballeurs français capables d’atteindre les quarts de finale, mais pas plus. 

Et finalement, après un premier tour de Mondial où nous sommes restés sur notre faim avec des commentaires qui allaient bon train sur le système de jeu mis en place par Deschamps, le capitaine Hugo Lloris et ses camarades ont pris un virage à 180°.
A croire que c’était un coup de bluff en première phase ! Bref, deux des plus importantes nations du football mondial en termes de palmarès les formations sud-américaines de l’Argentine et de l’Uruguay, puis les Belges, qui se sont battus comme des diables…, se sont retrouvés au tapis.

Chapeau… -photo Dominique ROUDY (c)

En finale, le dimanche 15 juillet, les Croates tiennent une mi-temps, puis explosent en 6 minutes en seconde période grâce aux buts de Kylian Mbappé, la révélation du Mondial, puis de Paul Pogba. 

20 ans après (3 à 0 le 12 juillet 1998 face au Brésil à Paris au Stade France), la victoire (4 à 2) d’une toute autre génération est belle et notre cher Président de la République Emmanuel Macron en a bien profité pour surfer sur la vague. Dans l’hexagone, « tout le monde à la banane »… avant que l’affaire Benalla ne vienne entacher ces quelques jours de bonheur. 

Soit, le football français est CHAMPION DU MONDE pour toujours et merci « maître » Didier Deschamps que tout le monde n’a toujours pas bien compris dans sa manière de diriger une équipe de Bleus pâles passée Bleus électriques avant de devenir BLEUS ROIS

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !