Les Métronomes Infidèles

Photo de présentation/Philippe Escalier(c)

C’est au petit théâtre de la Comédie des Boulevards, dans le 2ème arrondissement de Paris, que s’est jouée l’Exceptionnelle des Métronomes Infidèles.

 

 

Entre one (two) man show et comédie, Mat et Mac entraîne leur public dans une belle énergie très contagieuse.

Ces deux jeune comédiens proposent une avalanche de sketchs oscillant entre farce et cynisme bon enfant, qui finit par nous emporter, sans pour autant nous convaincre ! Mais le but est-il vraiment de nous convaincre, ou plutôt, tout simplement de nous faire rire à tout prix à la façon de Devos, Molière ou Feydeau.

 

 

Ils nous servent une partition boulimique aussi dynamique que généreuse et finalement assez drôle dans un enchaînement de jeux de mots, de clins d’œil, de pas de danse…avec en fil conducteur la question existentielle de l’être et de son destin.

 

 

Soutenus par des effets vidéos, sans pourtant en abuser, les deux comédiens sont indubitablement doués, et défendent avec conviction un texte dense mais inégal d’un auteur qui doit encore mûrir.

 

 

La dénicheuse de talents qu’est Sandrine Donzel a un véritable flair; gageons que ces deux jeunes comédiens iront loin.

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !