Le retour – Harold Pinter

Par Christine de Chazelles et Sophie Christodoulou

On ne ressort pas indemne de cette pièce d’Harold Pinter, huis clos familial qui nous plonge dans un psychodrame déroutant.

©Pierre Langlois

Cette oeuvre créée initialement par la royale Shakespeare Compagnie à l’Aldwych Theatre en 1965, plusieurs fois reprise et notamment en 2012 par Luc Bondy à l’Odéon – Théâtre de l’Europe, nous a été présentée hier au théâtre de l’Opprimé. 

Les comédiens issus de la même promotion de l’ENSATT ont tenu le texte à bout de mots, laissant le spectateur haletant, parfois mal à l’aise, où l’humour grinçant laissait souvent place à la violence verbale, sans cependant que les principaux protagonistes ne soient dénués de tout sentiment.

Max, le père viellissant, à la toute puissance déclinante, Lenny, fils plus ou moins proxénète flanqué de son frère Joey,  pseudo boxeur et de l’oncle Sam, dont l’élégance morale et physique semble exaspérer les trois compères.

Rapidement, on découvre une famille déchirée, hantée par la disparition de la mère omniprésente.  

Tandis que les insultes pleuvent entre les différents protagonistes et que le spectateur dérouté, s’interroge sur le sens de la pièce : est-on dans le théâtre de l’absurde à la Ionesco, ou dans le drame Fellinien avec ses personnages excessifs, la situation bascule avec le retour du fils prodigue, Ted, accompagné de sa femme Ruth.

Affiche

L’intrusion de cette femme au passé trouble va bouleverser l’ordre des rapports établis au sein de la cellule familiale.

Le père et les trois frères privés de présence féminine depuis trop longtemps pensent pouvoir user et abuser de Ruth à leur gré en passant avec elle un contrat de dupe. Mais on comprendra vite que leur force brutale et la faiblesse complice de son mari seront déjouées par la finesse et la rouerie de cette mystérieuse et belle jeune femme. « J’ai l’impression qu’elle va nous faire une saloperie, tu veux parier? Elle se servira de nous, elle va se
servir de nous, je peux te le garantir! » (Max)

On ne s’ennuie pas un instant durant ce spectacle dont le texte dense et exigeant a été servi de façon brillante par ces jeunes comédiens.

L’EQUIPE :

Claude Leprêtre / Collaboratrice artistique

Lou Martin-Fernet / Collaboratrice Artistique

Maud Roulet / Ruth

Cantor Bourdeaux / Sam

Jean-Rémy Chaize / Max

Théo Costa-Marini / Joey

Jérôme Fauvel / Teddy

Charles-Antoine Sanchez / Lenny

Floriane Gaudin / Costumière

Pierre Langlois / Créateur Lumière

Spectacle créé avec les soutiens de l’ENSATT, La Fédération Cie
Philippe Delaigue, et le Centre Culturel Jean Vilar de Champignysur
marne.

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !