Ma thalasso à l’Hasdrubal Prestige Djerba

Vous aimez la mer, le soleil, et le calme, cap sur l’Hasdrubal Prestige, le meilleur hôtel de Djerba. C’est the place to be pour qui veut s’offrir une cure détox  printanière. Vous en rêvez ? Je l’ai fait.

Deuxième destination mondiale de thalassothérapie après la France, la Tunisie fend la Méditerranée à l´extrémité nord de l´Afrique. Le plus petit pays du Maghreb dispose du nec plus ultra des  infrastructures  pour se détendre. Le printemps est l’une des meilleures saisons pour s’y rendre, en dépit des récents attentats qui ont endeuillé le pays. Ce coup dur pour Djerba la douce fait que votre sécurité n’y a jamais été autant surveillée. C’est parti !

 

Atterrissage dans la tiédeur après 2h 50 de vol. Mon chauffeur affable et ultra smart semble tout droit sorti de la City, so  chic. Quelques tours de roue et je découvre l’émollience  et le luxe de ma suite. L’’hôtel Hasdrubal Prestige ne propose, en effet que des suites de 90m2 à 130 m2. C’est le fleuron de la chaîne  des hôtels Hasdrubal Thalassa& Spa, créée par Mohamed Amouri, amoureux de son île, et pionnier des promoteurs tunisiens.

 

Cap sur la thalasso pour le rendez-vous (obligatoire) avec le médecin qui, après avoir évalué mes besoins et désirs, prescrit une cure « Route des quatre thés by Thémaé» . C’est la cure la plus classe du  Centre des trois eaux qui étale son Bien-être sur 11000 m2. Les clients Themaé profitent d’un espace 100% privé. Pas question pour ces privilégiés de traîner en peignoir dans les couloirs entre deux soins, tout est concentré sur place : hamman, baignoire hydromassante, table de massage sous affusion et table de massage sec, sans oublier la salle de repos avec vue sur les jardins et la piscine extérieurs, pour voir sans être vue grâce à une glace sans tain. Thémaé, nom japonais de la cérémonie du thé , symbolise un univers de volupté et de beau-thé. Le thé contient en effet plus de 30 % de polyphénols et possède un pouvoir antioxydant 200 fois supérieur à la vitamine E. C’est peu dire qu’il contribue au ralentissement des ravages de l’âge en neutralisant les radicaux libres. Thémaé célèbre donc, selon la brochure et ma masseuse, les vertus, du thé et les restitue au cœur de chaque formule de soins où se mêlent le pouvoir régénérant du thé blanc, boostant du thé noir, relaxant du thé rouge et antioxydant du thé vert. Allez, j’ai hâte de tester tout ça. Mon programme m’assure  5 à 6 soins par jour de 20 à 60 mn.

 

La cure démarre ; premier plouf dans la baignoire, j’enchaîne par un massage sous affusion, (sous l’eau) puis un enveloppement d’algues, sous couverture chauffante, idéal pour soulager les articulations. A la sortie, petite halte à la tisanerie, où je commence  une cure de  basilic, romarin, gingembre. C’est habituellement le lieu où les curistes s’affalent sur les transats dans leurs peignoirs , cheveux mouillés ou huilés et teint rouge. Mais par les temps qui courent, on ne se bouscule pas au portillon, tant mieux, j’ai envie de paix et sérénité. Ici, la tisanerie est en accès direct avec la somptueuse piscine chauffée d’eau de mer, avec jets et bains bouillonnants. De quoi buller dans ses bulles avec vue sur les palmiers. Ici, l’héritage des thermes romains et l’art bienfaiteur du hammam prend tout son sens.

Puis je découvre l’un des cinq restaurants, ou plutôt sa terrasse en bordure de plage mais à l’abri des regards. Et c’est parti pour une petite cure de phosphore, entre calamars, mérou, saint-Pierre, espadon et  autres plats succulents. Le chef soigne son assiette, plaisir des pupilles et des papilles garanti donc. Le soir on troque le chant du ressac, pour un récital de harpe joué par une musicienne latino américaine qui habite l’île depuis 28 ans, un enchantement.

 

L’après midi passe entre les jets hydromassants, les bains bouillonnants, les
massages de ma masseuse Saba (comme la reine) qui alterne enveloppement à l’argile, massage sous affusion, bain de vapeur à l’essence de menthe…

Après le dîner, je me sens toute ramollo, direction pronto  dans les bras de Morphée  car à réciter les versets du Bien Etre toute la journée je tombe de sommeil en début de soirée.

Au bout de cinq jours à me faire dorloter, pétrir,  tapoter, frictionner par Saba, je suis comme un coq en pâte, une reine mère entourée de ses abeilles. Je me sens tout miel. Au final, mes petites tensions dans le dos, et la sensation de jambes lourdes ont disparu. Et ce n’est pas qu’une impression : je suis vraiment zen. Je contemple une ultime fois la plage de sable abandonnée et immaculée de Sidi Mehrez, et me prépare sur un petit nuage à quitter mon palais oriental. Mais je sais que je reviendrai.

Aucun doute, la thalasso soigne tous les bobos.

 

Pratique
Renseignements:

Hasdrubal Prestige Thalassa & Spa

PB.120 – 4180 Houmt Souk

DJERBA – Tunisie

Tél(00216) 75 759 259

Fax(00216) 75 759 261

www.hasdrubal-prestige.com

prestige@hasdrubal-thalassa.com

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *