Les Alpes de la Méditerranée candidat au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO

 

 

Coopération transfrontalière entre la France et l’Italie, les Alpes de la Méditerranée se

sont lancées en fin d’année dernière pour être candidat au patrimoine mondial de

l’humanité de l’UNESCO.

D’ici l’été 2018, le chemin est encore long, mais les atouts sont nombreux autour d’un

projet fédérateur dont les axes forts sont bien évidemment le bien naturel.

La topologie hors norme de l’environnement entre la cime de l’Argentera (3 297 m) jusqu’à la

pointe du littoral dont la superbe plongée des Alpes dans la Méditerranée ne devrait pas

laisser insensible de jury de l’Unesco.

Il ressort de cette coopération transfrontalière, qui met en valeur, côté français, le Parc

national du Mercantour et les aires protégées du littoral des Alpes-Maritimes, que la

particularité du site au niveau mondial s’appuie, en premier lieu, sur sa géologie. Dans un

espace où seulement 50 kilomètres séparent le littoral des glaciers enneigés, la vie s’est

amplement développée. D’ailleurs, la mosaïque d’écosystème faite de contrastes

altitudinaux et climatiques est unique ce qui place les Alpes de la Méditerranée come un des

lieux majeurs de la biodiversité.

Tout porte à croire que cette candidature saura recevoir l’aval des membres du jury de

l’Unesco que les acteurs de cette démarche seront récompensés de leurs efforts. Soutenez

en masse par le biais des réseaux sociaux, la candidature des Alpes de la Méditerranée.

Dominique ROUDY

Renseignements :

www.alpesmediterranée.eu

Facebook : www.facebook.com/alp.Mediterranee

Twitter : https://twitter.com/alpmediterranee

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *