Une oasis de verdure au milieu de la trépidante Montpellier, le domaine de Flaugergues

Une folie du XVIII ème qui se visite

Imaginez, résistant à l’avancée inexorable de la ville, un jardin sauvage, entretenu cependant, et beau. Imaginez, trônant au-dessus d’un somptueux jardin à la française, un château, ou plus exactement  une folie, simple et altière à la fois, superbe. Rajoutez du ciel bleu, des cyprès, une allée d’oliviers longue de 400 mètres, et vous êtes presque en Italie. A Montpellier en fait et plus précisément, au domaine de Flaugergues.

Les  Romains, qui avaient bon goût, y avaient sans doute élu domicile apportant la vigne et l’olivier.

Les moines de Gramont, qui eux aussi avaient bon goût, maintinrent les traditions.

Mais c’est en 1697 qu’Etienne de Flaugergues allait donner un lustre nouveau au domaine en transformant une simple maison des champs en une magnifique folie.

table échantillonage
La table d’échantillonage des marbres

 

Depuis lors, remarquable continuité, le domaine n’a pas changé de mains, et

c’est la même famille qui l’habite et l’entretient, vaille que vaille.

En 1972 arrive Henri de Colbert, petit-fils d’avec ses idées novatrices. Il décide de vendre son vin non plus en conteneur mais en bouteille comme les grands vins. Révolution quantitative mais surtout qualitative.

Parallèlement il rénove bâtisse et jardins. Avec ses enfants il va chercher des buis dans la garrigue et les replante un à un, selon un beau tracé « en berceau et en miroir »  pour redonner à sa belle folie son jardin à la Française.

 

 

Des jardins remarquables

 

magnifique jardin paysager aux essences rares
magnifique jardin paysager aux essences rares

Aujourd’hui, Pierre a pris le relais. Aussi passionné que son père, aussi attaché que lui aux valeurs familiales, il se lance, à cœur et à corps perdus dans l’aventure.Et les résultats sont là : En 1987, la belle sort doucement de sa gentille léthargie. Classée Monument historique, elle dévoile à tous, sa richesse intérieure et s’ouvre à la visite. Les étrangers sont les bienvenus car on parle 5 langues et même un peu chinois !Les récompenses pleuvent : prix VMF , prix Pictet et label jardins remarquables.

L’activité viticole est l’une des 4 « roues » du domaine de Flaugergues

Côté vins aussi, les résultats sont là : nombreuses médailles pour les vins du domaine et reconnaissance internationale avec 65% des 160.000 bouteilles vendues à l’export (dont 30% en Chine),

Mais n’allez pas agacer Pierre avec le vin bio. Il vous renverrait, en pleine figure,  l’agriculture raisonnée « à la Française » et vous achèverait à coup de bilan carbone…Si on veut être écologique, il faut tout compter. On double le nombre de passages de tracteur, on augmente le nombre d’employés qui vont polluer en venant travailler, et que devient le cuivre de la bouillie bordelaise ? Ici on pratique une agriculture raisonnée, pas forcenée ! D’ailleurs son vin est en passe d’obtenir la  certification iso 14001 (Terr’Avenir)

Il est beaucoup plus tendre quand il nous parle de ses vins : « ils ne vieillissent pas, on les élève… »

« On ne mélange pas les cépages, on les assemble ». (Mais lorsqu’il me reprend, c’est gentiment car c’est un passeur de savoir, pas un juge).

Pourquoi produit-il des AOC et des vins de pays ? L’AOC c’est le maintien d’une tradition régionale, mais le vin de pays lui donne plus de liberté, notamment pour l’assemblage. Pour créer leurs délicieux breuvages, son ami œnologue et lui, vont jouer sur une dizaine de cépages : grenache noir, syrah, cinsaut, marselan et autres noms vite oubliés…

Le restaurant le Folia tenu par un chef de grande maison : Thierry Alix

Résultat, Flaugergues produit 10 cuvées, AOC ou vins de pays. Et Pierre voulait que ses visiteurs soient dans les meilleures conditions pour apprécier ses vins. Il fallait donc un cadre et des mets en accord, en résonance. Depuis 2006, c’est chose faite avec la création de l’élégant « Folia ». A sa tête, un chef de grandes maisons, Thierry Alix, qui puise son inspiration aux ressources du domaine aussi bien qu’aux produits régionaux : herbes de la garrigue, fleurs, fruits  exotiques et herbes aromatiques.

Quel parcours depuis qu’en 1972, Henri et Brigitte reprenait un domaine en légère déshérence !

Quel parcours en trente ans depuis qu’en 1986, le château a été classé monument historique !

Pour fêter les 30 ans du réveil de la belle et douce folie et de ses atours, la famille Colbert et son équipe nous convient à un feu d’artifice d’activités :

  • Afterwork et foodtruck (traduction : la fête en toute simplicité, bons vins, mets simples, convivialités et DJ) ;
  • Visite des jardins et des vignes classées, suivie d’une dégustation des vins avec Pierre de Colbert ;
  • Livret quizz pour les petits ;
  • Balades musicales et costumées ;
  • Pièces de théâtre en plein air ;
  • Et pour une visite complète qui réjouira vos 5 sens, la douce folie en duo : visite guidée du château, ballade avec audioguide dans le parc, découverte des vins et déjeuner (84 € pour deux)

Plus d’informations : http://www.flaugergues.com/

I

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !