Les Portes du Luxembourg

Voyage en trois étapes entre rencontres bucoliques, art sacré et singulier.

C’est un pays de chasseurs et de pêcheurs qui sert volontiers de sud aux Belges et de montagnes aux Hollandais. Excentrée, authentique et un brin excentrique, cette enclave ardennaise ondule au grès de ses vallons, piqués de chênes vénérables et troués d’étangs. Elle cultive derrière ses portes, autant ses secrets que son art sacré.

Première halte à la ferme St Quentin

 Ce n’est pas l’eau qui faisait  vivre  Vanessa Ponsin, quand elle a eu son coup de foudre pour le lieu. Elle dirigeait une ginnerie. Mais c’est bien la beauté sauvage de cette ancienne abbaye enfouie sous des frondaisons arrosées généreusement qui lui a fait tourner la tête au point de lui faire changer de vie. Son coup de cœur pour le site où elle était venue pique niquer avec ses enfants s’est transformé en coup d’essai pour une bergerie et en coup de maître puisque la voilà quelques années plus tard à la tête d’un cheptel de 90 brebis. Notre vaillante mère de cinq enfants de 2 à 22 ans travaille en famille et en agriculture raisonnée. « Les terres ici étaient à l’abandon depuis 30 ans,  ça n’était pas traité ».

Vanessa Ponsin/Photo M.Guilcher(c)

Vanessa a trouvé son rythme de croisière et refuse de passer à la vitesse supérieure pour continuer à gérer son domaine avec ses stagiaires. Mais elle s’est aussi diversifiée avec des produits de beauté : «  On s’est rendu compte que le lait de brebis  était plus hydratant que le lait d ânesse ». Elle a créé  sa marque de cosmétologie : Vantône, du nom du  village où elle loue deux gîtes. C’est peu dire que notre agricultrice n’a pas les deux pieds dans le même sabot, auquel elle préfère d’ailleurs les talons hauts, n’en déplaise aux agriculteurs  qui la regardèrent avec scepticisme au départ. Aujourd’hui elle s’en amuse en déclarant : « Traire ça me détend, il faut être cool avec les bêtes , moi je trais en talons aiguilles, mes brebis sont pas des vaches, elles sont propres ! » On vous conseille vivement d’aller déguster les fromages de Vanessa!

Rencontre iconoclaste avec l’art sacré

Eglise Stonne

 Les Portes du Luxembourg abritent dans ses églises de campagne parmi les plus beaux joyaux de l’art sacré du XXème siècle. De  l’église de la Neuville à Maire, avec ses vitraux floraux au village martyr de Stonne avec son impressionnante fresque signée par  Maurice Calka et les 15 vitraux du maitre-verrier Guy Quesneville, (en passant par Mont-Dieu, premier monastère des moines de Saint-Bruno dans l’écrin de forêt ardennaise) elles ont toutes offert aux maîtres-verriers, sculpteurs et autres artistes d’après guerre  une page vierge à reconstruire, qui fut d’ailleurs récompensée par le prix de Rome pour les vitraux de Savary qui rappellent une fresque byzantine à Neuville-à-Maire. On découvre ces pépites perdues en pleine nature, il faut demander les clés à l’office du tourisme ou appeler quand c’est le cas, le numéro de téléphone de la personne qui les garde indiqué sur la porte.

Troisième halte incontournable à Mouzon

Sise à fleur de Meuse, Mouzon peut se visiter en canoë. La petite cité de caractère a gardé de son ancienne prospérité commerciale une église monumentale de style gothique, mais ça n’est pas sa seule richesse. Elle abrite aussi l’ultime usine française de fabrication industrielle du feutre. On y trouve encore une petite unité de découpe, à défaut de fabrication. Ne ratez surtout pas le singulier et unique Musée-Atelier du Feutre, entièrement consacré au plus vieux textile du monde en France ! Vous y apprendrez que le feutre est multi domaines artistiques et qu’on en retrouve sous les touches de piano pour assourdir le bruit. Très chaud et isolant aussi du froid, on le glisse dans les glacières. Aujourd’hui la filière se développe pour l’ isolation des maisons, (elle  permet d’ utiliser les toisons de moins bonne qualité). Et laisse espérer un débouché pour la laine de mouton, voire une manne pour les petits éleveurs si la France réussit sa restructuration et échappe à la concurrence chinoise qui ne respecte pas les normes imposées. Enfin, on peut aussi aussi y croiser des artistes en résidence comme Laura Eland, marionnettiste belge, diplômée de l’Institut de la Marionnette à Charleville. Laura joue avec la lumière et la transparence du feutre pour son son théâtre d’ombres et pour la création de certaines de ses marionnettes. Le résultat est bluffant.

Enfin, consacrez l’ultime étape au Manoir de la Gravière, propriété de la Fondation Pierre et François Sommer. Voici l’ancienne  demeure privée et familiale  des capitaines de l’ industrie du Feutre à Mouzon. François Sommer  est considéré comme l’un des pères de l’ écologie, il a réglementé une chasse qui ne l’était pas jusqu’aux années 50. Il interdira la chasse aux faons sur son domaine au Nord Ouest de Charleville pour préserver un cheptel de cerfs en voie d’extinction à l’époque. Ce pionnier de la protection de la faune et de la nature aura inspiré le président Georges Pompidou dans la création du premier ministère de l’Environnement français. Initié à l’aviation par son père, un pionnier de l’aéronautique, il a effectué de nombreux raids en Afrique où il a  permis la  création de la réserve naturelle de Manda au Tchad. Il participera au vol de protection du débarquement allié le 6 juin 1944. L’entrepreneur a sensibilité écolo avait aussi la fibre sociale. Il convertira la Manufacture de feutre à Mouzon en une florissante industrie de revêtements de sols , et initiera  dès 1959, l’intéressement  des salariés aux résultats de l’entreprise. On peut méditer sur l’ambition éthique de ces capitaines d’industrie qui n’ont jamais confondu le statut du chasseur avec celui du massacreur, en passant une nuit dans un décor resté dans son jus et ses trophées. Et qui n’est pas sans rappeler le Musée de la Chasse et de la Nature à Paris fondé par François Sommer.

La Gravière

 

Pratique

Se Renseigner 

Office de Tourisme des portes du Luxembourg Musée du feutre Place du colombier 08210 Mouzon Tél. : 03 24 26 19 91

www.portesduluxembourg.fr/le-tourisme-a-votre-porte.html

www.ardennes.com

 

S’arrêter

La Ferme de Saint Quentin 08350 Noyers Pont Maugis Tél. 06 31 57 73 60 www.vantone.fr + https://www.gites-en-ardennes.fr/ferme-de-st-quentin-ardennes.html

 

Boutique de produits fermiers et artisanaux made in Ardennes, installée dans l’ancienne gare de Douzy datant des années 1860 (décoration clin d’œil au rail : valises, arrière de wagon…) La Gare, boutique de produits locaux 76 route Nationale 08140 DOUZY Tél. 09 75 29 22 67 https://www.facebook.com/lagare.boutiquedouzy/

Musée du feutre Place du Colombier 08210 Mouzon Tél. : 03 24 26 19 91 https://www.mouzon.fr/culture-et-patrimoine/musee-du-feutre/

www.theatredelheurebleue.com

Dormir et dîner

Manoir de la Gravière (Maison d’hôtes)

2, rue du Faubourg Sainte-Geneviève 08210 Mouzon Tél. 03 24 57 08 08/06 23 50 92 46 www.la-graviere.fr

 

Hôtel-restaurant La sapinière (Logis 3 Cheminées et 3 Cocottes) 1, rue de Sedan 08450 Remilly-Aillicourt Tél. : 03 24 26 75 22 www.la-sapiniere08.com

Se Régaler

Restaurant Les Echevins 1 toque Gault & Millau 33, rue Charles de Gaulle 08210 Mouzon Tél. : 03 24 26 10 90 http://ww1.lesechevins-restaurant.com/

Martine GUILCHER

JOURNALISTE PRINT ET WEB (Carte de presse n° 62050) Elle aime les doubles casquettes et les doubles expertises : 25 ans dans les domaines du Voyage, de l’Art de vivre et du Bien-être 10 ans dans le domaine de la psychologie, l’éducation et la consommation Elle aime surtout découvrir l’ici et l’ailleurs d’où sa spécialité dans le tourisme en France comme à l’étranger depuis un quart de siècle. Et ce n’est pas fini, après avoir multiplié les collaborations ; Femme actuelle, Notre Temps, Rebondir, Avantages, Grands Reportages, Télé Loisirs, France Soir etc, elle a été responsable pendant 9 ans de la rubrique « Carnets de Route » du Moci (Moniteur du Commerce International) et géré pendant 7 ans les rubriques Tendances Voyages du magazine Newzy, puis s’est expatriée au Maroc où elle a été responsable des pages « Tendance » Voyage, déco, gastronomie de l’hebdomadaire actuel. Depuis son retour, elle poursuit l’aventure avec Prestige ‘S , Gault&Millau et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !