Cassis, un bijou dans un écrin naturel

Une rencontre

Rencontrer Danièle Milon, maire de Cassis, c’est découvrir une élue heureuse, qui ne tarit pas sur ce village qu’elle aime avec passion… depuis toujours.

Cassis, un véritable bijou aux couleurs de la nature. Le blanc des calanques, le bleu de la mer et du ciel, l’or du soleil, les ocres du Cap Canaille, les verts des collines……… Madame le Maire affiche haut et fort son amour pour « son » village dont elle porte les couleurs aussi bien autour du doigt avec de jolies pierres vertes et bleues, en foulard, même sa veste ce jour-là est aux couleurs du Cap Canaille !

Son parcours ne la prédestinait pas à vivre à Cassis et encore moins à en devenir Madame le Maire ! Études à l’IEP, la voilà prête à partir pour une carrière à l’international. Mais… Cassis, la famille, la mer, le soleil, l’amour de ce petit village… Danièle restera à Cassis dont elle est devenue en 2008, le premier Édile. Danièle Milon ne cesse de répéter comme un joli refrain que Cassis mérite le meilleur, un engagement sans faille et une passion véritable. Comment ne pas aimer Cassis ? Descendre la Gineste en partant de Marseille et découvrir tout à coup le Cap Canaille, la grande bleue, les pinèdes et les calanques que l’on devine……Le coup de cœur est assuré. Pour faire de Cassis un lieu magique, Danièle Milon préside Provence Tourisme et défend le Parc National des Calanques par sa fonction de vice-présidente.

Côté Tourisme

Plusieurs volets s’offrent aux touristes et au autochtones : Les vins, la gastronomie, la nature, la mer…

Cet écrin de près de 8000 habitants (30 000 en saison) recèle de bien jolis trésors.

Parlons des vins de Cassis avec ses 12 domaines en AOC qui ont depuis bien longtemps dépassé les frontières du département et de l’hexagone. C’est avec une grande fierté que madame le Maire affiche qu’en 2021 tous les domaines viticoles seront Bio. Autre source de fierté : L’appellation Cassis est la seule appellation BIO au monde au cœur d’un Parc Naturel de Calanques. Un énorme travail a été réalisé pour reconquérir des terres agricoles, pour assurer une meilleure défense contre les incendies et pour garder une identité forte et toute son authenticité. L’œnotourisme prend ici tout son sens.

Filet de bar, ratatouille AOC cassis blanc/Marianne Casamance/licence Creative Commons

Parlons gastronomie avec les 94 restaurants qui ponctuent les balades. De la Villa Madie**, à La Nonna d’Oro, de la Table de Marie à Cendrillon, du Chaudron au Bonaparte, sans oublier les superbes bistrots sur le port. L’année 2019 a permis une mise en scène et une mise en image aux restaurants de la Métropole avec MPG2019. Une réussite pour tous les établissements, pour les amateurs de saveurs et pour tous les gastronomes. Opération à renouveler.

Parlons nature et tourisme avec toutes les possibilités qu’offre ce petit bijou qu’est Cassis. Évidemment les balades dans les calanques restent incontournables. Grimper jusqu’à la Grand Tête du Cap Canaille qui culmine tout de même à 394m ! Partir pour une randonnée sur la route des crêtes (12kms) et pourquoi pas le merveilleux sentier du Petit Prince dédié à la mémoire de Saint Exupéry ?  Ce sentier a été réalisé dans le cadre d’un chantier d’insertion, ce que l’auteur du Petit Prince aurait apprécié. Pour les amoureux de la nature, la flore ici, est d’une générosité incroyable avec plus de 900 espèces dont 38 protégées et 43 remarquables. La faune et la flore marine pour les amateurs de plongée et la faune qui accompagne les balades dans les Calanques comme les gabians, la coronelle girondine, le faucon crécerelle ou le martinet pâle… Et peut-être « l’Aigle de Bonelli » fera-t-il une apparition !

Parlons hébergement. Le village est petit, certes mais toujours prêt à recevoir amis et touristes. En période de vacances, difficile de trouver son bonheur ???? Bien sûr que non avec 15 hôtels, 32 chambres d’Hôtes, 1 camping, 2 ports pour ceux qui aiment dormir à quai et près de 680 meublés !!!!! Alors pas d’inquiétude, après avoir « crapahuté » ou nagé toute la journée, le repos sera bien mérité et bien assuré.

Parlons protection de la nature avec, partout des avertissements aux promeneurs : ne rien jeter, ne pas fumer, ne laisser aucun déchet… Des actes de civisme tout simplement qui permettent un vivre ensemble respectueux de cette nature si belle et si fragile. Certains lieux de randonnée demandes quelques précautions : se munir d’une carte IGN, d’une petite réserve d’eau et surtout porter des chaussures adaptées aux sentiers caillouteux et escarpés des Calanques.

Cassis, lieu magique ouvert sur le large et protégé par les « presque montagnes »; les Cassidaines et cassidains aiment à le faire découvrir et en raconter l’histoire.

Une légende ?
Mistral par Felix-Auguste Clément (wikipedia)

Deux ou trois ans après l’édification de la fontaine monumentale, place des Victoire à Paris en l’honneur de Louis XIV, une reproduction simplifiée fut érigée, dans les années 1688/1690, sur la petite place royale de Cassis. Monument en pierre du pays très réussi, tant et si bien que lorsque des parisiens passaient dans le village de Cassis et voyaient la Fontaine ils s’écriaient : « Qui a vu la fontaine de Paris, s’il n’a pas vu celle de Cassis, n’a rien vu ». Cette petite phrase sera mise dans Calendal par Frédéric Mistral et voilà que ce dicton est devenu célèbre : « Qui a vu Paris, s’il n’a pas vu Cassis n’a rien vu » !

 

 

Information & Réservation :

Office de Tourisme de Cassis

https://www.ot-cassis.com/

Quai des Moulins

13260 Cassis

Tel : 08 92 39 01 03

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !