Chaumont vous fait signe !

Voici une bonne raison d’aller faire un tour dans la préfecture de la Haute Marne. Baptisée capitale de l’affiche, elle vient d’inaugurer sa seconde Biennale internationale du Design graphique. 

 

C’est votre pain quotidien. Il est partout, dans la rue, sur vous, sur ce que vous achetez, sur les panneaux de signalisation, dans vos magazines, c’est le plus universel des arts et depuis la nuit des temps. Le design graphique explique, décore, inspire, bref donne du sens avec du signe. Source d’information, il l’ est aussi d’interrogation et d’émotion. Et pourtant, il reste encore aujourd’hui méconnu. Il faut donner ses lettres de noblesse à cette discipline qui nous concerne, et c’est tout l’enjeu du Signe, le centre national du graphisme crée dans la capitale de l’affiche. 

L’objectif? inscrire Chaumont et le Design graphique comme une référence aussi incontournable, que l’est la Biennale de St Etienne pour le design d’objets, Angoulême, pour  la BD, Venise pour l’ architecture et les arts plastiques et Chaumont sur Loire pour les jardins… Bref, le Signe ambitionne de devenir  un point de repère dans la fameuse « diagonale du vide. » 

 

Centre National du graphisme

Inauguré en 2016, ce  temple de l’ affiche possède un fonds exceptionnel du 19 ème siècle à nos jours. La collection prend ses aises sur 2 étages, les grands formats en bas et d autres modelages en haut. Installé dans l’ancienne banque de France renovée  par le cabinet d’architectes qui a ouvert le 1 er étage de la Tour Eiffel, il est habillé  de grands murs de béton brut, très tendance et comme autant de pages blanches sur lesquelles, les expositions vont faire jouer  les signes et les affiches. Sans oublier la scénographie suspendue à l’intérieur des espaces pour exploiter ces murs en béton qui interdisent tout accrochage, pour cause de porosité et de vulnérabilité.

Post Medium, Tereza_Ruller_officialportrait

 Cette seconde Biennale internationale s’inscrit comme la première dans la continuité de l’emblématique festival de l’affiche de Chaumont, qui célèbre déjà sa 28 ème édition. Intitulée Post Medium, cette nouvelle édition qui s’expose dans plusieurs salles de la ville, propose au grand public une programmation qui mettra l’accent autant sur la jeune création que sur des artistes déjà reconnus. Les festivaliers sont invités à participer avec les étudiants en design et les professionnels aux divers ateliers, concerts, conférences et autres temps forts qui animeront cette Biennale jusqu’au 22 septembre. L’occasion de découvrir entre autres surprises, une étonnante diversité de styles, d’expressions, avec des affiches animées conjuguant la création numérique et textile, et des artistes venus du monde entier qui prouvent à ceux qui en douteraient encore  que le talent dépasse les frontières avec son propre langage et codage.  

www.tourisme-hautemarne.com

www.centrenationaldugraphisme.fr

 

 

 

Si la Haute couture m’était contée.

Profitez de votre séjour en Haute Marne,pour faire un saut jusqu’à Orges, où se niche le Moulin de la Fleuristerie, dernier centre en France de fabrication d’accessoires pour la Haute-Couture et la décoration.

 

 

Dans un tout autre genre de création, place à la tradition et à la nostalgie mais aussi à la vie au Moulin de la fleuristerie, où un couple franco suédois fait revivre depuis une vingtaine d’années le berceau de l’industrie de la fleur de création, une activité qui a connu son heure de gloire. Depuis 1321 le Moulin de la Fleuristerie conjugue les époques à une encâblure de Colombey Les Deux Eglises. Sauvé et dans son jus depuis 1903, ses ateliers fonctionnent toujours au rythme de la roue à aube et avec l’électricité 110 Volts, comme lorsqu’en 1905, les ateliers Briançon de Levallois-Perret s’y installèrent.

 

 

C’est l’ultime centre de production de création florale en France. Et un vibrant hymne au slow art qui cultive le souci du détail et de l’exception. Annette et Emmanuel Geoffroy fabriquent des étamines, des pistils, des pétales de fleurs de toutes les couleurs, comme le faisaient avant eux, les ouvriers qui travaillèrent dans ce moulin du 19ème siècle.

 

 

Ils créent encore aujourd’hui et avec les même outils, comme ce gaufroir en laiton datant de 1880, des fleurs,des feuilles, des fruits en tissus qui faisaient et font toujors le bonheurdes couturiers, stylistes et autres décorateurs d’ornements floraux. Ces pièces détachées sont rangées dans les mêmes casiers qu’au siècle dernier. L’ensemble forme une impressionnante reconstitution de ce qui fut et qui deviendra. Ici on peut encore être et avoir été.

www.artamin.fr

(possibilités d’hébergement sur place, et d’ateliers)

Où Dormir à Chaumont?

« Les Remparts*** » :Hotel de charme familial situé en plein cœur du quartier historique de Chaumont.

72 Rue de Verdun, tél : 03 25 32 64 40

 

Où prendre un cours de yoga, un thé bio, un look vintage ?

Chez  « SIMONE » à Châteauvillain, structure de production artistique et lieu d’entraînement, d’expérimentation et de création pluridisciplinaire installé en milieu rural, dans les anciennes usines des bottes Le Chameau. 

SIMONE – camp d’entraînement artistique 

4 route de Châtillon

52120 Châteauvillain

www.simone.camp

Merci par avance de votre soutien :

Martine GUILCHER

JOURNALISTE PRINT ET WEB (Carte de presse n° 62050) Elle aime les doubles casquettes et les doubles expertises : 25 ans dans les domaines du Voyage, de l’Art de vivre et du Bien-être 10 ans dans le domaine de la psychologie, l’éducation et la consommation Elle aime surtout découvrir l’ici et l’ailleurs d’où sa spécialité dans le tourisme en France comme à l’étranger depuis un quart de siècle. Et ce n’est pas fini, après avoir multiplié les collaborations ; Femme actuelle, Notre Temps, Rebondir, Avantages, Grands Reportages, Télé Loisirs, France Soir etc, elle a été responsable pendant 9 ans de la rubrique « Carnets de Route » du Moci (Moniteur du Commerce International) et géré pendant 7 ans les rubriques Tendances Voyages du magazine Newzy, puis s’est expatriée au Maroc où elle a été responsable des pages « Tendance » Voyage, déco, gastronomie de l’hebdomadaire actuel. Depuis son retour, elle poursuit l’aventure avec Prestige ‘S , Gault&Millau et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !