Croisière du Cambodge au Vietnam

BRCH-0003-01 CROISI7REAu petit matin, dans la brume matinale,  notre bateau traverse la frontière. Nous entrons au Vietnam. Il ne suffit que de quelques kilomètres pour se rendre compte que nous changeons économiquement de pays. Les maisons ne sont plus en bois mais en contre-plaqué (plus résistant, plus isolant contre la pluie mais beaucoup plus cher que le bois).

De nombreuses escales nous permettent d’appréhender la vie et la culture des vietnamiens. A proximité de la ville de Chau Doc l’ascension de la colline Sam offre à son sommet une vue exceptionnelle sur les rizières qui couvrent toutes la plaine. De nombreux temples parsèment notre itinéraire; la pagode Phat Thay Tay An et le temple Ba Chua Xu. Pendant l’époque coloniale Sa Dec était surnommée “le jardin de la Cochinchine”. Nous arpentons le marché local (aucun touriste si ce n’est nous!!!), sous une pluie torrentielle mais il fait chaud. Nous visitons l’ancienne demeure de Huyn Thuy Lê, qui fut l’amant de la romancière française Marguerite Duras.Ballade sur de frêles sampans © Brice ChartonBRCH-0003-02 CROISI7RE VIET

Sur l’île de Thoi Son nous dégustons du thé au miel puis nous embarquons sur de frêles et petits sampans pour une ballade dans un petit canal bordé de palmiers d’eau.

Nous arrivons à notre destination finale; Saigon ou Ho-Chi-Minh, ville qui fût construite par les français en 1859. Le dépaysement et la  frénésie d’une grande ville nous rattrape instantanément. Le choc est réel; après plus d’une semaine de croisière au rythme paisible du fleuve nous voilà replongé dans la cohue d’une ville en pleine expansion.

La Cathédrale de Saigon © Brice ChartonBRCH-0003-03CROIS7RE VIET

A Saigon il n’y a quasiment plus de vélos ou de pousse-pousse, contrairement à Phnom Penh où ils sont encore légion; ils se feraient écraser ici par la multitude de motos. Alors que dire des piétons…Traverser une petite ruelle est déjà difficile mais traverser une grande avenue ( les deux-roues n’ont pas obligation de s’arrêter au feu rouBRCH-0003-12_0ge!!!) relève de l’exploit. Il serait suicidaire de traverser sur un passage piéton au feu rouge comme en France sans prendre garde; un parapluie, instrument nécessaire pendant la saison des pluies peut alors faire office de bouclier. En un mot bonne chance !!! Heureusement notre guide fait rempart de son corps  et les motos nous évitent au dernier moment. C’est assez extraordinaire!!!

Si vous apprenez rapidement les techniques de survie alors vous pourrez admirer le Palais de la Réunification où le 30 avril 1975 les chars du Vietminh enfoncèrent la grille, la cathédrale Notre Dame construite par les français en 1883 et la Poste Centrale. La pagode Ngoc Hoan ainsi que le musée de la révolution sont deux intéressantes visites. Un promenade dans le quartier commerçant de Cholan ravira les adeptes de shopping. Enfin un petit tour au Zoo vous permettra d’admirer les tigres d’Indochine.BRCH-0003-11_0

La croisière est sans aucun doute un moyen original de pouvoir, hors des sentiers battus et des hordes de touristes, appréhender au plus près la vie des cambodgiens et des vietnamiens.




 

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *