La Loire buissonnière


 C’est l’un des secrets les mieux gardé de la Loire et un excellent filon pour se ressourcer en mode slow. Même en pleine saison on a l’impression d’être hors du temps. 
Un luxe, à l’heure du tourisme de masse.



  
Nous sommes arrivés avec junior début août et c’était comme si l’été n’avait pas commencé. 
Les foules ne hantaient pas les lieux. Le Roannais coulait ses jours heureux gardant en tête et en bonne place sa qualité de vie, la Loire à portée de main, ses forêts immenses, et sa sérénité. 


  

Située au nord de la région Auvergne-Rhône Alpes, à 1h de Lyon, Saint-Etienne ou Clermont-Ferrand, cette terre oubliée des hordes touristiques déploie ses carrés de chlorophylle de plaines en collines, semées de perles patrimoniales. De villages médiévaux en châteaux, de canaux au fleuve Loire, il y règne un rythme harmonieux, que l’actualité  ne parvient pas à écorner. Cette région suffisamment grande pour être anonyme, pas assez pour être inhumaine, s’accommode  de cette énergie paisible, avec une insouciance juvénile. 
Nous y avons rencontré des gens heureux d’avoir changé de vie, et qui ont foi en l’avenir. 

Alors on embarque ?


 

Vous débarquerez à Roanne par le train ou en voiture. Profitez-en pour aller visiter le cœur de ville historique qui tient dans un mouchoir de poche que dévore une superbe église en pierre dorées par trop d’étés. 



Ensuite cap sur le port pour une balade de deux heures en bateau électrique sur le canal de Roanne à Digouin où, une fois passée la première écluse, junior et son copain Jules ont pu prendre les commandes à tour de rôle. 
Imaginez deux marins d’eau douce de 5 et 6 ans aux anges. 




Et l’occasion pour tout le monde de vérifier si l’on avait le pied marin. En cas de réponse positive, sachez qu’on peut réserver ces bateaux pour une journée au fil de l’eau. Idéal pour naviguer entre les grandes herbes luisantes et les peupliers frissonnants, à fleur de libellules et en saluant les pêcheurs, et les cyclistes sur les pistes qui bordent le canal. 


Ensuite, je vous recommande chaudement de réserver, à l’avance, votre hébergement dans la roulotte du « Chat qui pète » à Saint-germain-Lespinasse. Succès assuré, pour tous ceux qui prisent les  hébergements alternatifs, en pleine nature. Et, en l’occurrence en pleine basse-cour. 
 Les enfants vont adorer et vous aussi, déjà parce qu’à peine le sac posé, junior a été pris en charge spontanément par Théo pour un tour du propriétaire . Le petit fils des fondateurs l’a embarqué dans sa voiturette électrique (façon terrain de golf) et hop les voilà partis à la découverte des  80 animaux, pas moins, qui vivent en liberté sur cette propriété. Théo a fait entrer pour la première fois de sa vie junior dans les volières, le petit exultait, il est revenu de sa virée tout excité, m’expliquant ce qu’il venait d’apprendre sur les ânes et les dindons qui ont « des spaghettis qui pendent au cou »… Il s’est empressé d’enchaîner : « Allez viens je vais tout te montrer ». Et nous avons refait un tour avec mon instructeur en herbe qui visiblement avait bien retenu les leçons de son maître, chapeau  Théo. Puis nous avons dit adieu  veaux, vaches, cochons, poules et poulaillers... 



Le séjour s’est poursuivi à grands renforts de rencontres, à l’auberge des Clarines à Cordelle  Junior a rencontré  Marion aussi sérieuse que conviviale, elle l’a derechef invité dans sa cabane, alors que son papa mitonnait des petits plats pour les grands, il met aussi ses pas dans ceux des touristes qu’il accompagne admirer les méandres de la Loire. Nous l’avons suivi à travers champs, escortés d’une ribambelle de sauterelles. Il nous a dévoilé des paysages dignes du Canada avec des forêts touffus et des rivières larges comme des lacs. 



Puis nous avons mis le cap sur Saint-Jean-Maurice-sur-Loire pour retrouver  « Léo le petit marinier », un parcours ludique qui permet aux enfants de courir à la recherche des indices annoncés dans un livret. Jules et junior n’ont pas boudé leur plaisir en inspectant activement en dépit de la chaleur écrasante. A Charlieu, junior a fait connaissance avec Baludik, une application destinée aux plus grands qui savent lire mais dotée d’une boussole, ce qui lui a permis de ne pas perdre le nord et de répondre à tout le quizz en visitant ce plus beau détour de France.



 Il m’avait surprise par son attention à Charlieu, il me surprendra une nouvelle fois  à Saint-Priest-la-Roche, où la visite costumée de ce château de conte de fée séduit autant les enfants que leurs parents. Il faut dire que l’animatrice y met tout son cœur et son humour. Et qu’il est resté depuis toujours dans le cœur des Roannais. Nous conclurons ce parcours en allant nous régaler sur la colline haut perché de Saint-Haon-le Châtel. On vous conseille  « le Garde-manger », un resto sans chichi ni flafla avec une déco sympa et qui a la bonne idée de camper dans un des plus jolis villages du Roannais.



 
Enfin, nous avons consacré la dernière journée à la Gravière aux oiseux un sanctuaire naturel où les jeunes animateurs motivés se sont mis au niveau de junior pour lui expliquer dans un langage éclairé la faune et la flore de cet espace  magique. Autre moment phare, deux heures plus tard, où nous avons sillonné en vélo électrique et remorque pour junior, la Véloire au départ de l’Etang du Merlin. L’occasion de vérifier une nouvelle fois en pédalant que l’espace et le temps sont donnés sans compter sous ces latitudes. Une générosité que nous avons retrouvé dans l’assiette du  restaurant le saint-Hilaire au port de plaisance de Briennon, où l’on sert sans doute les plus grandes brochettes de France…  

PRATIQUE

Se renseigner :
www.leroannais.com
 
Bateau électrique au port de Roanne : http://port-de-roanne.fr/sur-le-port/location-de-bateaux-electriques/ 

Parcours ludique de découverte du village Saint-Jean-Saint-Mauricesur-Loire avec « Léo le petit Marinier » : 

Roulotte « Le Chat qui pète » à Saint-Germain-Lespinasse  https://leroannais.com/noesit/!/fiche/la-roulotte-du-chat-qui-pete-4838   

Restaurant « Entre Deux Ô » à Roanne  https://leroannais.com/noesit/!/fiche/restaurant-l-entre-deux-o-916620  

 « Auberge des Clarines » à Cordelle :  https://leroannais.com/noesit/!/fiche/auberge-des-clarines-4960250  

Restaurant Le garde-manger » à Saint-Haon-le Châtel https://leroannais.com/noesit/!/fiche/restaurant-le-garde-manger-196640  

Restaurant « Le Saint-Hilaire « à Briennon,
https://leroannais.com/noesit/!/fiche/le-faubourg-st-hilaire-4600910 
  

Château de la Roche à Saint-Priest-la-Roche : https://leroannais.com/noesit/!/fiche/le-chateau-de-la-roche-202133 
 

Où dormir en chambre d’Hôtes avec Spa? Domaine Delabaude :
https://leroannais.com/noesit/!/fiche/chambres-d-hotes-domainedelabaude-282017  

La Gravière aux oiseaux - Espace naturel sensible :
https://leroannais.com/noesit/!/fiche/la-graviere-aux-oiseaux-211992
     

Visite sur téléphone Baludik 
https://leroannais.com/noesit/!/fiche/jeu-de-piste-baludik-l-alchimiste-de-charlieu-5085872

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !