La montagne à Paris au Trocadéro et Porte de Versailles…

Alors que chacun pense aux joies que procure la glisse et que les réservations hôtelières sont bien avancées, que les stations de ski tentent de sensibiliser les médias, mais aussi les consommateurs pour leur vendre leurs dernières nouveautés, on annonce la montagne à Paris

DR(c)

Vivre une expérience montagne dans la capitale

Mais la montagne à Paris, c’est quoi ? Tout simplement quatre jours d’animations gratuites au Trocadéro (7 et 8 novembre) et à la Porte de Versailles (8 au 10 novembre), ou seule l’entrée aux sites est payante : 8 € (5 € pour les 12-25 ans et gratuit pour les – 12 ans).

L’occasion de vivre au cœur de la capitale « une expérience montagne », revendiquent les organisateurs, notamment Porte de Versailles où les visiteurs (sur 5 000 m2 d’animations) pourront s’essayer sur un simulateur de ski dans le cadre d’un slalom géant, sur une piste de luge pour de belles glissades, ou encore au biathlon, un sport qui connaît ces dernières années de plus en plus d’adeptes grâce, il est vrai, aux performances du multiples médaillé olympique et mondial français Martin Fourcade.

On pourra également tester des chaussures, s’initier au VTT, découvrir la tente hypoxique, afin de se retrouver dans les mêmes conditions qu’en haute altitude, sans oublier les dernières tendances présentées par les stations de ski, mais également les équipementiers.


La belle histoire du ski français

Sur l’espace du Trocadéro, il sera question de randonnée, de simulateur de ski alpin, de conférences, de projections, mais surtout, pour la première fois à Paris, d’une exposition événement unique et inédite « le Musée de la Montagne » dans son intégralité qui présentera des objets rares du 20ème siècle à nos jours.

Et après avoir visité l’espace Trocadéro, l’histoire des plus célèbres skieurs français : Léo Lacroix, les sœurs Marielle et Christine Goitshel, le skieur acrobatique Edgar Grospiron et sa cœur Candice Glig, mais également les tenues des Jeux Olympiques d’Albertville en 1968 n’auront plus de secret pour vous.

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !