L’Allemagne romantique : La Dolce Vita au Sud de l’Allemagne

Partagée entre le vert des forêts, le bleu du fleuve, et bien sûr, les vignobles qui font sa renommée, l’ Allemagne romantique, reste une enclave à savourer comme son célèbre vin.

Moselschleife zwischen Leiwen und Trittenheim

Elle a gardé intactes, sa nature sauvage, et l’âme de ses multiples châteaux-forts de Rhénanie palatinat :  un mot qui éclate en bouche comme un riesling frais. Lui aussi libère ses arômes aux parfums méditerranéens,  comme ce climat ensoleillé et doux qui profite au vin.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik KetzVin rosé au verre – Vinothèque Weinkammer

Ça n’est pas une terre oubliée, mais le monde entier ne s’est pas encore entiché de cette douceur de vivre allemande qui conjugue les maisons à colombages alsaciennes à un climat provençal.

Et dont l’UNESCO a classé en 2002, 67 km au patrimoine mondial. Ne tardez pas à la découvrir.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz

Le train s’arrête à  Kaiserslautern. C’est le royaume des Vttistes y compris électriques.

Vttiste en pleine nature/Photo M.GUILCHER

Le vélo ici supplante de plus en plus la rando à pied selon les spécialistes qui font découvrir le parc de Pfälzerwald à Dahn où l’on s’attarde dans les ruines du château de Trifels.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz

Puis direction Maikammer, qu’on rejoint en roulant à travers des vignes qui moutonnent à l’infini. Confit dans ses vieilles pierres et ses villas cossus en grès rouge et jaune bâties grâce à l’argent de la vigne, il fleure déjà bon l’Alsace.

C’est ici qu’a été inventé le « Pfälzer Schoppen » le mètre ruban. Tout dédié à la dive bouteille, ses enseignes s’ornent de grappes et de ceps en fer forgé. C’est ici aussi qu’on trouve incrusté à la pierre de la place centrale l’empreinte où caler le fameux verre de vin de 0,5l qu’on avale encore aujourd’hui (et oui) avec un peu d’eau pétillante (quand même) dans la région ; Alors «  Zum Wohl » autrement dit « à la vôtre » car on y déguste aussi en petite quantité d’excellents crus vieillis en fût de chêne pour certains à la maison Weikammer, vinothèque municipale ou à la cave Dengler-Seyler, répertoriée dans le top 100 des meilleurs vins allemands. La cave est située au cœur du bourg et en bordure de la fameuse route des vins.

Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Netz (c) Ambiance classique à la vinothèque

N’oubliez pas de tester une autre spécialité locale, la liqueur de marron et ses gâteaux fourrés car la route des vins du sud concentre aussi le plus grands nombre de châtaigniers du pays comme à la Haardt.

Patisseries aux marrons.

 

Le périple se poursuit vers Boppard dont le cœur de ville est dévoré par une impressionnante basilique superbement décorée à l’intérieur. Située au bord du Rhin, dans la partie classée par l’Unesco, c’est aussi la ville natale de Michael Thonet dont on connait les célèbres chaises de bistro grâce à l invention du bois courbé.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Romantischer Rhein Tourismus GmbH

Une création qui aura fait dire à le Corbusier : « Rien de plus élégant, rien de mieux réussi au niveau de la conception,  rien de plus exact dans la réalisation et de plus utile n’a jamais été créé. » La cité a conservé les vestiges des fortifications romaines partout dans les rues, les jardins,  les maisons. Mais si on y cultive le souvenir de ces Romains qui ont apporté le vin, il y a 2000 ans, on y chérit encore plus le savoir vivre laissé par les Français après leur occupation.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz/Château fort romain Boppard

Même son de cloche  à Coblence, autre cité classée où l’on revendique comme dans toute l’Allemagne romantique, notre Art de vivre, entre tourisme et hédonisme, Histoire et oenologie. Il faut dire que la Rhénanie Palatinat abrite 9000 ha de vignoble avec le riesling en star dont les habitants  contrôlent la qualité chaque soir sous leurs toits. Au confluent du Rhin et de la Moselle, voici donc Coblence qui doit sa prospérité à sa géographie. Détruite pendant la seconde guerre mondiale elle a reconstruit à 87% son cœur historique. Aujourd’hui la ville  est une halte prisée par les croisiéristes du Rhin et de la Moselle réunie.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Gabriele FrijioVue sur le « Deutsche Eck » (coin allemand) à Coblence

Elle attire aussi pour son festival d’été dont le feu d’artifice enflamme le Rhin face au fameux Deutsche Eck, le promontoire où le Rhin et la Moselle s’unissent. Mais la ville natale de Gutemberg est aussi réputée pour l’animation de ses cafés et restaurants dans son centre ville piétonnier.  Elle surprend aussi par son téléphérique urbain, qui permet de monter jusqu’à la Forteresse d’Ehrenbreitstein en profitant d’un incroyable panorama sur les 2 fleuves. Construit en 2009, il a permis de fluidifier la foule de visiteurs (3 millions de personnes) venue assister à son salon de l’horticulture en 2011.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketza téléphérique sur Coblence

Voici la seconde plus grande citadelle d’Europe après Gibraltar. Elle a été bâtie par les Prussiens entre 1817 et 1828, mais ses fortifications puisent leurs origines il y a 3000 ans, et l’occupation de cette zone date de 5000 ans !

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz/forteresse d’Ehrenbreitstein à Coblence

Outre le point de vue magnifique sur la ville elle retient l’attention par ses nombreuses expositions y compris pour les enfants. Mais les châteaux, l’Allemagne Romantique en a à revendre, le Rhin concentre le plus grand nombre jamais construit au fil d’un fleuve.  Voici le  château d’Eltz tout droit sorti d’un roman de Walter Scott, il coiffe une colline dominée par des murailles de forêts.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz

A l’intérieur les poutres sont brossées et lustrées, mais les grands lits à baldaquin ou le berceau dans la  chambre d’enfants, comme les marqueteries sont restés dans leur jus. Et témoignent avec conviction de huit siècles d’histoire. Chaque détail est soigné dans les huit salles à visiter. Il a été pensé par le fils du propriétaire qui se réserve une aile privée. C’est l’un des rares  à avoir entièrement reconstitué le décor médiéval. C’est aussi le seul que n’a pas détruit Louis XIV. Quelques tours de roue et voici  Cochem, (prononcé Cocrème), posée au bord de la Moselle. Petite perle touristique envahi par les croisiéristes et les amateurs de vin.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz/en second plan le château de Reichsburg

C’est la région viticole la plus ancienne d’Allemagne, dédiée  longtemps à 100% au vin blanc. La production de rouge n’y est autorisée que depuis 40 ans. Elle est dominée par le château de Reichsburg. De l’époque médiévale il a gardé ses encorbeillements et ses créneaux mais abimé il a fait l’objet d’un lifting en style néo-gothique au XIXème siècle  sponsorisé par le riche commerçant Louis Ravené de Berlin. Il offre une belle reconstitution avec son enfilade de salles et de plafonds gothiques. On y contemple les immenses tasses à vin en tain, du moyen âge, quand la moyenne des hommes avalait 5 litres par jours, et que les femmes s’en contentait de 3 (gloup’s).

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik KetzArmure de chevalier exposé dans le Reichsburg

Pour boucler le circuit direction  Traben-Trarbach toujours au fil de la Moselle, qui accueille l’unique marché de noël souterrain dans ses magnifiques caves voûtées.

© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz/le monde souterrain pendant le marché de Noël

Cette enclave protestante doit sa prospérité au soutien de ses voisins huguenots qui privilégiaient sa production. Enfin, ultime étape mais pas des moindres  Bernkastel-Kues, où l’on chante partout les louanges du petit vin blanc qu’on boit sous les tonnelles des maisons à colombages.


© Rheinland-Pfalz Tourismus GmbH, Dominik Ketz/Promenade dans la vieille ville de Bernkastel-Kues

Fait de cépages anciens et d’ idées nouvelles selon la devise en Palatinat. Dans ce domaine, on savoure autant le Riesling que le vin de glace, ou les rouges elevés en  fûts de chênes, les  crémants… tous les goûts sont comblés chez le Dr Pauly-Bergweiler. De quoi arroser la fin d’un voyage spectaculaire à une encablure de la France.

 

Pratique

Se renseigner :

www.allemagne-romantique.fr

S’y rendre :

En train avec la Deutsche Bahn,

Où Dîner et dormir dans les vignes du seigneur ?

Hôtel spa Arens à St. Martin

Où Déjeuner à Boppard ?

 Auberge Karmeliter Hof :  au bord du Rhin, produits locaux

Où dîner et dormir à Coblence : hôtel GHotel (près de la gare)

Où diner et dormir à Cochem  

Hôtel Karl Noss, au bord de la Moselle et en plein centre, excellente table, et service attentionné. 

Où déjeuner et déguster des vins à   Traben-Trarbach ?

Bon à savoir :

 

6 des 13 régions viticoles allemandes s’épanouissent en Rhénanie Palatinat, la région a été fonde en 1946. Elle produit les 2/3 de la production nationale de vin. La forêt recouvre 40% de son territoire.

Merci par avance de votre soutien :

Martine GUILCHER

JOURNALISTE PRINT ET WEB (Carte de presse n° 62050) Elle aime les doubles casquettes et les doubles expertises : 25 ans dans les domaines du Voyage, de l’Art de vivre et du Bien-être 10 ans dans le domaine de la psychologie, l’éducation et la consommation Elle aime surtout découvrir l’ici et l’ailleurs d’où sa spécialité dans le tourisme en France comme à l’étranger depuis un quart de siècle. Et ce n’est pas fini, après avoir multiplié les collaborations ; Femme actuelle, Notre Temps, Rebondir, Avantages, Grands Reportages, Télé Loisirs, France Soir etc, elle a été responsable pendant 9 ans de la rubrique « Carnets de Route » du Moci (Moniteur du Commerce International) et géré pendant 7 ans les rubriques Tendances Voyages du magazine Newzy, puis s’est expatriée au Maroc où elle a été responsable des pages « Tendance » Voyage, déco, gastronomie de l’hebdomadaire actuel. Depuis son retour, elle poursuit l’aventure avec Prestige ‘S , Gault&Millau et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !