Le sport « outdoor » en plein boom

 

Fini le confinement, place à la liberté. Dans ce contexte, le sport de plein air a une belle carte à jouer et le meilleur exemple nous a été offert par le département des Alpes Maritimes avec « l’outdoor festival 06 », un événement éco-responsable sans précédent.

Pendant trois jours, du 29 avril au 1er mai, le sport a été le fil rouge d’un « 06 » qui s’est transformé en terrain de sport XXL. A travers les 140 sites ou sports, plus de 60 sports et activités outdoor ont été proposés et toutes les expériences furent gratuites, sans oublier l’animation permanente à Cannes, proche du port Canto, camp de base de la manifestation avec son village des exposants.

La piste de BMX – photo D. ROUDY (C) –

De la mer, avec ses 80 km de littoral sur la Méditerranée, aux sommets culminants dans les Alpes à plus de 3 000 m, en passant par les plaines et les campagnes, l’expérience des sports de nature « made in Côte d’Azur » a connu un véritable succès. Ce projet qui avait vu le jour il y a maintenant deux ans grâce à David Lisnard, maire de Cannes, dont on sait sa passion pour le sport et repoussé à cause de la crise pandémique, a permis de donner un grand bol d’air pur à toute la région Côte d’Azur.

Mieux même, l’espace d’une activité, certains promeneurs se sont convertis en sportif en découvrant, ça et là, le i-foil, la longe côte, l’accrobranche, le bmx, l’escalade, le stand up paddle… Et peut-être, pour y avoir pris du plaisir, y reviendront-ils ?


Le sport pour tous


Pendant ce temps les ambassadeurs de la Côte d’Azur, en majorité des champions dans leur sport, comme le nageur
Alain Bernard, l’apnéiste Guillaume Néry, le vététiste de descente Nicolas Vouilloz ont apporté leur contribution tout comme les élus locaux à l’image de Carole Cervel, maire de Valdeblore qui, sous nos yeux, a effectué une descente sur la plus longue tyrolienne de France de La Colmiane (2 663 m.) sur plus de 300 m. de dénivelé avec une pointe à plus de 120 km/h.

Un week-end exceptionnel tant les conditions étaient au beau fixe pour le plus grand bonheur de tous les sportifs d’un jour ou de toujours… qui ont pu s’essayer à de nombreuses activités, mais également assisté à des projections en plein air pour en prendre plein les yeux avec des images à vous couper le souffle.

La tyrolienne à La Colmiane – photo D. ROUDY (C) –


Outdoor Festival 06 : pari gagné

Les organisateurs de « l’outdoor festival 06 » ont gagné leur pari et l’impact de cet événement a largement dépassé la simple formulation magique que l’on peut entendre à droite et à gauche : le sport, c’est bon pour la santé. Avec un tel rassemblement la démonstration a été faite que le sport est devenu plus qu’un phénomène de société intergénérationnel car, après la crise de la Covid-19 et cet arrêt brutal des activités tout le monde veut plus que jamais faire du sport et trouve toujours un moyen, un créneau pour pratiquer.
Si, dans leur globalité, les sports de plein air comme la course à pied, le vélo, la marche sont, et de loin, les premiers bénéficiaires de cet envie d’air pur, il est clair qu’à l’image de ce que l’on a pu voir lors de
« l’outdoor festival 06 » les sports extrêmes connaissent eux aussi un boom sans précédent. Mais là, par contre, les conseils des techniciens sont sans aucun doute bienvenus car, faute d’être correctement initié, le sport plaisir, le sport loisir, le sport détente, peut vite devenir sport galère, et là, c’est l’effet boomerang…

Initiation en Méditerannée – photo D. ROUDY (C) –


Une année record pour le golf


Un
élan collectif qui se ressent également dans les clubs puisque la grande majorité commence à retrouver des couleurs et même si la pratique dans une structure officielle n’est plus trop dans l’air du temps, liberté oblige, certaines fédérations à l’image du golf, ont vu leur nombre de pratiquants considérablement augmenté. + 8,4 % entre 2020 et 2021, grâce à 47 009 nouveaux golfeurs licenciés, dont 30 % de femmes ce qui permet à la FFG d’enregistrer un record historique de licenciés : 436 846. Le précédent record datait de 2012 avec 422 761 licenciés.

Quelle réussite !

Toujours est-il que le mot sport s’écrit désormais en MAJUSCULE grâce à « l’outdoor festival 06 » et que la démonstration de force des organisateurs, des bénévoles, des pratiquants, des entraîneurs-coachs, des représentants des collectivités locales et territoriales, ont donné une autre dimension au sport et ont permis à tous de parler le même langage et de reconnaître que le sport ce n’est pas uniquement la compétition réservée aux professionnels même s’ils représentent la vitrine de leur discipline, mais la pratique pour le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !