TRESORS CACHES DE LA SOCIETE GENERALE

Texte C.Jonemann/ Photos COS_Soge(c)Claire Sabatie – Les Parisiennes et S.Christo

Paris regorge de richesses patrimoniales et le siège historique de la Société Générale en est un des fleurons.

Située au 29 boulevard Haussmann, entre le Palais Garnier et l’un des temples historiques du shopping – les Galeries Lafayette -, on ne pouvait rêver mieux comme emplacement pour cette banque prestigieuse qui recèle des trésors architecturaux de toute beauté.

 

Photo S.Christo
Un peu d’histoire

Jacques Hermant, un visionnaire

Conçue par l’architecte Hermant dans un style Art Nouveau, c’est en 1912 qu’elle fut inaugurée. On a le souffle coupé en pénétrant dans le hall de cet édifice abrité par une coupole à charpente métallique absolument remarquable édifiée par l’entreprise de prestige Moisant Laurent Savey et Cie. Le pourtour, décoré de quatre grandes verrières dont les les vitraux ont été exécutés par le peintre verrier J. Gallant ainsi que le sol en mosaïque de grès cérame de Gentil et Bourdet ajoutent à la magnificence du lieu.

 

Hermant était manifestement un précurseur et n’a pas hésité à utiliser les innovations telles que le chauffage central, l’électricité ou encore les bouches d’aération ainsi que des techniques et des matériaux nouveaux comme le béton armé et le métal qui sont très présents dans l’ossature de l’immeuble. Ossature qu’il faut à tout prix cacher à cette époque.

Un autre élément architectural incontournable est la salle des coffres, construite sur quatre niveaux en sous-sol. Salle imprenable ne comportant qu’un passage unique, cet espace ultra sécurisé avait été commandé à la société Fichet. Il faut admirer la porte circulaire aux reflets d’or et d’argent, copié sur le modèle des portes blindées des grandes banques new-yorkaises et qui a inspiré nombre d’artiste dont LIU BOLIN, cet artiste chinois surnommé « l’homme invisible ». Ce sanctuaire est resté inviolé depuis son origine.

 

COS_Soge (c)Claire Sabatie – Les Parisiennes
Vers l’Avenir

A l’instar de Jacques Hermant, l’équipe de direction imagine le futur. Afin de moderniser ses locaux, pour le bien-être de sa clientèle grand compte et de ses collaborateurs, tout en respectant ce lieu chargé d’histoire, la direction a fait appel à un cabinet d’architecte réputé dont le défi était d’allier authenticité et contemporanéité, dans une démarche écho-responsable tout en maximisant la satisfaction de la clientèle.

 

Son architecture hier et aujourd’hui
COS_Soge (c)Claire Sabatie – Les Parisiennes

Depuis 1912 aucun travaux d’envergure n’avait été effectués. Le 29 bd Haussmann est constitué par l’agence d’une part et par des bureaux et espaces répartis sur les cinq étages de l’immeuble d’autre part dédiés aux activités de la banque privée de Société Générale.

Il faut admirer l’escalier monumental en pierre dont chaque palier s’entoure d’une balustrade en métal ouvragé. Loris Mazzina, architecte du patrimoine de l’atelier COS, agence d’architecture et design en charge du projet, explique avec un grand respect que la grande coupole est surmontée d’une seconde coupole de style eiffelien, bâtie à l’origine pour protéger la précédente des intempéries et de tout dommage éventuel. Considéré avant tout comme utilitaire elle était donc cachée aux yeux du public.

Cette coupole technique a été mise au cœur du projet de rénovation.
De l’ombre à la lumière

Hier la lumière était occultée par des verres opaques, la coupole se dérobait au regard depuis les façades et l’escalier d’honneur. Ce fut un véritable chantier de déplacer les locaux techniques qui masquaient ce bel ouvrage de fer et de verre.

 

Aujourd’hui, on peut se féliciter de la réussite de cette réhabilitation faite dans le respect des codes patrimoniaux et qui apporte une valeur ajoutée remarquable tant sur le plan esthétique que fonctionnel.

Collection d’Art de la Société Générale

Une des ambitions avouées du groupe Société Générale est de mener à bien une mission de mécénat artistique en réunissant des œuvres de toute nature et de toute origine (photos, peintures, sculptures…) mettant autant en avant de jeunes artistes encore inconnus ou émergents que des artistes confirmés.

 

Parmi les1200 œuvres de sa collection, le siège de la Société Générale propose une vingtaine de celles-ci représentatives de ses acquisitions avec notamment la jeune photographe Evgenia Arbugaeva ou encore le grand Andy Warhol. Ces œuvres peuvent être admirées par les clients privilégiés au quatrième étage de l’immeuble. Notons qu’une des photographies exposées a été réalisée sur place. Intitulée Hiding in the City 03, elle est signée Liu Bolin, et représente l’artiste qui se confond avec la porte de la salle des coffres.

L’homme invisible

PRATIQUE

Siège Société Générale :

Atelier COS :

26 rue Laffitte
75009 PARIS
T. +33 1 44 69 99 00secretariat@ateliercos.com

PRESSE

Sarah Lévy – Agence Les Parisiennessarah@lesparisiennes.fr

Christine Jonemann

Directrice de Rédaction de prestiges.international. Elle aime la lecture, l'écriture, les voyages, le partage et les rires entre amis, sa famille et son chat. A publié des livres pour enfants. Est membre de la Société des Gens de Lettres. Secrétaire générale de l'AFJET Association Française des Journalistes et Ecrivains du Tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !