Les courses de la Tour Eiffel…

De New-York à Barcelone, en passant par Dublin, Chicago, Québec, Paris, le Médoc, on ne compte plus les apparitions de la Dame de fer (modèle réduit…) à travers le monde sur les épaules de Michel Bach comme ce fut encore le cas lors du semi-marathon de Marrakech et lors des animations périphériques dans la ville ocre.

Départ aniticpé du semi-marathon pour Michel Bach – photo D. ROUDY (c)

 

Michel Bach, un coureur comme les autres, comme beaucoup d’autres même, mais qui a pris l’habitude depuis de nombreuses années d’offrir une animation un peu particulière lors des grandes courses internationales que sont les marathons, les semi-marathons, les 10 kilomètres, les raids … et nous en passons.

En effet, ce coureur de 72 ans licencié dans le club francilien du « 77 » de Marne et Gondoire à Lagny-sur-Marne, dont il fut président pendant 10 ans, s’est familiarisé avec cette charge supplémentaire. « Mais c’est un plaisir de courir avec la Tour Eiffel sur les épaules, reconnaît Michel. J’ai seulement besoin d’avoir un assistance pour m’alimenter lorsque je suis dans ma cage ».

La Tour Eiffel est en carbone

La Tour Eiffel au milieu des coureurs de la course de Bienvenue – photo D. ROUDY (c)

 

Une Tour Eiffel artisanale composée de 10 morceaux pour la transporter souvent par voie aérienne et qui pèse 10 kg, soit un peu moins de 1 000 fois que celle qui trône sur le Champs de Mars à Paris, mais qui a la particularité d’avoir été conçue en carbone par les étudiants d’Eurocopter dans la banlieue parisienne dans le cadre de leurs études et des projets qu’ils on à réaliser sur le maniement du carbone.

Par contre, ne compter pas sur Michel Bach pour vous parler de chrono, de place, de résultat, la performance qu’il réalise lors de chaque course avec la Tour Eiffel sur les épaules comme ce fut le cas dernièrement sous nos yeux à Marrakech parle d’elle-même en sa faveur.

La Tour Eiffel fait le spectacle

Les derniers mètres pour la Tour Eiffel à Marrakech – photo D. ROUDY (c)

 

Et non content de faire le spectacle sur les traces des champions, avant, pendant et après les courses, l’athlète francilien qui compte plus de 1 000 épreuves à son actif depuis plus de 30 ans qu’il court (avec et sans la Tour Eiffel…) est venu animer le village du marathon de Marrakech lors de la course de Bienvenue et celle des Enfants.

Tous voulaient avoir la Tour Eiffel à leurs pieds, et avec Michel leurs vœux ont été exaucés avec une multitude de photos, de selfies à la clé…

C’est comme cela aussi que le « SPORT » s’écrit en majuscule… avec Paris, la Tour Eiffel et les Jeux olympiques de 2024 en France en toile de fond…

 

 

 

 

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *