L’incroyable histoire d’Europa Park

Texte Naomi Huart/images et video Les Tabliers Ronds

Europapark, à Rust, en Allemagne, est aujourd’hui considéré par beaucoup de fans de parcs d’attraction comme le meilleur dans sa catégorie en Europe. Bien qu’il ne surpasse pas le géant américain Disneyland Paris en termes de fréquentation, sa réputation, elle, l’égale facilement. Avec une centaine d’attractions pour toute la famille, des attractions à sensations fortes de qualité et un thème alléchant, Europapark fait parler de lui, et ce depuis sa création.

Photo Les Tabliers Ronds

Cependant, il est amusant de se rappeler que le concept centré autour des pays européens qu’on lui connaît aujourd’hui n’était pas du tout envisagé lors de la conception du parc.

Les origines d’Europapark remontent en 1780, quand Paul Mack fonde la compagnie Mack, alors spécialisée en constructions appliquées au monde du spectacle. Ce n’est qu’en 1920 que la compagnie commence à produire des montagnes russes pour les fêtes foraines, et devient alors Mack Rides.

Photo Les Tabliers Ronds

C’est en 1975 que Franz Mack, le directeur de la compagnie de l’époque, décide de faire un superbe coup marketing : construire un parc de loisir qui servirait en fait de vitrine grandeur nature aux manèges créés par Mack. Franz Mack et son fils Roland partent donc étudier les parcs à thème en Europe et aux USA pour s’en inspirer, en particulier Efteling aux Pays-Bas Disneyland en Californie, et élaborent alors le concept de ce qui deviendra Europapark.

Et pourtant, malgré le nom “europa park”, il n’y avait pas vraiment de thème à l’ouverture du parc, qui, rappelons-le, était simplement une exposition des manèges Mack. Ce n’est qu’en 1982 que le parc ouvre son premier quartier thématique : l’Italie. Au fil des années, de nombreuses autres zones thématiques et immersives se sont ajoutées, avec des décors très aboutis, remplis de secrets et de clins d’oeils aux pays qu’elles représentent. En 2020, il existe 18 zones, dont 15 basées sur l’europe et 3 sur des thèmes un peu plus fantastiques.

Photo Les Tabliers Ronds

Mais alors, si le thème européen n’était pas envisagé lors de la conception du parc, pourquoi avoir choisi le nom Europapark ? Et bien il faut savoir que si Europapark se trouve à Rust, à quelques km de la frontière franco-allemande, au départ, les Mack avaient visé un autre emplacement, encore plus près de la France : la ville de Breisach. Malheureusement, le terrain étant inondable, les Mack ont alors opté pour Rust. Mais Breisach a quand même laissé sa petite marque sur l’histoire d’Europapark : tout d’abord,  pas loin de la ville, se trouve le lac Europa-see, aussi appelé le “lac Europe”. De plus, Breisach est la première ville européenne à avoir lancé un vote pour récolter les avis des habitants concernant une potentiel Union Européenne. C’est quelque part le berceau de l’UE. Ainsi, en hommage, les Mack ont opté pour le nom Europapark. Et si la mascotte du parc est une souris, c’est parce que le manège préféré des Mack est le Wild Mouse, une sorte de montagne russe aux virages serrés.

Photo Les Tabliers Ronds

Europapark présente de nombreux avantages, à commencer par l’incroyable diversité de ses attractions. Beaucoup connaissent ce parc pour le fameux Blue Fire, qui fait passer ses passagers de 0 à 100km/h en 2,5 secondes, ou pour le Silver Star et sa chute de 73 mètres, mais il serait dommage de passer à côté des autres merveilles que le parc propose. Du petit parcours à l’intérieur d’un magasin de curiosités spécialisé en dinosaures à une bataille navale auprès de Christophe Colomb en passant par une balade au pays des Minimoys, il y a facilement de quoi remplir deux, voire trois journées entières.

                                    https://www.youtube.com/channel/UCkfW7hIIm4ZEBbeG_C1H-qg
Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *