Un prestigieux relais au pays de l’or rouge

Passé Bordeaux la Garonne devient la Gironde après sa fusion avec la Dordogne au Bec d’Ambès. Le grand fleuve limoneux, puissant et tranquille se fraye un chemin jusqu’à son estuaire à 70 km. en aval. Le long de ses rives alluvionnaires la vigne règne en maîtresse. Nous sommes à quelques encablures de la forteresse de Blaye et à 25 km. du centre de la métropole girondine, sur l’un des terroirs les plus prestigieux au monde, le Médoc.

La commune de Margaux sur la rive gauche du fleuve abrite en effet quelques uns des crus les plus célèbres de la planète. Les Châteaux Margaux, Giscours, Siran, Kirwan, Marquis d’Alesme, Lynch Badges, Brane-Cantenac, Prieuré-Lichine, sont quelques uns parmi les fleurons de ce terroir. Nous sommes bien au pays de l’or rouge. Ici chaque mètre carré de vigne vaut une petite fortune et chaque maison de négoce sérieuse du quai des Chartrons à Bordeaux y possède au moins un château ou une propriété.

C’est en ce lieu stratégique et judicieux qu’est installé le Relais de Margaux. Proche de Bordeaux, de l’océan, et de Pauillac, autre grande appellation phare du Médoc, le Relais de Margaux est un lieu de villégiature idéal pour découvrir cette belle région, visiter ses prestigieux châteaux, y faire des découvertes oenologiques et passer quelques jours de détente dans un cadre de grand confort. Ici le vin, la gastronomie et les activités sportives se combinent à merveille. Situé au bord de la Gironde, sauvage, disposant de son propre ponton, le Relais est une enclave de paix de 55 hectares, isolée à la lisière du village de Margaux.

Les installations sont réparties en plusieurs bâtiments et anciens chais. On y trouve 100 hébergements spacieux et calmes disposant bien entendu de tous les équipements dignes d’un ****L. Le Relais de Margaux dispose également d’infrastructures sportives de plein air telles que tennis, piscine, golf, parcours de santé, VTT.

Mais le meilleur atout du Relais de Margaux demeure sa table. La Brasserie du lac, sous la houlette de Pascal Dezutter, jeune et talentueux chef d’origine belge, est devenu l’une des meilleures tables de la région et s’est acquise une solide réputation auprès des bordelais réputés exigeants. Sa cuisine fait une large part, au fil des saisons, aux produits de la région. La carte des vins, véritable itinéraire initiatique bordelais, propose quant à elle plus de 300 belles références dont pas moins de 60 Margaux.

[ Photos – Jean-Charles Valienne ]

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !