A Rebrousse Temps, nouvelle exposition au Musée aubois Camille Claudel

« A Rebrousse Temps » s’expose jusqu’au 6 octobre 2019 au Musée Camille Claudel à Nogent-sur- Seine, dans le département de l’Aube.

C’est une réussite.

ORLAN, Robe de plis sans corps, Super Or, 2009
Fnac 2011 -0324- Cnap, Paris
© ADAGP, Paris, 2019/Cnap/Galerie Michel Rein

 L’exposition met en dialogue les collections propres du musée, (sculptures, quelques peintures, quelques photographies), avec certaines œuvres d’artistes modernes et contemporains. L’exposition souligne cette relation pour une sélection d’œuvres des 19ème, 20ème, et du 21ème siècle.

Cette exposition est richement dotée en œuvres majuscules.

Camille Caudel, Les Causeuses, vers 1893-1905, musée Camille Claudel, Nogent-sur-Seine © Marco Illuminati

Elle permet de voir, revoir et approfondir les talents de deux artistes nogentais. Camille Claudel et Alfred Boucher. Ce sculpteur aubois du 19ème siècle, très apprécié et courtisé aujourd’hui, est à l’origine de la création du musée. Également l’artiste Paul Dubois, plus discret mais présent.

Zoom sur quelques confrontations   d’artistes, anciens et modernes  

Ces confrontations peuvent surprendre au premier regard mais semblent finalement ajustées, évidentes.

Par exemple, « Hirondelle blessée » d’Alfred Boucher dialogue avec « L’Anatomie d’un ange » de Damien Hirst.

« La Valse » de Camille Claudel, couple étourdissant presque à la limite du déséquilibre, se confronte à « Le Couple » de Louise Bourgeois suspendu en l’air mais figé dans son attitude. Louise, grande admiratrice des œuvres de Camille.

Najia Mehadji, Sublimation (d’après La Valse de Camille Claudel), 2017, collection de l’artiste © ADAGP, Paris, 2019

« La Femme accroupie » de Rodin en parallèle bien ajustée avec celle de Karl-Jean Longuet.

« La Petite châtelaine » de Camille Claudel confrontée au portrait d’enfant de Claude Lalanne.

Musée Camille Claudel salle 3 avec des éléments de l’installation de Thu-Van Tran, Peau blanche, 2017, Galerie Meessen De Clercq,
Bruxelles © musée Camille Claudel, Nogent-sur-Seine

« L’Age mûr » de Camille Claudel en parallèle avec les mains vieillies d’une femme en détresse, signature Louise Bourgeois.

La série des « Bodybuilders », ou culturistes, signée Valérie Belin dialogue avec la sculpture « A la Terre » pleine de force d’Alfred Boucher.

On regarde cette riche collection nogentaise d’un autre œil. On prête attention à un détail passé inaperçu jusque-là.    On se laisse embarquer et surprendre par des œuvres récentes   comme l’explique avec talent et passion Agnès Werly la commissaire de l’exposition.

 

 « A Rebrousse Temps » jusqu’au 6 octobre 2019

Musée Camille Claudel à Nogent/Seine

Tel : 03 25 24 76 34

www.museecamilleclaudel.fr

 Image de présentation : Yellow Object « Loie Fuller Manual by Ola © Martin Argyroglo

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !