Ecrire au père Noël avec sa pointe… « BIC »

Image d’ouverture : La collection Frenchies

Qui, en ce mois de décembre, n’a pas entendu parler de cette « fameuse » lettre au père Noël ! Depuis des lustres, et même encore maintenant malgré la présence des moyens de communication : selfie, instagram, facebook, tweeter, internet, courrier électronique… la tradition veut que les enfants écrivent une lettre au père Noël dans laquelle ils indiquent les cadeaux qu’ils souhaiteraient recevoir.


2 km en BIC…

Mais avant d’envoyer cette missive au père Noël, il faut l’écrire. Et qui dit écrire, dit prendre un stylo à bille, appelé par antonomase un BIC.Mais pas

Le 4 couleurs fluo

le BIC Cristal créé en 1950 par le Baron Marcel Bich, entrepreneur franco-italien, mais le stylo à bille quatre couleurs : bleu, noir, rouge et vert pour rendre plus vivante cette lettre au père Noël. 

J’écris au bleu car c’est limpide, j’y ajoute du noir car c’est plus sérieux, un peu de vert pour garder l’espoir que mes souhaits se réaliseront et je surligne en rouge, histoire de montrer ce qui, à mes yeux, est le plus important… Et avec un BIC quatre couleurs créé en 1970 on peut en écrire des lignes : 8 kilomètres d’après les spécialistes, soit 2 km par mine.

Mais c’est en 2010, l’année de ses 40 ans, que l’aventure de l’iconique BIC quatre couleurs, qui permet de sélectionner mécaniquement la couleur désirée en rétractant et en ressortant une pointe, a retrouvé un nouvel élan grâce à des éditions spéciales aux couleurs originales. 

Les éditions limitées victimes de leur succès
Le 4 couleurs porte-mines

Chez BIC, après avoir lancé en 2016 « le 4 couleurs fluo » où le vert est remplacé par de l’encre jaune fluo, puis, dans la foulée « le 4 couleurs porte-mines crayon HB », on a bien compris que ce tout ce qui était « vintage » avait le vent en poupe. 

Les collections se multiplient tout comme les éditions limitées : « Les Frenchies », « les animaux Dingos », « Miam Miam » avec un plat mignon par stylo, « Kakawai » un émoji rigolo, sans oublier celui du Palais de l’Elysée avec le drapeau tricolore. 

Tous connaissent un véritable succès à tel point, qu’aujourd’hui, en cette période des fêtes de fin d’année, certaines éditions limitées sont en rupture.

Le 4 couleurs : un bijou

Cette année, BIC, qui a mis sur le marché des stylos « collector » pour les grands événements, mais également pour les entreprises dans le cadre de

Le bijou en 4 couleurs

leurs outils de communication, a même sorti, en partenariat avec la prestigieuse Maison Tournaire, un « 4 couleurs » revisité en 500 exemplaires numérotés. Appelé « Trilogie Alchimie » et dessiné par le célèbre joaillier, ce bijou en bronze doré à l’or 24 carats (finition polie) arbore les formes symboliques : assemblage de carrés, de triangles, de cercles.

Incontestablement, le « made in France » vintage by BIC continue de faire toujours couler beaucoup d’encre… pour que le père Noël puisse recevoir des lettres par milliers.
Mais surtout, si vous n’avez plus d’encre, n’oubliez pas l’adresse : www.pere-noel.laposte.fr et ce personnage de grande taille folklorique, mythique, attachant avec son manteau et son bonnet rouge et sa barbe blanche vous apportera dans son traîneau un… BIC « 4 couleurs ».

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !