Hong Kong, la nature luxuriante côtoie les innombrables gratte-ciels

Texte et photos Payan SC

Si Hong Kong est une ville très urbanisée, couverte de gratte-ciels, cependant la nature y est partout présente. Ses montagnes vierges sont un paradis pour les randonneurs et la mer omni-présente, une véritable invitation à la navigation et à la baignade alentour. Hong Kong est un territoire avec une péninsule montagneuse au sud-est de la Chine et de nombreuses îles dont les deux principales sont Lantau et Hong Kong en mer de Chine méridionale.

Un petit retour historique s’impose. Hong Kong fait partie de la Chine continentale depuis le deuxième siècle avant J.-C. La compagnie britannique des Indes orientales s’installe en Chine en 1699. Suite à la première guerre de l’opium (1839-1842) qui oppose les chinois aux britanniques, ceux-ci s’emparent de l’île de Hong Kong. En 1842 le traité de Nankin est signé et Hong Kong devient alors une colonie de la Couronne britannique. En 1997 la Chine reprend possession du territoire de Hong Kong. Depuis Hong Kong se veut de plus en plus chinoise mais il reste un charme britannique indéniable avec ses vieux bâtiments coloniaux.

Premiers pas dans La Perle d’Orient

Il est très facile de se déplacer dans la ville : métro, tramways et bus sont partout présents, sans oublier la marche à pieds. Bien que principalement touristique, il est toujours agréable de découvrir une ville à son arrivée avec le bus impérial, ici dénommé le Big Bus Tour. Plusieurs tours sont disponibles. Le green tour semble être le plus original avec Aberdeen et Stanley market. L’une des vues emblématiques du centre ville avec ses innombrables gratte-ciels se dévoile aux promeneurs du haut de Victoria Peak.

On peut s’y rendre en voiture ou en bus mais il faut contourner la montagne et le trajet est long. Le plus rapide et le plus ludique est de prendre le Peak Tram, proche de la station de métro Central. Construit en 1888, le funiculaire a encore ses banquettes en bois et traverse lors de sa montée la forêt exotique. Pour ceux qui aime les vues panoramiques, Hong Kong est la destination par excellence. Avec près de 700 gratte-ciels, on ne compte plus les rooftops où bars, discothèques et restaurants rivalisent pour avoir le meilleur point de vue. Le restaurant du Peninsula offre un panorama à couper le souffle, encore plus la nuit. On y dîne divinement bien et avec la skyline éclairée devant nous.  Une très belle expérience.

Un balai incessant de jonques

Depuis les quais nous assistons à un balai incessant de jonques, de ferries, de navires de toutes sortes. L’une des lignes emblématiques du territoire est le Star Ferry qui permet de relier la pointe sud de la péninsule de Kowloon à l’île de Hong Kong depuis plus de 120 ans. Ces bateaux reconnaissables à leur double coque vert bouteille et ivoire, de style 1950 sont très bon marchés. Il faut les utiliser de jour mais aussi de nuit. La féerie des lumières se reflète alors sur l’eau tout autour du bateau. Magique. La vue depuis la Promenade à Tsim Sha Tsui sur les gratte-ciels et les montagnes est spectaculaire.

Le quartier Central et son architecture

Le street art est partout présent dans les rues de Central. Bruce Lee qui a grandi dans ces ruelles y est souvent représenté. Avec sa statue sur l’avenue des stars, à Tsim Sha Tsui,  c’est l’un des personnages les plus connus et aimés de la ville, encore aujourd’hui. Toujours dans Central ne ratez pas le Hong Kong Maritime Museum avec ses épaves et ses nombreux artefacts. A proximité le temple taoïste de Man Mo a la particularité d’être dédié à la fois au dieu de la guerre mais aussi au dieu de la littérature. Le java road market est l’un des multiples lieux où les hongkongais font leur marché. Les couleurs chatoyantes n’ont rien à envier aux odeurs qui flottent dans les allées.

Le Old town Central est l’un des quartiers les plus animés et cosmopolites de la ville. Ses marchés fait de bric et de broques côtoient des gratte-ciels aux architectures atypiques. Pour les inconditionnels du shopping, les grands centres commerciaux, The Galleria, Alexandra House côtoient les étals où l’on peut chiner dans les ruelles de Li Yuen Street East et West. Toujours dans Central, c’est dans la prison Victoria restaurée, que l’on peut visiter, qu’Ho Chi-Minh passa plusieurs année de prison entre 1931 et 1933 avant de s’envoler en Indochine.

Il faut prendre l’escalator de Central-Mid Levels qui est le plus long au monde avec une succession d’escalators sur plus de 800 mètres et avec un dénivelé de 135 mètres. Il est couvert et permet aux hongkongais d’accéder aux quartiers supérieurs à flanc de colline.  Au sommet vous rejoindrez le Jardin Botanique et Zoologique.

Découverte de Lantau, l’île sauvage.

A trente minutes du centre ville, les citadins échangent leurs mocassins pour des sandales afin de se promener sur le sable fin des longues plages de la péninsule. Avec ses innombrables îles, il est très facile de quitter la frénésie de la ville bétonnée pour se retrouver en quelques instants dans une nature vierge et sauvage. On compte en effet plus de 260 îles et îlots à Hong Kong. De nombreux bateaux quittent les quais animés. Le ferry qui nous emmène sur la plus grande île de l’archipel, Lantau.

La balade en bateau est reposante. On longe la skyline du centre ville puis peu à peu les gratte-ciels disparaissent dans la brume matinale. Nos regards se dirigent alors vers les nombreux îlots plus paradisiaques les uns des autres que nous laissons dans notre sillage. Après 45 minutes, débarquement sur l’île de Lantau, direction la plage classée de Tai O. Bordée de palmiers elle est un bon exemple des plages de l’île avec sa splendide plage de sable blanc et ses rochers style La Digue.

Pour repartir, laissons le bateau à quai et envolons-nous avec le téléphérique de Ngong Ping 360, long de près de six kilomètres. Sa particularité est d’avoir des cabines avec un fond en verre. A déconseiller aux personnes sujettes au vertige mais pour les autres un très beau panorama tout au long de la descente.  A proximité du départ se dresse le monastère centenaire de Po Lin avec le Grand Boudha que l’on peut atteindre après avoir grimpé 268 marches. Après l’effort, le réconfort : la vue depuis ce sommet sur les  montagnes vierges et verdoyantes et sur la mer de Chine méridionale vaut le détour.

De nombreux parcs naturels couvrent le territoire. De très belles randonnées permettent de découvrir le GéoParc mondial UNESCO de Hong Kong. Il abrite des merveilles géologiques avec ses roches volcaniques et ses pics de granit.

Guide pratique  :

S’y rendre : Cathay Pacific propose sept vols par semaine. Elle est classée 5 étoiles au classement Skytrax. A notre avis elle le mérite.

Où séjourner : l’hôtel Hyatt est idéalement placé. En bord de mer et en plein centre, tout à côté du métro North Point, il offre une vue spectaculaire depuis son rooftop où l’on peut piquer une tête dans sa piscine panoramique.

S’y restaurer : Chez Madame Fu, à côté de la prison Victoria, l’ancien charme colonial est bien présent. Il fait bon dîner en extérieur ou y savourer un mocktail aux saveurs exotiques.

Guide de voyage : Guide vert Chine/Hong-Kong, Lonely Planet Hong Kong en quelques jours,

Images liées:

Christine Jonemann

Directrice de Rédaction de prestiges.international. Elle aime la lecture, l'écriture, les voyages, le partage et les rires entre amis, sa famille et son chat. A publié des livres pour enfants. Est membre de la Société des Gens de Lettres. Secrétaire générale de l'AFJET Association Française des Journalistes et Ecrivains du Tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !