La culture « sport » reprend ses droits…

La 1re étape du 3ème dé-confinement a soufflé comme un air de « liberté » en ce mercredi 19 mai, jour où l’on fête les « Yves ».

Si cette année la fête a été arrosée sur les terrasses… il y a un secteur qui retrouve une sacrée bouffée d’oxygène, c’est la culture à travers les musées et les cinémas.

A année particulière, musée particulier puisqu’en cette année olympique décalée (les JO de Tokyo devaient avoir lieu en 2020 mais se dérouleront cet été au Pays du Soleil levant) nous avons souhaité porter notre regard sur l’unique Musée National du Sport installé à Nice depuis juin 2014. Un musée qui a fermé ses portes le 30 octobre 2020 pour rouvrir le 19 mai et qui a la particularité de se trouver au cœur du stade Allianz Riviera, stade des footballeurs de l’OGC Nice.

Vue de l’exposition (collection Musée du Sport)

 

Avec une collection de plus de 45 000 objets et environ 400 000 documents, la vingtaine d’employés n’a pas chômé comme l’explique Thomas Fanari, en charge des relations presse : « durant ce temps nous avions plusieurs missions au sein du musée car notre but c’est dynamiser continuellement cet espace en proposant des expositions temporaires et en bonifiant le parcours permanent avec l’objectif de donner des rendez-vous régulier au public afin qu’il puisse découvrir les évolutions du monde du sport et démultiplier les rencontres avec les sportifs. Le musée dispose également d’une Centre de Recherche et de Ressources Documentaires du Sport qui est accessible aux chercheurs et aux étudiants ».

Caméra noir et blanc (1954)


A la « une » : médias et sport

 

Seul lieu de mémoire, de promotion du fait sportif et de conservation de son patrimoine en France, l’équipe du musée avec à sa tête Marie Grasse, directrice générale et conservateur en chef, a voulu que, sur plus de 500 m2 et avec des objets inédits, cette réouverture se fasse avec une nouvelle exposition temporaire et non des moindres : « Médias & Sport ».

Les premiers reporters (collection Musée du Sport)

Initialement programmée en 2020 et reportée en raison du contexte sanitaire, l’exposition temporaire sera présente du 19 mai au 2 janvier 2022 et raconte l’histoire de ceux qui transmettent le sport et qui, depuis plus de 150 ans, le transforment pour le rendre toujours plus populaire.

Dès sa naissance, la presse sportive exalte les vertus du sport et des sportifs pour mieux s’en nourrir et assurer son développement. En magnifiant ses valeurs, en créant des héros, elle fait naître l’amour du sport. Cette passion profonde et sincère qui fera du jeune lecteur un client pour toujours.


La belle histoire du sport


Se servir du sport… pour mieux le servir. Durant la seconde partie du XIXe siècle, la presse sportive devient le principal créateur d’évènements et mise d’abord sur les courses cyclistes pour soutenir les ventes : Paris-Roubaix (1896) et bien-sûr le Tour de France (1903).

L’âge d’or de la presse écrite

Ce soutien au sport s’amplifie plus encore au XXe siècle avec l’émergence de nouveaux médias, poussés par le progrès technologique. Après la presse écrite, vient la radio, qui retransmet pour la première fois des évènements sportifs en direct. Puis, très rapidement, la télévision apparaît et tout change car c’est aussi ce média qui finance depuis de nombreuses années les plus grandes compétitions, en s’acquittant de droits de retransmission toujours plus importants.

Et puis, de nos jours, le numérique a fait une entrée fracassante dans le monde du sport en livrant instantanément une information parfois sans filtre, ni analyse journalistique…


Une expo en six parties


Qu’il soit écrit, parlé ou filmé, le média tend avant tout à raconter le sport, et à en sublimer ses champions. Les grandes voix, les répliques mythiques, les images d’anthologie, les dessins facétieux, les sons qui ont accompagnés les grands moments de sport, font à présent partie de la mémoire collective, d’un patrimoine à conserver et à diffuser.

Mur de Unes de L’Equipe

Le parcours de l’exposition se décompose en 6 parties : les pionniers de la passion, le miracle de la voix, l’âge d’or de la presse, raconter le sport, la télévision change tout puis multimédias et multisports.

Et puis, cerise sur le gâteau, vous pourrez même recevoir par mail la « une » de L’Equipe de celle de votre choix, comme celle de votre jour de naissance.

 

 

 


Informations :
Musée National du Sport à Nice                                                                         

Stade Allianz Riviera, boulevard des jardiniers – 06203 Nice.

Tél. : 04 89 22 44 00

www.museedusort.fr

Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h.

Entrée gratuite jusqu’au 31 mai, puis ensuite 6 € (entrée gratuite pour les enfants de moins de 18 ans).

Accueil des visiteurs dans le respect des protocoles et des annonces gouvernementales.

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *