« Le Jardin ». Un restaurant atypique proche de la capitale lyonnaise

A une petite demi-heure dela grande métropole Lyonnaise, à quelques encabluresdeMarcy l’Etoile, du magnifique Domainede Lacroix-Laval, du Casino de Charbonnières, Le Jardin, vient déployer ses talents et ses charmes, route de Saint Bel à Lentilly. Un restaurant à forte personnalité.

 

Photo P.Moïse

L’offre gastronomique est dense dans la ville des Gones, ainsi que dans sa périphérie. Il fallait être intrépide pour oser s’aventurer sur ce terrain.

Le « patron », Cédrik, est originaire par sa famille de la région lyonnaise. 

Docteur en médecine, chirurgien esthétique renommé, c’est un OVNI, personnage brillant  haut en couleurs, volcanique, à haut potentiel qui ne laisse rien au hasard. Surtout pas la cuisine.

 

Le cadre ?

 

Photo P. Moïse

On s’y sent bien.

Lieu verdoyant, bucolique, reposant. Grand jardin arboré. Grande terrasse. Superbe piscine en plein air, chauffée. Bar à Tapas toujours apprécié des convives. 

Piste de danse à l’intérieur pour des soirées festives. Le lieu s’y prête.

 

La cuisine ?

Pas de chichi. Du beau produit frais et souvent local. Tout est fait maison.

Une cuisine vivante et lisible dans l’assiette.

 

Photo P.Moïse

Comme un architecte des saveurs, Cédrik prône une cuisine créative, un mélange des genres franco-lyonnais-américain. Une cuisine contemporaine mais enracinée.  Les sauces délicieuses, pas tonitruantes,   n’éclipsent pas le plat. Cédrik est  inspiré par la nouvelle cuisine américaine qui aurait, dit-il, le vent en poupe. Les viandes d’exception sont également proposées : Black Angus,  Wagyu, Kobé. Desserts gourmands déclinés dans une palette vitaminée.

La brigade ? Deux jeunes chefs autodidactes, deux talents, Sébastien et Steevy, officient à temps plein. 

 

Les prix ?

Au déjeuner, 18,50 euros. Rapport qualité/prix imbattable. Idem pour les Tapas

 

Les bémols ?

Le service, les temps d’attente. Attention à la cave. La carte des vins excelle sur les Champagnes (Ruinart,  Moët), mais  pas suffisamment étoffée sur les rouges et blancs de la région. Les rosés de Provence sont chers. Il y a d’autres choix à opérer. Même si les prix pratiqués ici sont loin d’atteindre les sommets affichés sur les  cartes des grandes tables lyonnaises.

 

Les vertus de la gentillesse

La gentillesse et l’exubérance créative du maitre des lieux sont un régal que l’on aurait tort de sous-estimer.

 

Et devant la gentillesse, le critique est toujours un peu désarmé.

 

« Le Jardin »

444 Route de Saint Bel

Lieu-dit Le Poirier 69210 Lentilly

Tel : 09 81 15 15 06

http://www.lejardin-villa444.fr

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !