Note de 20/20 pour le millésime 2020 de la Saint Vincent Tournante

Crédits photos : Studio Morfaux (c)

Le joli village de GEVREY-CHAMBERTIN, 3000 âmes, a accueilli la 76 ème édition   de la Saint Vincent Tournante les 25/26 janvier 2020.

Une success story qui fera date dans les annales du village.

Une Saint-Vincent Tournante inoubliable.

Vincent est le patron de tous les vignerons du monde.  Ce jeune diacre de Saragosse en Espagne, également patron des …vinaigriers, a été fêté et honoré ici, dans une immense joie et fierté. Ambiance bon enfant, atmosphère familiale joyeuse, sans excès de beuveries.

Sous un doux soleil hivernal cette fête bourguignonne revigorante a battu les records de fréquentation.  80 000 personnes environ. Sans bousculades, sans altercations.

Capitale des Grands Crus de Bourgogne avec ses 9 Grands Crus, ses 26 Climats classés en 1er Cru, Gevrey,  le plus grand village de vin rouge de la Bourgogne, est le  fief du vin préféré de Napoléon 1er.   Gevrey est également la première commune à avoir accolé son nom à celui de son cru le plus fameux : Le Chambertin.

Sublime Défilé des Confréries

Elles arborent chacune une statue en bois sculpté du Saint Vincent honoré. Pommard, Aussey-Duresses, Saint Véran, Jully le Buxy, Mercurey, Chambolle Musigny, Montagny, Sampigny les Maranges, Nuits Saint Georges… Toutes affichent les attributs de leur corporation avec fierté.

En tête, le Roi Chambertin sur son char fleuri en costume royal.

La Confrérie des Chevaliers du Tastevin en grand habit d’apparat, de cérémonie, très saluée et applaudie, est l’ambassadrice des Vins de Bourgogne dans le monde.

Cors de chasse et fanfares des villages donnent la cadence, rythme les pas des nombreux curieux.

On reprend tous en chœur les refrains ancestraux connus de tous :

« Joyeux enfants de la Bourgogne… » https://www.youtube.com/watch?v=CK917MvYwPs

Devant une telle joie de vivre, oui, on est tous fiers d’être Bourguignons !

Un passage émouvant des Confréries au Monument aux Morts.  Puis une cérémonie religieuse dans l’église Saint-Aignan clôt ce Défilé. Église pleine à craquer. Office chanté par le groupe de chant « Chœurs Saint Vincent » créé spécialement pour l’événement.   Bannières et étendards en poupe.  Trompettes et superbe orgue nouvellement restauré ne réveillent cependant pas nos frères endormis dans l’espérance de leur résurrection.

Un moment très attendu : l’ouverture des Caveaux et la dégustation de la Cuvée d’assemblage Saint-Vincent des millésimes 2009, 2013, 2014, 2017, 2018. Un grand coup de cœur pour le millésime 2018 !

On arpente tous et toutes ensemble les rues du village, à pied, verre en main, grâce au « kit de dégustation » acheté au village, ou sur internet, dans un esprit bonne franquette, Sans oublier au passage de déguster les œufs en meurette et le jambon persillé, spécialités  typiques de Bourgogne,  proposés à tous les coins de rue.

Le décor du village.  L’imagination des villageois au pouvoir

Un village fleuri comme au printemps !

Le moindre bouchon de liège, la moindre corolle en papier crépon, le moindre rameau et la moindre brindille de vignes, récupérés et assemblés, offrent un décor artistique plein de fantaisie  aux couleurs des arômes du vin. Très admiré et très photographié.

La préparation minutieuse de cette fête occupe les villageois pendant une année entière, voire plus. Tous bénévoles et heureux de mettre en valeur leur authentique patrimoine.

Dijon et son élégant cœur de ville

Proche de Gevrey-Chambertin, (7 minutes en train), Dijon capitale des Ducs et des États de Bourgogne, mais aussi celle des Climats de Bourgogne, vient de rouvrir son majestueux musée des Beaux-Arts.

Une métamorphose.

Il ne faut pas se priver d’une visite. Le musée est d’ailleurs gratuit pour tous, tous les jours. Souhait de l’édile local.

Après des travaux de près d’une décennie, le musée   a retrouvé sa splendeur.

C’est l’un des plus riches de France, également l’un des plus vieux de France puisque créé en 1799 dans l’ancien palais des Ducs et des États de Bourgogne.

Campé dans un intéressant quartier devenu piétonnier, il propose un parcours réinventé offrant au regard 1500 œuvres restaurées.  Une cinquantaine de salles réparties sur les 3 étages du grandiose bâtiment modernisé (nombreux ascenseurs) dédiées aux riches collections permanentes et aux expositions temporaires.

Les cénotaphes des Ducs Philippe Le Hardi et Jean sans Peur et son épouse Marguerite de Bavière, dynastie des Valois, sont prisés, courtisés, admirés.

Une grimpette dans la Tour Philippe Le Bon, 46 mètres, 316 marches, permet une vue de la ville et de ses environs.

La Chouette porte-bonheur de la ville, sculptée dans un pilier extérieur de l’église Notre-Dame, propose, si on a le temps, un astucieux Parcours de la Chouette.  Livret du parcours à l’office du tourisme tout proche. On ne quitte pas la ville sans rendre visite au moutardier Edmond Fallot, créateur de la vraie de vraie moutarde de Bourgogne. Il offre généreusement une dégustation de toutes ses créations.

Office de Tourisme Gevrey-Chambertin Nuits-Saint-Georges

www.gevreynuitstourisme.com

Tel : 03 80 62 11 17

www.gevreychambertin-svt2020.fr

Office de tourisme Dijon Métropole

www.destinationdion.com

 

Où dormir à Dijon, grand confort, au calme,  en cœur de ville ?

Hôtel Océania Le Jura 4 étoiles. Proche gare et centre historique. Piscine chauffée.

14 avenue Foch. Tel :  03 80 41 61 12

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !