Sa majesté la Truite d’Aquaponie d’Asnières/Seine

Un élevage qualitatif de truites en Île de France ? A un jet de billes d’une station de métro ? C’est possible ?
Oui. Curieusement Oui
.


On n’y pense pas assez souvent mais la truite est un excellent poisson au goût délicat et fin, riche en oméga-3, Une bonne alternative au saumon si décrié, parfois à tort, car il existe aussi quelques élevages vertueux.
La truite d’Asnières/Seine peut être mise en majesté. Elle est issue d’un processus d’élevage baptisé « Aquaponie ». Élevée dans les meilleures conditions dans cette ferme terrestre à Asnières-sur-Seine dans les Hauts de Seine, en Île de France, cette truite bien élevée garantit au consommateur goût, fraîcheur, qualité et …proximité.
Un poisson bien élevé et goûteux est toujours à privilégier sur les belles tablées de fêtes de fin d’année.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La truite, un poisson noble


Brillat-Savarin, écrivain de bouche, dans son célèbre traité Physiologie du Goût écrit : « N’oubliez pas, quand il vous arrivera une de ces truites qui proviennent des ruisseaux d’eau vive qui murmurent loin de la capitale, de la frire avec ce que vous aurez de plus fin en huile d’olive. La truite, ce mets si simple, est digne d’être servi à une éminence ».

Qu’est-ce que l’Aquaponie ?


Une technique ancestrale de production autrefois bien connue. Aujourd’hui, c’est un process de production innovant qui a su se propulser dans la modernité; tout est orchestré et géré informatiquement dans le cadre de l’aquaculture 3.0
L’aquaponie permet un double avantage : la production de poissons et la production de végétaux. La croissance des végétaux est favorisée par les résidus des poissons fertilisant l’eau, système fonctionnant en symbiose.

A Asnières, en pleine agriculture urbaine, dans une ferme terrestre 100% bio, le bassin-potager fonctionne en circuit fermé. Les poissons fertilisent l’eau des plantes, celles-ci se nourrissent de leurs déchets.
Les micro-organismes transforment les déjections des poissons en riches nutriments. Les plantes bien nourries, purifient l’eau qui retourne au bassin d’élevage. Les poissons frétillent à nouveau dans les eaux claires, limpides et « murmurantes » d’Asnières/Seine.
En faible densité de poissons dans les bassins.
La nourriture des truites ? La truite a le goût de ce qu’on lui donne à manger.
Des crevettes minuscules Bio qui entrent dans la catégorie du zooplancton. Sans engrais ni pesticides, sans OGM, ni colorant. Pas de farine de poisson, aucun aliment de laboratoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette ferme terrestre occupe peu d’espace au sol et ne nécessite pas de terre.
L’économie d’eau par rapport à un usage habituel en agriculture, est élevée.
In fine, un bel exemple de développement durable.

La truite d’élevage, une excellente alternative au saumon d’élevage


Autrefois produit noble et luxueux, le saumon est aujourd’hui commun voire banal et son élevage industriel est contesté.
Densité de saumon trop importante dans les bassins d’élevage. Nourriture industrielle sans valeur nutritionnelle engendrant maladies et fortes mortalité. Le saumon a le goût et la qualité de ce qu’on lui donne à manger. La qualité du produit n’est plus au rendez-vous du goût des consommateurs.
Le célèbre plat fétiche du restaurant Troisgros à Roanne, escalope de saumon sauvage à l’oseille, a été retiré de la carte.
Il n’y a plus de vrai saumon sauvage dans la Loire, dit le Chef étoilé.

La ferme d’Asnières, véritable Maître-Artisan saurisseur


La truite bien élevée, les multiples végétaux liés aux saisons croissant en symbiose, sont commercialisés par « Les Jardins du Saumonier d’Asnières » et se retrouvent à la vente à la boutique de la ferme. En circuit court.


Avec d’autres délicieuses nourritures marines. Par exemple, des filets de maquereaux fumés à chaud de façon artisanale. Seuls ingrédients : maquereau péché au chalut Ouest Écosse, poivre, sel. Prix au kilo : 34,35 euros
Le prix du filet de truite fraîche entière, vidée, achetée sous vide à la boutique à Asnières : 14,90 euros.
Sans aller dans les Hauts de Seine faire ses emplettes, les sites www.saumonfrance.fr et www.pourdebon.fr proposent ces mêmes produits ultra-frais et très qualitatifs. Y compris le filet de saumon (le moins gras du marché), issu d’un élevage français « vertueux » campé à Cherbourg-en-Cotentin, reconnu par le Collège Culinaire de France comme producteur Artisan de Qualité.


Les Jardins du Saumonier d’Asnières
Marché Halle Flachat
92600 Asnières-sur-Seine
Ferme terrestre. Boutique, Vente aux particuliers. Accessible en transport en commun

Boutiques en ligne :

http://www.saumonfrance.fr

www.pourdebon.fr

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *