Sur le Tour de France, on y trouve tout…

De notre envoyé spécial sur les routes du Tour de France Dominique ROUDY


Spectacle sportif de renommée mondiale au même titre que les Jeux olympiques et la Coupe du monde de football masculine, le Tour de France cyclisme accueille « gratuitement » sur les bords des routes de France près de 12 millions de spectateurs pendant trois semaines (8 au 28 juillet 2019).

 

LCL dote le maillot jaune de la Grande Boucle – photo D. ROUDY (c)

Mais, derrière cette course âprement disputée cette année grâce à un certain Julian Alaphilippe a qui le jaune sied parfaitement, se cache une puissante machine : la caravane du Tour de France, celle qui, entre autres, fait vivre la Grande Boucle.


Haribo – photo D. ROUDY (c)

31 marques et 160 véhicules et chars

De Vittel à E. Leclerc, en passant par Skoda, Krys, Cochounou, Senseo, Les Logis, Continental, Bic, la Gendarmerie nationale, Force ouvrière, la Fédération de la pêche, le Parc Astérix, c’est 31 marques qui sont représentées sur cette édition 2019.

Pour vivre cette année le Tour de France, je peux vous garantir qu’il règne une ambiance hors du commun au sein de cette ville éphémère de 4 500 personnes : organisation, groupes sportifs (176 coureurs et 450 accompagnateurs), médias (2 000 journalistes et photographes accrédités pour 554 médias dont 301 titres et agences de presse, 91 agences photos, 94 chaînes de télévision et 68 radios), partenaires, caravane publicitaire, prestataires car tout le monde se connaît ou presque. Pour beaucoup, ce n’est pas leur premier Tour de France et si d’aventure vous êtes un néophyte, vous serez rapidement intégré notamment au niveau de cette caravane forte de 160 véhicules pour 11 kilomètres de cortège et plus de 30 minutes de spectacle vivant.

La caravane avant tout

Pour voir la caravane crée en 1930 par le cycliste et journaliste Henri Desgranges, mais surtout, attraper, ramasser, s’arracher même les 15 millions de goodies qui sont distribués par près de 500 caravaniers sur les 3 480 kilomètres de l’épreuve, les spectateurs sont prêts à tout. Ils en oublient même les consignes de sécurité pourtant diffusées par les responsables du Tour avant le passage de la caravane.

 

Amora – photo D. ROUDY (c)

 

Mais coûte que coûte, une bonne heure avant le passage des coureurs, c’est un travail d’équipe pour ceux qui viennent en majorité en famille car il faut remplir sa musette avec les mini-Cochonu, les bonbons Haribo, les magnets des Logis, l’échantillon de lessive Xtra, les jeux de carte Cofidis, les bobs et les lunettes géantes Krys, le tablier Amora et sa moutarde, la casquette jaune LCL, les gâteaux bio de chez E. Leclerc, les bouteilles d’eau Vittel, et j’en passe.

 

L’équipe Logis

Au fait, on est à se demander si les spectateurs viennent pour voir les coureurs où la caravane. Et là, la réponse est claire : 47 % des spectateurs se déplacent en priorité pour le spectacle bruyant, coloré, festif et joyeux de la caravane et puis s’en vont…Et on se dit sportif ! Vous repasserez…

La grande famille

Finalement, et en dehors des besoins courants de consommation, on y trouve tout sur le Tour de France car la diversité des partenaires est grande. Cependant, tous n’ont pas pignon sur rue durant la Grande Boucle, mais vous pouvez avoir recours à la Gendarmerie nationale, acheter un maillot du Coq Sportif, notamment le maillot jaune collector des 100 ans, rallier Force ouvrière, dormir et vous restaurer chez Logis (nouveau fournisseur officiel et première chaîne de restaurateurs-hôteliers indépendant en Europe), réserver votre billet pour le Parc Astérix, prendre un crayon Bic, demander de l’aide aux Sapeurs pompiers, louer ou acheter un bien immobilier grâce à Century 21, lire le Journal de Mickey, acheter des pneus Continental, regarder la télévision sur France TV, téléphoner grâce à Orange, acheter votre gaz chez Antargaz, souscrire une assurance chez AG2R La Mondiale, acheter une voiture Skoda, et avoir l’heure exacte grâce à Tissot.

 

Skoda partenaire majeur sur le TDF – photo D. ROUDY (c)

Et tout cela fait partie intégrante du Tour de France, une animation qui pendant plus de trente minute tient en haleine tout un public qui reconnaît qu’au fil des années les annonceurs de la caravane sont de moins en moins généreux. Mais tout s’explique… Il y a fort probablement des problèmes de budget, mais la sécurité est prise sérieusement en compte par les organisateurs du Tour de France et pas question pour un morceau de saucisson d’y laisser sa vie…

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !