Un week end arty en occitanie.

Image d’ouverture : Lot Tourisme – C. Seguy

Osez sortir du lot : profitez du Lot hors saison. De Cahors à Carjac en passant par les Arques et Saint Cirq Lapopie, découvrez une symphonie de pierres, d’ocre, de vert, et d’art contemporain entrecoupée de pauses Bien-Etre et gourmandes.

Au moulin de Coty à Cahors © Lot Tourisme J. Van Severen

 

 Coluche, Françoise Sagan, Georges Pompidou, André Breton, ou encore Ossip Zadkine…

Si le  Lot a de tout temps attiré  artistes et mécènes, il  s’oppose de toute sa rigueur de pierre et sagesse paysanne au glamour chromé des sites touristiques français. Ici contrairement à Saint Tropez, les people cultivent la discrétion. Ils sont venus, ils sont restés dans les filets de ce département de Midi Pyrénées qui maille Histoire, culture et Nature. Partout où s’exerce la courbure du temps, le passé se mêle au présent.

Saint-Cirq-©Lot-Tourisme-C.-Novello

A une demie heure de Cahors, capitale miniature du département, classée ville d’art et d’histoire, le petit village des Arques, peuplé de 30 âmes hors saison repose dans le silence. Le sculpteur Zadkine, l’un des sculpteurs majeurs du XXè siècle, y avait élu domicile en 1934, en compagnie de sa femme peintre, Valentine Prax. C’est là, qu’il a créé ses plus grandes statues. Sur la place, cinq puissants bronzes accueillent les visiteurs, dont l’Arlequin hurlant, le Grand Messager, Les Lotophages, L’Arbre des Grâces et la grande prisonnière qui donnent le ton. Un musée, ouvert dans son ancien atelier rend hommage à cet amoureux de la nature qui excellait dans l’art de rendre l’humain végétal.

Sculpture de Zadkine © Lot Tourisme – C. Novello

A l’intérieur, on traverse l’espace spacieux et lumineux où sont exposées Peintures, bronzes, sculptures en bois du pays, tout à l’émotion produite par l’un des plus grands post cubistes de son temps… Au sous- sol, on découvre ses œuvres aussi immenses qu’expressives comme cette diane aérienne taillée dans du peuplier polychrome et ses tapisseries. Zadkine gravait à même la masse des bois toujours morts, refusant de couper des végétaux pour son travail. Bien avant la tendance sylvestre, le sculpteur cultivait une relation charnelle avec les arbres que traduisent ses pièces maîtresses.

Église Saint-Laurent des Arques © Lot Tourisme – C. Novello

En face du musée, dans l’église romane que ce russe croyant, juif par son père, s’appliqua à faire restaurer, la crypte expose sa piéta polychrome,qui a gardé toute sa  charge émotionnelle.  Elle a été taillée dans une bille de bois d’orme.  Au- dessus de la porte, on admire aussi son grand Christ en souffrance, un dépôt du Centre Pompidou.

Église Saint-Laurent des Arques © Lot Tourisme – C. Novello

Après sa mort (1967) quand sa femme a voulu léguer son œuvre, le département n’a pas saisi l’occasion. Il n’a pas compris la dimension de celui qui avait participé à la Biennale de Venise en 1932, côtoyé Chagall, Soutine, Braque et s‘était lié d’amitié avec Modigliani. Valentine Prax a alors donné une partie des œuvres à la ville de Paris en échange de la conversion de l’atelier d’Assas en musée. Le Lot n’ aura le sien qu’en 1988. Quant à son fils adultérin que Zadkine a eu à 70 ans avec une modèle danoise, il n’aura rien. Son père qui l’ a pourtant choyé, ne l’a jamais officiellement reconnu. Depuis seulement un an, une rue du village porte le nom de cet artiste complet qui fut aussi peintre, poète et musicien. L’ancien presbytère du village a été converti en résidence d’artistes qui séjournent de mars à juin et dont les œuvres  contemporaines sont à découvrir dans les bois à la belle saison.

Les Arques – Ruelles _ maison de pierres © Lot Tourisme – C. Sanchez

Quelques tours de roues dans une symphonie de vert, d’ocre et de lumière et voici Saint Cirq Lapopie, où « les rochers, et les toitures semblent voler comme des papillons. »

Balade à Saint-Cirq-Lapopie @Gerard TRANG

Classé premier Village de France, » cette pépinière d’artistes fut transformée en capitale du surréalisme, par André Breton ;

« C’est au terme de la promenade en voiture qui consacrait, en juin 1950, l’ouverture de la première route mondiale, seule route de l’espoir, que Saint Cirq embrasée aux feux de Bengale, m’est apparue, comme une rose impossible dans la nuit.

© Lot Tourisme – J. Van Severen – www.tourisme-lot.com

Cela dû tenir du coup de foudre si je songe que le matin suivant je revenais avec l’intention de me poser au cœur de cette fleur. Elle avait cessé de flamber, mais restait intacte. Par delà bien d’autres sites d’Amérique, d’Europe, Saint Cirq a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais. J’ai cessé de me désirer ailleurs. » Tout est dit, le surréaliste passera ses 15 derniers étés dans sa maison à flanc de falaise, entraînant dans son sillage d’autres vedettes comme Man Ray et des peintres comme Henri Martin et Pierre Daura.

Balade à Saint-Cirq-Lapopie @ Gerard TRANG

Ultime étape ; Cajarc, petit village blotti au bord du Lot où est née et enterrée à 3 km Françoise Sagan. Elle disait qu’elle ne voulait pas voir pollué par le monde « ce pays magique et secret »  ….

Accès aux vieux quartiers de Cajarc Lot Tourisme – C. Novello

Pour elle c’était avant tout le pays de son enfance où elle se ressourçait : « Ce pays n’a pas changé. J’y retrouve une enfance exemplaire qui introduit dans ma vie une sorte de temps au ralenti, un temps sans cassure, sans brisure et sans bruit ».

Maisons de la rue Centrale de Cajarc Lot Tourisme – C. Novello

« Les Causses, pour moi, c’est l’extraordinaire tranquillité d’esprit…c’est l’impression fantastique, rassurante que la France est vide. Ces Causses interminables qui passent du rose au mauve puis au bleu nuit et il y a cette vallée si verte coupée d’un fleuve gris ».

Cascade d_Autoire © Lot Tourisme C. Novello

Un bonheur que le couple Pompidou partagera à chaque séjour dans sa résidence secondaire après son coup de foudre pour cette région présentée par la sœur de Françoise Sagan. Un bonheur que retrouve aussi chaque été Denis Westhoff, le fils de la célèbre romancière qui vient d’achever un manuscrit inédit de sa mère…

Pratique

Se renseigner
Les pauses Bien-être et/ou gourmandes :
 à Caillac
laboratoires Phyt’s.
Installée au cœur du domaine viticole de la Grézette, cette entreprise propose des soins cosmétiques bio et 100% naturels.
Contact : LaBouygue– Caillac – 05 65 20 00 22 – 06 10 14 45 95 – www.phyts.com
Chambre d’hôtes Le Relais des Anges 
Au cœur du village de Mercuès, à 8 km de Cahors, ce lieu construit en 1823, anciennement Relais de Poste et de Diligences, a bien plus qu’un lit à vous offrir. Brigitte Bruyez a créé un centre de Bien être et de méditation. Elle vous reçoit droit dans ses chaussons, regard franc et sourire pétillant. Cette baroudeuse a posé ses valises au pays de son enfance après avoir roulé sa bosse de l’Inde à l’Amérique. Disciple de Deepak Chopra, elle poursuit l’aventure à domicile à travers ses séjours de méditation, et autres formes de ressourcements. On entre ici dans une autre dimension avec au programme, massage ayurvédiques, cuisine indienne et petit déjeuner ayurvédiques, concert de vaisseaux d’arques, yoga régénérateur, méditation son primal …
Contact : Mercués – 06 40 05 73 71 – 05 65 22 89 97 – contact@lerelaisdesnages.com – www.voyageaucoeurdeletre.com
Hôtel Le Saint Cirq à Tour de Faure
Mieux qu’un escape game, ce  3* propose un séjour immersif pour un concentré des perceptions sensorielles de la vallée du Lot. A commencer par la vue :  La télévision dans les chambres a été troquée contre … la vue sur St Crirq Lapopie. Cet hôtel mélange charme rustique et déco industrielle, immense cheminée dans sa salle à manger dédiée exclusivement au petit déjeuner, pour le dîner des navettes vous conduisent dans deux restaurants de St Cirq. Ajoutez à tout cela côté jardin et carré de vignes : un espace Bien Etre, avec piscine, hammam, sauna et massages à la demande avec les produits locaux Phyt’s.
Contact :– 05 65 30 30 30 – www.hotel-lesaintcirq.com – contact@hotel-lesaintcirq.com
Où se régaler à St Cirq Lapopie ?
Gourmet Quercynois dans le village de St Cirq Lapopie (navette entre l’hôtel et le restaurant)
Au cœur du village de Saint-Cirq Lapopie, Arnaud et toute l’équipe vous proposent une cuisine traditionnelle relevée d’une pincée de cuisine moderne. On vous conseille l’omelette aux truffes, une des spécialités de la région avec le foie gras, le tout arrosé de Cahors évidemment.  A apprécier au coin du feu de cheminée.
Contact : A Saint-Cirq Lapopie – 05 65 31 21 20 – www.restaurant-legourmetquercynois.com – legourmetquercynois@gmail.com
Où déjeuner à Cahors ?
Restaurant Marie Colline. 
Ni carte, ni menu dans cette cantine végétarienne (du poisson le mercredi) à l’assiette généreuse et aux  prix doux. 2 plats du jour frais tous les jours et des desserts gourmands. La patronne s’adapte aux allergiques et autres vegans en tous genres.
Contact : Cahors – 05 65 35 59
Où se régaler à Cajarc ?
Restaurant Allée des vignes. Claude Emmanuel Robin et sa femme Evgenia vous accueillent avec chaleur et simplicité. Claude Emmanuel vient de décrocher sa première étoile et il n’a pas pris la grosse tête. Cette table est un pur bonheur, tout est beau et bon, sans chichi ni flafla. Et avec un excellent rapport qualité prix. On envie franchement la clientèle locale ! Le chef ne se contente pas de cuisiner avec maestria les produits du terroir , il a aussi lancé « Latitude Safran » qui propose  de découvrir toute  une gamme de safrans made in Occitanie.
  32 boulevard du Tour de ville – 05 65 11 61 87 – www.alleedesvignes.com – alleedesvignes@gmail.com
A voir aux  Aux Arques –
Musée Zadkine :  05 65 22 83 37 – http://musees.lot.fr/musée-zadkine-2 – culture.devl@lot.fr
Zone contenant les pièces jointes
Merci par avance de votre soutien :

Martine GUILCHER

JOURNALISTE PRINT ET WEB (Carte de presse n° 62050) Elle aime les doubles casquettes et les doubles expertises : 25 ans dans les domaines du Voyage, de l’Art de vivre et du Bien-être 10 ans dans le domaine de la psychologie, l’éducation et la consommation Elle aime surtout découvrir l’ici et l’ailleurs d’où sa spécialité dans le tourisme en France comme à l’étranger depuis un quart de siècle. Et ce n’est pas fini, après avoir multiplié les collaborations ; Femme actuelle, Notre Temps, Rebondir, Avantages, Grands Reportages, Télé Loisirs, France Soir etc, elle a été responsable pendant 9 ans de la rubrique « Carnets de Route » du Moci (Moniteur du Commerce International) et géré pendant 7 ans les rubriques Tendances Voyages du magazine Newzy, puis s’est expatriée au Maroc où elle a été responsable des pages « Tendance » Voyage, déco, gastronomie de l’hebdomadaire actuel. Depuis son retour, elle poursuit l’aventure avec Prestige ‘S , Gault&Millau et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !