Voyage impressionniste à La Maison Caillebotte

La Maison Caillebotte ouvre à nouveau  grand ses portes au public le 19 mai. L’occasion de découvrir à Yerres dans l’Essonne la petite soeur de Giverny.

Le parc de la Maison Caillebotte

 N’y allez pas en vous disant que vous allez admirer l’ œuvre picturale de Gustave Caillebotte, c’est dans sa propriété privée que vous allez pénétrer, son parc, son potager, sa grande villa blanche toute meublée, avec son restaurant et salon de thé, et dans le musée, la nouvelle exposition consacrée à Paul Durand Ruel et au post -impressionnisme. L’occasion de réhabiliter des artistes peu exposés et de rendre hommage à celui qui les a défendus.

 Les trompettes de la Renommée n’auront pas sonné pour cette période pourtant féconde qui enfanta des peintres à la notoriété mineure mais au talent majeur.

On connait le rôle qu’a joué Paul Durand Ruel, dénicheur de talents qui a soutenu le mouvement impressionniste, à une époque où l’on n’en voulait pas. Passionné et acharné, visionnaire et gestionnaire l’homme aura mené sa barque où il voulait. Et embarqué avec lui ses poulains. Il ne désarmera jamais, cet amateur d’art exigent et prodigue aura soutenu ses artistes jusqu’au bout.

Les poulains de Paul Durand-Ruel. (c)exposition

Né en 1831, ce fils de marchands de couleurs pour artistes aura été un pionnier. L’homme s’est forgé une solide réputation. On peut dire que Paul Durand Ruel a pratiqué le délit d’initié avec panache, car loin d’être une infraction il a su révèler la graine de génie. Il aura discerné avant tout le monde  les meilleurs. Et n’aura pas lésiné sur les moyens pour les imposer. Il les fera profiter de ses conseils marketing (plutôt le soleil que la pluie) et de son argent contre un contrat d’exclusivité. Le marchand d’art aura jusqu’à son dernier souffle suivi ces artistes qui ont révolutionné la peinture du XIXème siècle. On l’en remercie pour ces chefs d’œuvres qui resteront accrochés jusqu’au 21 octobre.

Georges d’ Espagnat (1870-1950). Paris, musée d’Orsay. / Hervé Lewandowski (C) ADAGP, Paris

Les peintres que l’on contemple ici ne sont donc pas les plus attendus,  pas de Monet ni de Gauguin, pas plus que de Corot, mais un hommage appuyé à  Albert André, Georges d’Espagnat, Gustave Loiseau, Maxime Maufra, Henri Moret… Les surprises y sont d’autant plus nombreuses que ces œuvres donnent à voir des vues très connues sous des angles méconnus mais avec une  même maîtrise de la lumière. Eux aussi figent sur leur toiles leur intérêt pour les paysages, les scènes de vie quotidienne où ils jouent habilement des contrastes.

Gustave Loiseau, Le Pont suspendu, Triel , Huile sur toile, 1917, Collection particulière

 La réouverture de ce lieu vous ouvre les grilles d’un jardin merveilleux, plein de poèsie, à admirer avec des yeux de peintre, plutôt que de jardinier. On retrouve l’atmosphère de l’époque, sur les toiles et dans la maison. Cette adresse confidentielle où l’on peut s’adonner aux joies du cabotage en canoë ou en barque offre un véritable pélérinage impressionniste.

Pratique

La Maison Caillebotte offre des animations toute l’année pour petits et grands. Réservez les 5/6 juin pour les Rendez-vous aux jardins, le 26 juin pour une Promenade enchanteresse… Et ne ratez pas l’expositon de Christelle Téa à l’Orangerie qui expose ses dessins du parc et du potager

Le potager par Christelle Téa

DATES ET HORAIRES
Du 19 mai 2021 au 24 octobre 2021

LIEU
Propriété Caillebotte
8 Rue de Concy
91330 Yerres

ACCÈS
RER D, arrêt Yerres

TARIFS
tarif réduit : 5€
exposition + Maison Caillebotte : 8€
plein tarif : 8€
exposition + Maison Caillebotte : 10€

SITE OFFICIEL
www.proprietecaillebotte.fr

RÉSERVATIONS
www.proprietecaillebotte.fr

Photo de présentation : Albert ANDRE La Femme aux paons, huile sur toile, 1895, Photo archives Durand-Ruel, © Durand-Ruel et Cie

Albert ANDRE La Femme aux paons, huile sur toile, 1895, Photo archives Durand-Ruel, © Durand-Ruel et Cie
Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *