La Drôme couleur lavande avec junior.

Nous avons testé un grand week end dans la Drôme embaumant la lavande, pour commencer l’été. Et on ne l’a pas regrettée cette virée sous le soleil  méditerranéen entre la ferme aux crocodiles, les ânes de Pascaline, le jardin des oiseaux de Upy, la céramique de Dieulefit. Suivez notre guide.

 

Samedi 6 juillet. Sortie du TGV à Valence, direction Grignan

Nous sommes arrivés le dernier jour du Festival de la Correspondance, lancé il y a 24 ans par Bruno Durieux le maire de ce village où est enterrée la célèbre Marquise de Sévigné, la reine de l’art épistolaire. Le festival qui se tourne de plus en plus vers la jeunesse, combine lectures, animations et spectacles gratuits et payants; tout le monde y trouve son compte, même junior trop jeune (5 ans) pour les Jeux Littéraires l’Ouscrapo place du Mail, mais qui aura découvert les chambres d’écritures disséminées sous les porches, dans les boutiques et les hôtels.

Le principe ?  prendre la plume la vraie, la tremper dans l’encrier et écrire ses lettres de château dans le monde entier, le festival a conclu un partenariat avec la Poste, c’est gratuit où que vous désiriez envoyer votre missive ! Junior s’est appliqué à gribouiller à grands renfort de pâtés une belle lettre à pôpa et môman. Il s’en est mis plein les doigts et même les bras.

Ensuite il est parti à l’assaut du plus beau château Renaissance du Sud Est de la France, une splendeur minérale qui coiffe le haut du village et qu’on aperçoit de loin.

 

 

Mais la canicule et le  kit Amuse Trousse se sont avérés trop juste pour retenir longtemps son attention. Nous avons dévalé les ruelles du village, salué la statue de la Marquise de Sévigné sur la place centrale, écouté un concert de musique classique dans la rue, senti le miel de lavande à vendre sur le marché en plein air, où l’on propose aussi pendant le festival moult carnets, livres et autres papiers, avant de battre en retraite vers la piscine de l’hôtel pour piquer un plongeon avant le dîner.

 

Dimanche  7 juillet :

Matin : La rando à petit trop à Bourdeaux

Ça grimpe raide pour atteindre le nid d’aigle de Pascaline Chambart. Mais on est récompensé à l’arrivée, à la vue sublime sur la vallée. Cette ex géographe urbaine  a eu un coup de cœur lors de sa 1ère rando avec les ânes alors qu’elle était jeune animatrice. Elle en a fait un art de vivre en famille  au sommet quelques années après.

 

 

« Hue ! Prune vient encore de brouter une gerbe de brindilles, c’est qu’elle est gourmande ma Prune, mais c’est un super âne qui écoute ce qu’on lui ordonne à condition de savoir lui parler en VO.  Hue , comme les enfants, il faut lui poser des limites, il faut lui expliquer, s’il sent que c’est cadré, il sera dans la relation ! » Attentif autant que dubitatif au départ, junior a préparé son âne avec sa maîtresse, assisté un peu dégoûté à sa désinsectisation, puis est monté. Au début il n’en menait pas large, mais rassuré par l’enthousiasme chaleureux de la maîtresse des lieux et la bonhomie de Prune, il a pris son rythme.

En suivant au doigt et à l’œil les conseils de Pascaline « Attention à ne pas le brusquer, il déteste qu’on lui arrache la gueule en tirant sur les rênes. » C’est un coup à prendre auquel vous initie patiemment Pascaline avant de vous lâcher dans ses bois profonds loin du tourisme de masse. On entend surtout  des ânes  braire quand ils croisent leurs copains, hein junior ?! ici le touriste est un oiseau rare qui prend son temps. Il affectionne les ralentis à même le dos de ces braves bêtes. Attention quand même à ne pas l’énerver, à vérifier qu’une sacoche n’est pas trop lourde ou une sangle trop serrée. Junior a adoré. Il en redemande.

 

après-midi : La Ferme aux crocodiles à Pierrelatte

Ah les crocos les crocococos les crocodiles, avec eux le succès est garanti. Il faut dire que le spectacle aussi, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, ces bestioles sont impressionnantes et pas que pour junior ! Dans le genre cette réserve tropicale, créée en 1994 par Luc et Eric Fougeirol est un must et unique en Europe.

 

 

Il n’y a pas que les 350 spécimens de crocodiliens  du Nil, alligators, caïmans, gavial, à découvrir sous les 8000m2 de la serre, mais aussi des tortues géantes, des pythons, des oiseaux en liberté, une  végétation luxuriante qui reconstitue jusqu’aux senteurs capiteuses grâce aux huiles essentielles.

 

 

Et cerise sur le croco, la ferme dispose d’un  espace de jeux sur deux niveaux, avec toboggan et filets pour la  jouer  Crocodile Dundee au milieu des reptiles !

Mais ce n’est pas tout, Il faut ensuite  emprunter les pontons en bois, entre crocos, grenouilles, tortues aquatiques pour accéder à la seconde aire de jeux de 4000m2 à l’extérieur. Mais la ferme ne se limite pas à l‘aspect ludique, c’est aussi très pédagogique. Des animateurs et des soigneurs,  se tiennent à la disposition de vos questions tout au long du parcours découverte, et assurent aussi des ateliers pédagogiques où juniors comme séniors écoutent bien sagement. Quant au bassin tactile, là c’est le retour en enfance des plus grands qui disputent aux plus petits celui qui se fera le mieux nettoyer les ongles. Ces mini pirhanas grands comme des têtards  viennent non pas vous faire une manucure comme dans les instituts mais vous nettoyer la graisse, impec quand on s’est offert des frites à la buvette de la ferme avant la visite ! On ne rate surtout pas le nouvel espace , la nursery, qui mêle expérience digitale et vitrines bourrées d’objets d’experts es crocodiles, un peu trop précis pour junior qui s’est surtout arrêté devant la grande baie vitrée de l’aquaterrium occupé par des caïmans nains, l’endroit est didactique, mais tout à frénésie d’une première découverte, junior a filé sous le bivouac où installé sur un lit de camp il a regardé avec attention des vidéos documentaires.

La ferme abrite des espèces menacées  comme le gavial du Népal pour lequel elle a monté, en 2000, une association de sauvegarde qui s’appelle “SOS crocodile”. La Ferme a aussi mis à disposition des scientifiques un laboratoire qui leur permet d’étudier la dentition des reptiles. Ces animaux naissent, en effet avec toutes leurs dents qui se renouvellent toute leur vie.

 

Lundi 8 juillet

 

Matin : atelier de poterie à la Maison de la Céramique de Dieulefit

Ici on pétrit, on malaxe, les doigts s’enfoncent dans l’argile on s’en met plein le jean pendant 1h et demi. Les apprentis travaillent avec la même terre qu’utilisent tous les potiers de la région, et à Dieulefit, ils sont légion.

 

 

Ce matin là, les grands avaient pour mission,  la création d’un pot à crayons et les petits n’avaient que l’embarras du choix dans les moules mis à disposition  pour créer ; cerf, loup, mais aussi cœur, carotte, poisson…  

 

 

Le temps  a filé comme la barbotine quand on s’attachait à bien coller les morceaux.

A la fin de l’atelier,  pas question pour junior de laisser sur place ses chefs d’œuvres comme le suggérait l’animatrice.

On a  embarqué le cerf, le loup, le cœur etc mais une seule de ces pièces non cuites aura résisté au voyage.

Bon à savoir, si vous êtes plus patient que lui, sachez que la maison vous garde vos créations avec vos initiales et que vous pourrez les récupérer cuites, même 1 an plus tard.

 

 

 

Après-midi : zoo deUpie – Le Jardin aux Oiseaux

C’est un petit zoo qui n’a pas trop de moyens et tente de sauvegarder des espèces. Il abrite un millier d’oiseaux de toute la planète dans ses volières ou en liberté surveillée.

 

Le repas des pélicans

Ouvert au public depuis 2016, ce centre d’élevage , de conservation et de reproduction pour les espèces menacées, réussit à fournir d’autres zoos. Ici on remercie chaleureusement les clients qui participent à la sauvegarde de ces espèces de petits zoos en voie de disparition car sans subventions !

Ne ratez pas le goûter des pélicans à 14h30, truffé d’explications de leur soigneur, ni le spectacle de perroquets à 15h30.

 

Pour nous c’était la fin d’un voyage qu’on n’est pas prêt d’oublier et la suite de l’été…

 

Pratique

 

Où Dîner ?

La Table des Délices ce restaurant situé à côté de l’hôtel La Bastide, n’a pas usurpé son tître,  avec un service attentionné mais un peu longuet pour junior qui en a profité pour aller visiter le jardin. Et m’avouer que ce qu’il avait préféré de sa 1ère journée bien remplie avec TGV, voiture, château, concert, piscine hôtel c’était… «  le bruit du moteur » en bon parigot qui vit sans auto !!

 Tél : 04 75 46 57 22

La Ferme Chapouton  c’est la version bistro de l’étoilé chef Julien Allano, le cadre comme la vue imprenable sur le château sont superbe, l’assiette est goûteuse et copieuse.  En revanche on n’a pas compris encore ici ce qu’est un menu enfant, junior aura séché devant sa version réduite de menu adulte.

200 route de Montélimar
26230 Grignan 

+33(0)475000101

info@chapouton.com 

https://chapouton.com/

 

Où Dormir

La Bastide de Grignan : un hôtel 3* à l’entrée (ou la sortie)de Grignan à l’abri des regards et du bruit, avec une piscine , un terrain de pétanque et des jeux de société et BD à disposition des enfants. Installé sur une ancienne truffrière il est tenu par un trio mère et filles.

120 chemin de Bessas

26230 Grignan

Tél.+33 (0)4 75 90 67 09
info@labastidedegrignan.com 

www.labastidedegrignan.com

 

Tziganes :

Tél.  06 21 69 55 96  – 04 75 53 36 94

Le Bois Monjoux 26460 BOURDEAUX

 tziganerando@orange.fr

http://www.tziganerando.com/

 

 

 

Château de Grignan

26230 Grignan

Tél. 04 75 91 83 50

https://www.chateaux-ladrome.fr/fr/

 

Maison de la Céramique Parc de la Baume

Rue des Reymonds

26220 Dieulefit

Tél. 04 75 50 20 98

http://www.maisondelaceramique.fr/

 

 

 

1795 route de Montoison

26120 Upie

Tél : 04 75 84 18 71

contact@jardin-aux-oiseaux.com
https://www.jardin-aux-oiseaux.com

 

 

Ferme aux crocodiles

395, allée de Beauplan (anciennement les Blachettes)

26700 Pierrelatte

Tél. 04 75 04 33 73

https://www.lafermeauxcrocodiles.com

 

 

S’informer :

 

Agence de Développement Touristique de la Drôme

Tél. : +33 (0)4 75 82 19 26 – Fax : +33 (0)4 75 56 01 65
www.ladrometourisme.com

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !