La Serbie affiche sa joie de vivre et son grand potentiel touristique  

Ce beau pays de 77 000 km2, peuplé de 7 millions d’âmes, inséré dans les Balkans, à l’histoire tourmentée, est terre de civilisation au plus haut degré. Ce pays jovial est en passe de devenir une grande destination touristique.

Belgrade/ Fabian Charaffi(c)

En effet, au fil du temps, la Serbie a gagné ses lettres de créance en matière d’accueil, de qualité d’infrastructures routières et hôtelières et  affiche son ambition de vouloir jouer pleinement  la carte de  son   développement  touristique.

La Serbie a tant à offrir !

Sa tradition d’hospitalité, ses richesses patrimoniales, historiques et naturelles en font une destination prisée. Ces atouts ouvrent  des portes.

Une cuisine colorée, haute en gaieté. Pas  une cuisine de sensation mais une cuisine rustique qui ne laisse pas insensible le gourmet.  Avec une vraie identité,  une typicité  précieuse des produits qui devrait séduire les Français férus de gastronomie.

Fabian Charaffi(c)

Pour le moment, les touristes sont encore issus majoritairement de l’ancienne Yougoslavie  (70% de cette clientèle).

Les Français ont boudé ces dernières années la destination mais cela devrait changer. Beauté des paysages, richesses historiques, prix modérés  et gentillesse des habitants…ne laissent pas indifférents.

La Compagnie Air France assure à présent une liaison quotidienne, avec des horaires confortables et tarifs en baisse (200 euros A/R en octobre dernier).

Tour d’horizon de quelques idées  dépaysantes de voyage…

Go Belgrade ! La Ville Blanche

La capitale serbe est blanche par son nom mais aussi parfois grise car  beaucoup d’immeubles classieux ont un look fatigué et certains sont encore  délabrés.

Fabian Charaffi(c)

L’architecture du bâti reste cependant  variée et  riche  à découvrir. Elle reflète différentes époques de son histoire. De la nostalgie de l’Empire des Habsbourg, modèle de coexistence  des peuples autrefois,  bâtiments classiques viennois sous les frondaisons,  jusqu’au style courtisé de la période de la Sécession, Sans oublier le bâti de l’ère communiste très spectaculaire aussi.

Fabian Charaffi(c)

Une visite sur le thème de la cité post-communiste pour les nostalgiques  serait appréciée ici.

A l’écart des circuits touristiques Belgrade  a gardé sa patine.  Même fanée la beauté est là,  préservée d’une mondialisation qui ripoline  tout.  Avec ses palais aux balcons usés,  ses cours d’immeubles typiques de la Mittel-europa, son tramway antique,  ses musées d’un autre siècle  qui se refont un lifting, la vie est là dans une ambiance simple et bon enfant.

Une ville  animée, souriante, revigorante

l’immense Forteresse et sa Citadelle occupe une grande surface dans la capitale. Entourée d’un parc très arboré voulu par le roi Pierre 1er de Serbie, on y vient en famille pour contempler le magnifique paysage spectacle de la ville dominant le Danube et son affluent la  Save.

Fabian Charaffi(c)

Ne pas  manquer la visite de  la plus grande église orthodoxe au monde !

Ne pas faire l’impasse sur  son  marché en cœur de  ville.  Voir l’abondance des produits agricoles et discuter le bout de gras avec les  petits producteurs très friands de dialogue.

 Fabian Charaffi(c)

Nombreux musées, une quarantaine. Seuls deux d’entre eux ont été conçus  pour avoir une activité  muséale. Les autres sont des reconversions d’anciens et somptueux palais.

La ville est cependant entrée dans la modernité mais ce n’est pas  ostentatoire.

Fabian Charaffi(c)

Pour le fun et l’ambiance,  il faut aller dîner à Skadarlija,  au restaurant-guinguette « Ima Dana »  rue Skadarska  dans le quartier bohémien, vivant, animé de Belgrade,  Un petit « Montmartre. Musique tzigane  Rakia  (Rakija) à volonté.  Eau de vie de fruits du pays : prunes,  abricot, poires,  coing.  Chaque famille a sa recette. On ne refuse jamais un verre de  ce merveilleux breuvage Rakia; ce serait une offense.

Enjoy La Nature à Zlatibor. 

Dame Nature est ici  tellement préservée !  C’est certainement le  futur  grand potentiel de la Serbie. Pays   verdoyant,  lacs, forêts,  rivières à truites  chutes d’eau,  pâturages. Ce pays peu peuplé  offre d’ immenses espaces de tranquillité, de calme, de sérénité.

La neige en hiver délivre d’immenses espaces skiables et les joies de la piste.

Zlatibor,  petite cité de  3000  âmes, campée en moyenne montagne, est fort prisée des Serbes. Connue pour son excellent climat. Il soigne les problèmes de respiration,   les troubles cardiovasculaires et accueille  à ce titre de nombreux sportifs de haut niveau.

Zlatibor est un baume face  à une société appauvrie spirituellement qui  a perdu sa connexion avec la nature.

Campée à 195 km de Belgrade, dont 80 km d’autoroute, tronçon   récemment mis en service, Zlatibor  est une jeune station de montagne  aux  vastes pâturages.

Un petit aéroport à 3 km de la ville accueille des  avions  moyens porteurs.

Les joies du ski de moyenne montagne seront décuplées par la mise en service prochaine du  télécabine le plus long d’Europe,  construit par Poma.  Baptisé Gondola  Altitude.

Le parc d’attraction des Dinosaures,  « Dino Park », bien conçu et les « Dinos » vedettes,  représentés grandeur nature,  font l’attraction des petits et grands.

Fabian Charaffi(c)

A quelques jets de billes à Sirogojno, le réalisateur serbe Emir Kusturica  a créé cet Old Village en bois,  un éco-musée en plein air. Vieux métiers,   authentiques et historiques maisons en  bois.

Hôtel Iris(c)

Nombreux hôtels récents et confortables, sans passé  historique. Mais ont tous Spa,  piscine chauffée,  sauna,  massages et une bonne table ! Et  un excellent rapport qualité/prix !

L’Hôtel Iris, bien placé en cœur de village, est resté familial. Son jeune

propriétaire et  directeur Nikola Knezevic  a de l’ambition pour  son développement  et soigne  ses produits « organic » servis à la table de son  restaurant à l’hôtel.  Belle piscine chauffée.  Sauna et pierres de sel.

28 chambres, 10 appartements pour les familles. Grand confort.

Hôtel Iris(c)

Deux  vignobles  pleins de promesses d’avenir

 Pour les amoureux de bons vins, et bonne chère, la Serbie est un petit paradis.  Encore trop discret.

Dragan Janko, vigneron à Smederevo, est propriétaire du

Fabian Charaffi(c)

Vignoble Janko. 16   hectares de vignes.

Son fer de lance ?  Le renouveau des cépages serbes oubliés. Priorité  aux   cépages autochtones comme le Bas Prokupac en rouge ou le cépage Smederevka en blanc.

Dragan Janko/Fabian Charaffi(c)

Vins blancs  majoritaires  60 %.   Vins  rouges  40 %.  Vins   multi-médaillés dans les concours de l’Europe de l’Est et celui de Londres,  le fameux  Decanter.

Les cépages internationaux  sont aussi implantés  dans sa propriété mais ce n’est pas une priorité.

La Cuvée  Smederevka, cépage autochtone en blanc, élevée en barriques cœur de chêne,   millésime  2018, dégustée avec la Pita au fromage,  farine pétrie de la propre main de  Dragan Janko,  fut un  grand  moment de bonheur.  Et un excellent accord mets/vin.

Le vignoble Aleksandrovic,  75 hectares, campé dans la « Toscane Serbe » ,  région de  Topola, (Peuplier), au sud de Belgrade, à 400 mètres altitude. offre une autre diversité  de vignes et de vins.

On entre dans l’élégante  et soignée  Winery comme dans une église !

Le domaine produit 300 000 bouteilles/an.  n’achète pas de raisins à l’extérieur.  Vendanges manuelles uniquement.

Étonnante salle des  foudres,  fabriqués  en chêne de Slavonie, au grain fin.  Contenance 3700 litres chacun. Spectaculaire.

Fabian Charaffi(c)

Audacieux Sparkling 100%  Chardonnay.  Tout aussi pimpant  Sparkling  Rosé 100 % Pinot Noir.    Deux cuvées  agréables, aux bulles élégantes et digestes.

Dégustés avec un délicieux « mix meat »,  plat typique composé de divers morceaux de cochon et pommes de terre grillées, ce fut un autre grand moment de bonheur .

Fabian Charaffi(c)

L’œnologue de la  maison, Vladan Nocolicose, est un grand créatif. Il ose  des cuvées originales,  de prestige, en petite quantité. Pour une clientèle privilégiée.  Cuvée RodoslovGrand Réserve, cépages du Bordelais,  Cabernet Sauvignon,  70%,  Merlot et Cabernet Franc en cépage complémentaire. Une finale qui dure comme une note de musique tenue. Un vin très civilisé.  La patine d’un grand Bordeaux !

Fabian Charaffi (c)

Autre innovation : la Cuvée Resvératrol, riche en anti-oxydants,  molécule dont on connaît les propriétés sur la santé.

Ces vins,  exportés au Japon  en Russie, Japon, Europe de l’Est, n’ont pas encore d’ouverture  de marché en France et c’est regrettable.

En quittant la Winery,  faire une halte a l’Hôtel-Restaurant Oplenac, sur la colline du même nom, région de Topola . En pleine nature.  Traditionnel et confortable. Piscine Spa et good food.

Il relate sur ses murs son historique.  Rendre  visite à l’église orthodoxe ancestrale, lieu préservé  de pèlerinage  des Serbes,  dédié à Pierre Karadjordjevic, ancêtre de Pierre 1er de   Serbie. Un étonnant musée en pleine nature.

Fabian Charaffi(c)

Un bref City Break en Serbie ?  Plutôt un séjour prolongé tant les découvertes patrimoniales sont réjouissantes et l’offre touristique de  qualité.  C’est à dire culturelle, authentique,  et humaine.

Carnet de Voyage

Association « J’aime la France »

www.jaimelafrance.webs.com

www.belgrade.travel

Où dormir à Belgrade  ?

www.zepterhotel.rs

Hôtel Zepter,  1er Appart-hôtel à Belgrade. 4 Étoiles. En cœur de ville historique. Chambres spacieuses et Grand confort

Où dîner à Belgrade ?

Le restaurant Ima Dana dans le quartier bohémien de Skadarlia numéro  38

Tel : 00381 11 723 44 22

www.restauran-imadana.rs

Où dormir à Topola ?

Hôtel Oplenac

www.hoteloplenac.com

Où dormir à Zlatibor ?

Hôtel Iris

www.hoteliriszlatibor.rs

Les vignobles au sud de Belgrade

Vignoble Janko à Smederevo

www.podrumjanko.com

Vignoble Aleksandrovic à Topola

www.vinarijaaleksandrovic.rs

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !