L’île d’Oléron : que des belles ballades!

L’île d’Oléron-bassin de Marennes est internationalement connue pour ses huîtres renommées et ses plages où il fait bon se prélasser ou au contraire y pratiquer de nombreuses activités sportives. Ses 130 km de pistes cyclables sont aussi un moyen agréable de découvrir l’île à son rythme.

Plage(c)B.Charton
Plage(c)B.Charton

Mais l’île d’Oléron-bassin de Marennes c’est aussi un patrimoine riche en architecture militaire avec Fort Boyard, la Citadelle d’Oléron et ses remparts, Brouage la cité fortifiée, le Fort Louvois. Nous mettrons l’accent dans ce reportage sur l’aspect culturel de l’île.

 

 

Fort Louvois (c)B.Charton
Fort Louvois (c)B.Charton

 

Sur le trajet d’Oléron, la ville fortifiée de Brouage mérite que l’on s’y attarde. Elle faisait partiede la ceinture de fer qui protégeait la baie et les arsenaux de Rochefort. A l’origine Brouage est un port de commerce créé en 1555. C’est ici que s’amarraient tous les bateaux du nord de l’Europe qui venaient s’approvisionner en sel; l’Or blanc. En effet la mer venait lécher les remparts; c’est assez difficile à croire aujourd’hui mais la terre a ici grignoté la mer. Son importance économique sera telle qu’elle deviendra Ville Royale en 1578. Le Cardinal de Richelieu renforcera ses défenses afin de se prémunir de la ville huguenote de la Rochelle. Aujourd’hui, au cœur du bassin de Marennes, c’est une halte intéressante. Les fortifications, longues de 2km, sont en parfait état. A l’intérieur de l’enceinte, les bâtiments occupés pour certains par des artisans, les édifices historiques comme l’église et les rues refaites apportent un charme certain.

La cité fortifiée de Brouage (c)B.Charton
La cité fortifiée de Brouage (c)B.Charton

Nous avons eu la chance d’y passer lors de la fête Multi-Epoques qui s’y déroule chaque année en Juin. Les mousquetaires du Roy y battent le fer avec les soldats du Cardinal. Les soldats de l’Empire s’alignent et ouvrent le feu. Les Chevaliers tout en armure se combattent en des duels épiques. Pendant ce temps le dresseur de serpents et le fauconnier font admirer leurs animaux en action. Les belles de Venise paradent avec leurs masques dans les rues garnies de spectateurs. Ce ne sont là que quelques exemples de la variété d’époque représentée lors de la fête.

Fête multi époques à Brouage (c)B.Charton
Fête multi époques à Brouage (c)B.Charton

Nous quittons Brouage, la continentale, pour Oléron l’insulaire. C’est après la Corse la deuxième plus grande île en France métropolitaine. Tout en empruntant le pont nous admirons le Fort Louvois construit en fer à cheval sur un rocher entouré d’eau par marée haute. Il permettait de croiser les tirs de canon afin de verrouiller l’accès sud à la rade de Rochefort. Il est possible de s’y rendre par marée basse.

L’île a su conserver ses activités de pêche. Il fait bon flâner le long du port de la Cotinière, plus important port de pêche de Charente-Maritime. Ses nombreux bateaux de pêche, aux multiples couleurs, ainsi que sa criée animent les quais du port.

Le port de la Cotinière (c)B.Charton
Le port de la Cotinière (c)B.Charton

Le site ostréicole de Fort Royer, classé et protégé, est situé dans la Réserve Naturelle de Moëze-Oléron. Il vous permettra, grâce à une visite guidée, d’apprendre quel travail il faut exécuter en amont pour déguster de bonne huitres dans nos assiettes. Bien évidemment à la fin de la visite, il est possible d’en apprécier quelques unes.

le site ostréicole de Fort Royer (c)B.Charton
le site ostréicole de Fort Royer (c)B.Charton

Le petit musée de l’île d’ Oléron permettra au plus grand nombre d’appréhender les activités traditionnelles de l’île: ostréiculture, viticulture, saliculture, pêche à pied…Il présente de manière ludique l’histoire de l’île et de son évolution.

Le Port des Salines dans le marais salant permet aux visiteurs de s’exercer à la récolte du sel. Le saunier nous explique les techniques ancestrales toujours utilisées mais avec des matériaux plus récents. Vous pourrez louer une petite barque pour vous promener à travers les marais salants ainsi qu’acheter plusieurs variétés de fleur de sel dans la petite boutique du site.

Ne manquez pas la superbe église de St-Georges d’Oleron, joyau de l’art roman. Aliénor d’Aquitaine en fit don à l’abbaye aux Dames de Saintes.

Phare de Chassiron (c)B.Charton
Phare de Chassiron (c)B.Charton

Le phare de Chassiron, peint en blanc et noir, domine de ses 50 mètres au -dessus du niveau de la mer, tout le nord de l’île. Pour les courageux qui graviront les 224 marches, la récompense sera le superbe panorama qui s’offrira à eux, notamment par marée basse. Un parcours spectacle, dans l’écomusée, de 30 mn permet d’appréhender la vie des Hommes de la Côte qui sont des marins des terres et paysans de la mer.

Fort Boyard est bien sûr l’attraction vedette de l’île. De nombreuses excursions sont proposées. Nous avons choisi la vedette haut de gamme, par ailleurs au même prix que les autres bateaux, pour nous y rendre. Avant d’être mondialement connu pour son jeu télévisé Fort Boyard faisait partie de la ceinture de fer qui défendait les arsenaux royaux de Rochefort. Il a été commencé sous Bonaparte en 1801 et a été terminé en 1857, les premiers canons sont installés en 1859. C’était un travail de titan. Même Vauban, le grand bâtisseur, dit à Louis XIV « Sire, il serait plus facile de saisir la Lune avec les dents que de tenter en cet endroit pareille besogne« .

Le fort boyard est construit comme un vaisseau de 74 canons. Il se situe entre les îles d’Oléron et d’Aix afin de protéger le milieu du chenal de toute incursion anglaise; les canons de l’époque n’avait pas la portée suffisante pour couvrir la

Fort Boyard (c)B.Charton
Fort Boyard (c)B.Charton

totalité de la zone entre les deux îles. Il ne servît jamais.  En effet les progrès de l’artillerie rendent caduc en 1860 l’utilisation du fort! Il n’en reste pas moins que c’est un petit bijou ancré en pleine mer.

Ne rater sous aucun prétexte la visite théâtralisée de la Citadelle du château d’Oléron avec un comédien en costume représentant Vauban.

Visite guidée à la Citadelle d'Oleron (c)B.Charton
Visite guidée à la Citadelle d’Oleron (c)B.Charton

Outre l’aspect ludique, que les enfants et les plus grands apprécieront, le verbe châtié du sieur Vauban vous entraînera dans la grande et petite histoire de l’île pour notre plus grand plaisir. Pour les amateurs il est possible de faire le tour des remparts long de trois kilomètres. Par endroits les stigmates des bombardements de 1945 sont encore présents.

A proximité de la citadelle de nombreuses cabanes de toutes les couleurs permettent aux artistes d’exposer leurs œuvres dans un cadre bucolique à souhait.

Guide Pratique:                                                                                        

Fête multi-époque de Brouage: http://goo.gl/9kskur

Fort Royer:  http://fort-royer-oleron.fr

Fort Boyard croisières: www.fort-boyard-croisieres.fr

Phare de Chassiron: www.chassiron.net

Le port des Salines: http://goo.gl/qhI0ka

Visites théâtralisées nocturnes – en Vauban, dans la citadelle du Château d’Oléron: http://goo.gl/Ua2LmI

Bonnes adresses:

Un petit hôtel charmant sur la côte ouest de l’île: www.oleron-hotel.fr

Restaurant: O saveur des Iles: www.saveursdesiles.fr

Couleurs cabanes (ateliers de créateurs): www.couleurs-cabanes.fr

Bibliographie:

Guide de Voyage: Lonely Planet: Vendée-Charente-Maritime, Guide Vert du Poitou-Charente, Routard: Poitou-Charente

Livres: Vauban et son héritage (Ed Ouest-France)

BD:  Vauban (Ed Triomphe), Hyver 1709 (Ed Glénat), Aliénor T5 (Ed Delcourt), Louis XIV ( Glénat), Mousquetaire T2 (Ed Delcourt), Opération Overlord T5 (Ed Glénat), Napoléon T1 (Ed Glénat), Lignes de Front T9 (Ed Delcourt)

 

 

 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *