Un moment de grâce au château de Breteuil

Le département des Yvelines possède un Château de contes de fées. Situé à 35 kilomètres de Paris au cœur de la vallée de Chevreuse, le Château de Breteuil   et ses jardins sont généreusement ouverts  à la promenade et à la visite  365 jours/an.

Classé Monument Historique,  il n’a pas subi  outrages et dégradations pendant la Révolution Française.  Son jeune  héritier était encore enfant.   Le château fut mis sous scellé et s’est  endormi provisoirement.

Aujourd’hui, cette demeure princière est  habitée par le 10ème marquis Henri-François de Breteuil.  L’actuel descendant direct d’une belle lignée qui a donné à la France ministres, ambassadeurs, scientifiques de talent et même   un compositeur de musique. Quelques partitions sont jouées dans un des Contes de Perrault qui agrémente la visite.

Personnage discret et modeste, éloquent sur sa dynastie,  son Histoire et la Grande Histoire dont le Château a été l’écrin,  Henri-François soigne son domaine et l’embellit chaque année. Jardins sublimes labellisés « Jardins Remarquables » dont une marqueterie de buis, un Jardin des Princes, mais aussi un colombier et dans les pièces du Château, nombreux objets d’art,  grandes  signatures en peintures, sculptures,  tapisseries et vases…

Même s’il  a récemment perdu son historique et admirable joyau, l’unique et authentique  Table de Teschen,  cadeau de  son Altesse l’Electeur de Saxe, la visite est  vivante et animée.

On se console en pensant qu’on pourra admirer ce sublime chef d’œuvre au Département des Objets d’Art du Musée du Louvre. Achetée grâce à la générosité  de nombreux mécènes,   la Table de Teschen retrouvera son cher  public.

Les  célèbres Contes de Perrault joyeusement mis en scène

On pénètre dans les Ecuries et dans l’Orangerie comme dans un conte de fées. Au Pays des merveilles.  Un nouveau conte illustré cette année : Cendrillon.  Un monde de poésie joyeuse et rêveuse qui enchante.

L’illustre Charles Perrault.  Personnage  bien connu  de Charles de Breteuil, alors ministre des Finances sous Louis XIV.  Il était son bras droit.

 « Le Roi est mort ce matin,  il a rendu l’âme sans aucun effort comme une chandelle qui s’éteint… »

La mort du roi Louis XIV  le 1er septembre 1715,  est commémorée  en France au cours de diverses manifestations et évènements. Un hommage rendu mais aussi pour tous l’occasion d’une relecture de la Grande Histoire.

L’exposition « Louis XIV et son maitre de cérémonie, Louis-Nicolas de Breteuil », se tiendra au Château du 29 août au 29 novembre 2015. []

Le Château possède en effet dans ses archives des manuscrits originaux sur cet épisode royal.  Louis-Nicolas de Breteuil occupait la charge de maître de cérémonie du Roi, introducteur des Ambassadeurs. Un  chef du protocole dirait-on aujourd’hui. Il a assisté et vécu les derniers instants de vie du Roi et les partage ainsi avec nous.

Le Manuscrit de ses Mémoires de Cour, 1680-1715, relate heure par heure l’agonie, mais aussi les ultimes conseils,  les ultimes recommandations,  les dernières paroles émouvantes du roi.  Les larmes du jeune et futur  Louis XV, âgé de 5 ans,  bouleversent.

Les salles du Château amplement dotées d’objets d’art, tapisseries,  tableaux historiques,  mettront en exergue les  évènements et personnages  de la Cour au siècle du Roi Soleil, en correspondance avec ces derniers moments gravés dans ces livres d’archives.

Ce Manuscrit, exposé, sera le fil conducteur de l’exposition.

PRATIQUE

Renseignements: 

Château de Breteuil à Choisel    78460 Chevreuse    www.breteuil.fr

Tel : 01 30 52 05 11    Ouvert à la visite 365 jours/an

Un ouvrage à lire ?

« Lettres d’amour, mémoires de cour »

1680-1715, de Louis-Nicolas de Breteuil

La Bibliothèque d’Evelyne Lever. 21 euros

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *