Vitré.  Quel bonheur de découvrir une ville gothique, complète, entièrement dans son jus  

photo d’ouverture : ©Invictus drone

Je suis tombée en amour de la ville et… son inattendu patrimoine

Vitré, en Haute-Bretagne labellisée Ville d’Art et d’Histoire, Département Île & Vilaine, abrite 18 000 âmes dans une communauté de 46 communes accueillant 82 000 habitants.

Parcours lumière ©Max Juillot

Ville bourgeoise à taille humaine, elle vient de fêter les 1000 ans d’une histoire riche et féconde.

La Confrérie des Marchands d’Outre-Mer

Une longue histoire marchande est ici contée. Elle a permis à Vitré une certaine opulence aux 16 et 17ème siècle.
Ville riche, Vitré a fait autrefois sa fortune dans le commerce des toiles de chanvre exportées dans le monde entier. Ces toiles équipaient les voiles des navires, et servaient à à l’emballage des nombreuses marchandises.
Des échanges fructueux liés à l’essor du commerce international vers les ports de la Hanse, vers l’Espagne, vers le Nouveau Monde.

Terrasses de bar_©Max Juillot

Vitré fut aussi à cette époque un rare bastion protestant dans une Bretagne catholique.  La diffusion des idées de Luther était facilitée par les échanges commerciaux avec la Hanse.

La puissance financière de la Confrérie des Marchands d’Outre-Mer contrebalançait le pouvoir temporel des Barons mais aussi le pouvoir spirituel de l’Église.

Le patrimoine de Vitré remis au cœur du projet urbain

Le patrimoine redevient  un axe fort de la politique de la ville

Petite balade sportive pour découvrir quelques-unes de ses innombrables pépites.

Coincé entre voie ferrée et rives de la Vilaine, le cœur de ville est homogène.

Ses toits en ardoise fine, ses maisons à pans de bois se découvrent avec plaisir.

©Mathilde Bruand Photographie

Un dénivellement de quelques toises oblige à franchir de nombreux escaliers…

Le Château.  Une Forteresse des Marches de Bretagne

Campé sur son promontoire de schiste, il fut résidence des barons de Vitré au Moyen-Age.

Sombre et austère, ce n’est pas une demeure de plaisance. Mais il possède encore tous les attributs d’un spectaculaire ensemble médiéval : mâchicoulis, archères, pont-levis en bois.

A l’origine forteresse en bois, puis château défensif en dur participant vaillamment à la défense du Duché de Bretagne, il a vécu plusieurs vies au fil des siècles : prison, caserne. Le passage de Prosper Mérimée le sauva de l’abandon. Restauré dans le goût des architectes-élèves de Viollet le Duc, flanqué de six tours circulaires aux angles, il a toujours fière allure.

©Ville de Vitré

Propriété intégrale de la ville depuis la vente de la partie possédée par le Conseil Départemental, il abrite aujourd’hui la Mairie sur le site de l’ancien logis seigneurial le Châtelet. Également un musée riche en objets d’orfèvrerie civile, une belle collection d’art sacré et un exceptionnel retable de 32 émaux de Limoges dans leur boiserie d’origine, présentant la vie du Christ et de la Vierge.

Le patrimoine religieux.  Une atmosphère hors du temps

Il est abondant et signifiant de la ferveur religieuse de l’époque.

Chapelle Saint Nicolas/Phot.Tatoo/ ©Ville de Vitré

L’ancien Hôpital Saint Nicolas 12ème siècle dévoile sa chapelle.

Il recevait les malades et les pèlerins en route pour Compostelle ou pour le pèlerinage au Mont Saint-Michel.

Le site hospitalier médiéval tenu par les religieuses hospitalières de l’ordre cloîtré des Augustines, s’était installé au bord de la Vilaine. L’approvisionnement en eau nécessaire aux soins des malades était assuré.

Dans la chapelle gothique, l’humidité des murs laisse encore entrevoir sous sa voûte lambrissée la beauté des peintures. La Geste de Saint Georges pointant sa lance contre le dragon.

Le Saint Christophe faisant passer le gué, l’enfant Jésus sur son épaule.  L’enfant symbolisant le Christ lors de la traversée du fleuve.

Pièces-dorfèvrerie-religieuse-provenant-des-paroisses-Notre-Dame-et-Saint-Martin_Phot.-Marc-Rapillard Ville-de-Vitré

Deux allégories du bien contre le mal. Elles exprimaient la lutte contre la maladie à vaincre pour recouvrer la santé.

L’imposante grille en ferronnerie, excellent état, classée monument historique assurait la séparation des civils et des religieux.

Le Prieuré des Bénédictins restauré est adossé à l’église Notre-Dame

Cloître des Bénédictins_Phot.Benoit Gendron/ Ville de Vitré©

Au 17ème siècle, la congrégation de Saint-Maur issue des Bénédictins, connue pour le haut niveau d’érudition de ses membres, s’y installe. Elle s’était déjà illustrée au Mont Saint-Michel proche.

La bâtisse en partie restaurée dans le cadre de la loi Malraux complétée par la loi Monument Historique, a retrouvé l’esprit du 17ème, même dans ses décors d’origine très soignés. Seule entorse : la carrière de grès de Vitré, épuisée, il a fallu importer du grès des Vosges pour reconstituer l’entourage des fenêtres.

Elle abrite aujourd’hui la Maison des Cultures du Monde. Accueil, connaissance et promotion des cultures étrangères en France.

Vitré, Ville ouverte sur le monde liée à son histoire des Marchands d’Outre-Mer, mais aussi par son jumelage avec 8 villes de la planète. Cela explique ce choix.

C’est aussi le siège du Centre Français du Patrimoine Immatériel.

Fierté de la ville de recueillir cette lourde mission placée sous l’égide de l’Unesco en application d’une convention Unesco ratifiée par 30 États du monde.

Artisanat traditionnel, arts du spectacles, pratiques collectives artistiques transmises de générations en générations… ces patrimoines fragiles sont ici répertoriés et sauvegardés.

Le Centre accueille un Festival de l’Imaginaire et organise 2 à 3 expositions/an.  En ce moment une exposition de Poupées du monde, la collection de Christine Basques, fait vivre ce lieu paisible.

L’Église Notre-Dame

Bâtiment fleuron en cœur de ville, il est majestueux et imposant.   Architecture typique de Haute-Bretagne.  Succession de pignons en façade décorés d’amusants « choux frisés ».  Façades percées de grandes baies offrant des vitraux puissamment colorés.

©Ville de Vitré

Rare chaire à prêcher extérieure. On en trouve encore à Guérande et à Nantes, ancien Duché de Bretagne. La parole du prédicateur ne se perdait pas pour les fidèles qui n’avaient pas eu de place à l’intérieur.

A l’intérieur, magnifique mobilier néogothique et orgue romantique.

Un patrimoine vernaculaire de qualité

Malmenées par les outrages du temps, il existe cependant encore à Vitré quelques belles maisons médiévale privées, en secteur sauvegardé et dans l’ancien Bourg aux Moines.

Rue Baudrairie- ©Pauline Cornée

Ces maisons authentiques souvent à encorbellement, délabrées, sont celles des anciens marchands de toiles de chanvre, l’élite commerçante de la ville.  Les arrêtés de péril de la municipalité étaient justifiés. Achetées par d’intrépides particuliers, elles commencent à se restaurer.

Après un diagnostic complet du bâti par un architecte des Bâtiments de France, ces demeures authentiques une fois désossées et purgées de leur superflu, révèlent souvent leurs secrets :  poutres des 15, 16èmes siècles et charpentes remarquables.

On ne peut quitter Vitré

sans aller rendre visite « entre chien et loup », l’heure préférée de notre épistolière, Madame de Sévigné, à son fief des Rochers. A quelques encablures de Vitré, son cher Château des Rochers-Sévigné, pur 17ème siècle, se visite.

Château des Rochers Phot.-Benoit Gendron/Ville de Vitré©

L’émouvant bureau où elle a rédigé sa célèbre correspondance (262 lettres) destinée à sa fille Pauline est recomposé dans son jus. La chapelle qu’elle a fait construire, le jardin à la française, le parc, tout inspire une lettre de reconnaissance…

Vitré Lumières, un voyage lumineux en nocturne

Chaque soir à la tombée de la nuit, un parcours pédestre en cœur de ville sublime le patrimoine vitréen et conte sa riche histoire.

Parcours Lumière ©Max Juillot

Les maisons cossues des marchands d’Outre-Mer racontent leur vécu. On ouvre l’œil pour apercevoir leur marque de fabrique, la fameuse  « marque de marchand ».

La promenade du Val habituellement sombre se métamorphose en balade nocturne apaisée.

Déambulation libre et amusante. Une application digitale   donne toutes explications historiques utiles.

Les façades s’illuminent de graphs. Les vitraux de Notre-Dame prennent une chaleureuse couleur.

Extinction des feux à 23 heures.

zoom sur l’action d’un maire amoureux de sa ville :

Ville bien gérée, conduite par son fidèle édile depuis plus de 40 ans, Pierre Méhaignerie, elle s’est donnée pour mission d’assurer en priorité l’emploi de ses habitants. Elle a développé à ce titre une industrie agroalimentaire forte et donné un emploi stable aux Vitréens et en conséquence une agréable qualité de vie.

Le taux de chômage est ici un des plus bas de France.

Ville discrète sur son remarquable patrimoine bâti, elle porte aujourd’hui ses efforts   sur sa restauration et sa communication.

L’ambition du maire est de ramener de l’activité économique en cœur de ville, ouvrir des boutiques d’artisans, des commerces de bouche, développer le secteur tertiaire comme le tourisme.

L’ouverture du Magic Hôtel Spa 4 Étoiles face à la gare, témoigne de cette nouvelle aventure et souligne l’effort déjà accompli.

L’Association Vitré Patrimoine, regroupant 75 Vitréens enthousiastes accompagne le maire dans cette tâche

Renseignements et réservations

Office de Tourisme du Pays de Vitré

www.vitre-ot.fr

Tel : 02 99 75 04 46

www.mairie-vitre.com

www.chateau.vitre.bzh

Où dormir en cœur de ville, calme, grand confort ?

Hôtel & Spa   Le Magic   entièrement rénové. Piscine chauffée.  Le 4 Étoiles de Vitré situé  face à   la gare

www.hotel-lemagic.com

Tel : 02 23 55 99 40

Où déjeuner, dîner bon, sain, goûteux, dans un cadre élégant en cœur de ville ?

Le 18ème Restaurant

5 rue de la Trémouille

Tel :  02 99 75 29 03

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !