Les Iles de Lérins : un patrimoine naturel et culturel

A quinze minutes en bateaux-promenades depuis le port de Cannes à quelques mètres de la Croisette, les Îles de Lérins, qui séparent le golfe de La Napoule, à l’ouest, du golfe de Juan, à l’est, offrent le paradis à l’état pur. 

Alors que vous soyez sur l’île Sainte-Marguerite ou Saint-Honorat, le dépaysement est total et les découvertes sont multiples et enrichissantes au sein de cet archipel français situé en Méditerranée.

 

Le week-end les plaisanciers affluent sur les Iles de Lérins – photo D. ROUDY (c)

 

Sainte-Marguerite la plus grande et la plus visitée

Plus grande île de l’archipel des Lérins avec 210 hectares (dont 152 de forêt), l’île Sainte-Marguerite est dominée par le fort royal qui sera renforcé par Vauban et deviendra plus tard une prison d’état. 

Aujourd’hui, le Musée de la Mer occupe la plus grande partie du fort royal qui est classé depuis 1927 au titre des monuments historiques.

 

Le fort royal sur l’Ile Sainte Marguerite – photo D. ROUDY (c) –

Une île qui permet grâce à ses multiples criques de sable fin la baignade idéale en toute quiétude. Les balades dans la forêt domaniale à travers les pins d’Alpe et les eucalyptus sont également très prisées des touristes plus nombreux sur Sainte-Marguerite que Saint-Honorat. 

L’Abbaye de Lérins sur l’île Saint-Honorat

Six fois plus petite que Saint-Marguerite, l’île Saint-Honorat a le privilège d’abriter l’Abbaye des Lérins et d’être la plus riche par son patrimoine historique. Fondée au Vème siècle par le moins cistercien Honorat, l’abbaye est un haut lieu de l’histoire chrétienne. Fortement imprégnée de seize siècles de vie monastique, l’île est ouverte à tous les visiteurs en quête de spiritualité comme amoureux de sites authentiques. 

 

L’abbaye médiévale de Lérins sur l’Ile Saint-Honorat – photo D. ROUDY (c) –

Aujourd’hui, vingt moines vivent modestement en communauté. Sur la partie centrale de l’île, les frères produisent sur huit hectares (cinq pour le vin rouge et trois pour le  blanc) des vins (Syrah, Clairette, Chardonnay, Mourvèdre) et des liqueurs sans colorant dont le fameux Lérincello à base de citrons biologiques de Menton et ce, grâce à une situation géographique idéale et un sol argilo-calcaire limoneux et sablonneux.

La forteresse du monastère de Lérins – photo D. ROUDY (c) –

L’île recouverte par les champs du monastère est boisée de pins maritimes et de pins parasols. Sachez que l’on peut faire le tour de l’île en empruntant un chemin ponctué de sept chapelles parfois en ruines.

Depuis les Îles de Lérins, le point de vue panoramique sur Cannes, mais également sur les chaînes de montagnes environnantes, est magnifique avec, côté ouest, les contours des massifs des Maures et de l’Esterel, et à l’est, les Préalpes de Grasse. 

Nombreux sont également les plaisanciers à mouiller leur embarcation, notamment l’été et le week-end, dans le « plateau du Milieu » (ou « Frioul »), un bras de mer de 600 mètres de large entre les deux îles. Un lieu calme à la beauté fascinante. 


Les Îles de Lérins en chiffres :

– 2,5 km : superficie des Îles de Lérins

– 2 : nombre d’îlots inhabités : îlot La Tradelière et îlot Saint-Ferréol

– 40 habitants résident sur les Îles de Lérins

 

Le bateau pizza – photo D. ROUDY (c) –

– 26 mètres : point culminant de l’archipel où se trouve le fort royal

– 12 kilomètres : longueur totale des côtes  

– 152 : nombre d’hectares de la forêt domaniale qui recouvre les Îles de Lérins

– 15 : nombre des plages qui entourent les îles

– 35 000 : nombre de bouteilles produites annuellement par les moines

PHOTO DE PRESENTATION :Le plateau du Milieu sépare les deux îles Sainte-Marguerite et Saint -Honorat – photo D. ROUDY (c) – 

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes déjà des milliers à nous lire. Rejoignez nous sur nos nouvelles pages et aimez-nous !