Un amour de « Saint-Amour »

C’est à la fois un heureux film signé du tandem Benoît Delépine/Gustave Kervern et un joyeux Cru de Beaujolais, vignoble mondialement connu, et qui mériterait de l’être encore davantage pour ses nombreux excellents Crus.

« Saint-Amour », un heureux film 

Des  histoires d’amours insolites remarquablement ficelées.  Mais aussi  une histoire de transmission,  père et fils. Les héros commencent leur périple au Salon de l’Agriculture à Paris. Mémorable tournée ébauchant une Route des Vins, sur place. Elle se poursuit dans un vrai tour de France des Vignobles.  Tournée à hauts risques par les rencontres improbables.  Douloureuse relation d’hommes en quête perpétuelle  d’amour et d’amitié. Mais le  Cru de Saint Amour et les vignobles traversés favorisent une belle complicité et  construisent le lien  fédérateur.

Un casting irréprochable : Gérard Depardieu, Benoit Poelvoorde,  Vincent Lacoste.

Les adjectifs laudatifs le concernant tombent comme raisins en vendanges. Cela va de « humain à sublime ». Un futur  film  « culte » ?

« Saint-Amour », un  joyeux Cru de Beaujolais  

Le Cru  se décline en   Climats comme en Bourgogne toute proche. 12 Climats, parcelles de terres aux spécificités géologiques uniques.  Le cépage Gamay s’y épanouit avec bonheur.

Des vins tendres, aux arômes de fruits rouges typés et complexes, vins séducteurs,  sur des   sols d’alluvions anciens, et  d’argiles.

Des vins puissants,  gras,  charpentés et épicés,  sur des sols de roches volcaniques,  siliceuses ou schisteuses.

Un grand coup de cœur au Domaine Hamet, Clos du Chapitre  et au Clos des Billards, Domaine Barbet.

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *