BRIVE. Ses saveurs Gaillardes, boussoles du goût et du plaisir

Photo de présentation : (c)Christine Jonemann

Brive la Gaillarde, capitale gourmande de la Corrèze, peut s’enorgueillir de posséder un illustre patrimoine bâti, souvent bluffant et insoupçonné. On l’arpente en artiste, appareil photos, carnet de croquis ou d’esquisses à portée de main.

(c)Brive Tourisme

Mais Brive a aussi capitalisé ses savoir-faire sur des productions  gastronomiques et des foires réputées dans tout l’Hexagone. Les Foires Grasses de Brive (jusqu’à fin février les samedis), Halle Georges Brassens, sont un rendez-vous gaillard à ne pas manquer. Foies Gras, Truffes, mais aussi chapons, oies et canards dodus sont magnifiquement exposés et mis en vente.

C’est en janvier que la truffe Tuber melanosporum est à son apogée d’arômes. Récolte exceptionnelle cette année. Mais la fermeture des restaurants suite à la pandémie de covid, voit le Diamant noir afficher des difficultés d’écoulement.

Deux Gaillardises, récemment labellisées Origine Corrèze, et…fières de l’être, méritent toutefois un développé particulier :

– La noix du Périgord et son indispensable huile de noix. 

– Le vin de Corrèze en pleine renaissance et nouvelle pépite gouleyante.

Sa Majesté la « Noix du Périgord »

Elle a tout pour plaire

Tout est bon dans la noix : chair, cerneau, coque et brou.

Comme un caméléon, elle se prête à tout et sait se rendre indispensable. Immense source de tocophérols, elle signe  son excellence pour notre santé. 

La noix du Périgord  a obtenu la distinction suprême : l’AOP Corrèze Dordogne et Lot (bassin géographique de production) en 2004.

Mais son huile n’avait que la distinction AOC.

Le « Syndicat Professionnel de la Noix, du Cerneau,  et de l‘Huile de Noix du Périgord » a milité pour la reconnaissance de l’huile de noix et l’obtention du fameux label européen AOP.

Huile de noix La Vie Contee (c)Loic Ducrey

C’est chose faite en l’an 2019 et reconnaissance AOP publiée à l’Officiel le 17 septembre 2020. Seule AOP en Europe sur le cerneau de noix. Le cahier des charges validé par l’Europe reconnaît une origine et un savoir-faire spécifiques.

L’obtention de ce label redore le blason de la Route de la Noix du Périgord. Un itinéraire touristique permettant de parcourir le bassin nucicole et d’aller à la rencontre  des producteurs.

Un exemple ?  « La Vie Contée »,  est un moulin traditionnel à huile de noix situé à Ligneyrac.

Monsieur Jaubertie La Vie Contee (c)Loic Ducrey

Ligneyrac, village proche de Turenne, son ancestral château plein de charmes, vestige de l’ancienne Vicomté, proche de Collonge-la-Rouge. Deux des plus beaux villages de France.

Les « nuciculteursmouliniers »  de La Vie Contée, Cyrille Jaubertie et Anne son épouse, expliquent  leur process d’élaboration de l’huile. Ils ont« réinventé »  un ancien  moulin traditionnel centenaire  à huile de noix et y perpétuent la tradition.

La Vie Contée, ferme nucicole est  dotée des outils modernes d’élaboration de l’huile :    à chaud  (notes de pain grillé),  à froid   (fruité de noix fraîches).

Les noix de leur « noyeraie » ramassées aux confins du Quercy  et du Limousin, prospèrent sur des terres argilo-calcaires. On  apprend  à différencier les variétés : la Corne, la Grandjean, la Marbot, la Franquette (la plus courtisée). Huile et noix : on peut en faire provision dans leur jolie boutique.

Son altesse l’Huile de Noix du Périgord

L’huile de noix du Périgord est une huile vierge gorgée de saveurs, Une huile d’assaisonnement intense et fine. Une huile de caractère,  Gaillarde quoi ! 

meule a noix (c)Loic Ducrey

Son fort contenu en acides gras polyinsaturés (72%) est son atout essentiel. Acide linolénique  (oméga 6) et alpha-linoléique (oméga 3). Ces 2 acides gras ne peuvent être synthétisés par l’organisme  humain  et doivent être fournis par l’alimentation. Appelés de ce fait acides gras essentiels,  ils sont indispensables à l’homme.

Posologie ? 3 à 5 noix par jour ou deux cuillères d’huile de noix suffisent pour être Gaillard en toutes circonstances.

Le vignoble des Coteaux de la Vézère. Un vignoble en Renaissance

Les Vins de Corrèze étaient autrefois connus, plébiscités et la vigne courait sur les coteaux depuis les premiers siècles de l’ère chrétienne. Les guerres, le phylloxera ont eu raison de ce beau vignoble  finalement déserté et ses vins devenus  rares.

De  20 hectares en  2015, le vignoble affiche ses 22  hectares aujourd’hui et 30 sont en projet.

Quelques vignerons passionnés, derniers des Mohicans, ont fait renaître ce terroir singulier des collines du Pays de Brive. Tout en schistes ardoisiers. Dans cet écrin naturellement préservé, le jeune vignoble est  en culture bio ou raisonnée.

La noblesse de l’ardoise où la vigne puise en profondeur, façonne les pentes du  vignoble en terrasses,  altitude 300 mètres.

Campés sur le  filon schisteux, retenez ces noms de villages viticoles qui chantent comme des cigales : Allassac, Donzenac, Voutezac, Travassac…

Pans de travasac (c)Loic Ducrey

L’AOC Corrèze-Coteaux de la Vézère

Obtenue en mai  2017, l’Appellation  récompense cette résurrection.

Les cépages dominants ?

Cabernet Franc en rouge et Chenin en blanc.

Vendangés à la main,  les raisins sont  vinifiés, élevés et mis en bouteilles par la cave « Coteaux de la Vézère »  à Allassac. 

Vignoble, cave, et vins de Corrèze ont de beaux jours devant eux.

©MalikaTurin/Brive Tourisme

Cuvées Grands Coups de Cœur

En gamme Premium : les vins  sont  médaillés dans les concours internationaux.

En Rouge. Cuvée . Les « périères » sont des  amas de pierres en patois limousin. Cépage Cabernet Franc millésime  2018,  médaillé Or Concours international de Lyon en  2020.

En Blanc. Cuvée Les Périères, Les Terrasses, millésime 2018. Chenin sec. Médaillé Argent Concours international de Lyon en 2020.

La Cuvée baptisée « Gamade » millésime 2017,  cépage Chenin sec. Vin de Pays de Brive, sans prétention. Et sublime avec  un foie gras Origine Corrèze !

VINS COTEAUX DE LA VEZERE(c)Loic Ducrey

Villages d’émotion aux alentours de Brive

On s’attarde au village de Turenne, ses ruelles sinueuses, son vieux Château de l’Ancienne Vicomté. Dernière Vicomté à rejoindre le royaume de France en 1738.

On s’attarde aux Jardins de Colette ouverts au public en  2008. Un parc basé sur l’œuvre  et la vie de l’écrivain, célèbre romancière qui vécut pendant une dizaine d’années à Varetz au château de Castel-Novel,  propriété de son époux Jouvenel.

Jardins de Colette(c)Loic Ducrey

Le parc s’est  voulu ludique  avec  6 jardins représentant les 6 régions françaises où Colette a séjourné : Bourgogne, Franche Comté, Bretagne, Corrèze, Provence, et finalement Paris où elle s’est éteinte.

Tables de lecture, extraits des œuvres correspondantes.

Un labyrinthe géant de 5000 m2 en osier vivant tressé  a la forme d’un papillon.  Colette les aimait et en faisait collection.

Des étiquettes en ardoise identifient les végétaux.

Nombreux  jeux pour  enfants. Ils peuvent y passer une journée, sans que l’ennui soit  du voyage.

Les étonnants Pans de Travasac

Pans de Travasac(c)(c)Loic Ducrey

Corrèze, Terre d’ardoise. Ses Pans sont mondialement connus.

Ce sont d’immenses carrières  creusées dans la pierre d’ardoise depuis le  17ème siècle.

Des pans de mur creusés et travaillés par l’homme. Un savoir-faire transmis de génération en génération.

Ici le minéral se marie harmonieusement avec le végétal.

1h 30  de visite expliquée par des ardoisiers. Vous pouvez même tenter de fracasser le matériau en mesurant sa coupe à celle du  maître-artisan.

pans de travasac(c)Loic Ducrey

Où dîner Good & Class ?

Une gastronomie de haut vol à L’Atelier du Moutier 16 rue Maillard,  à Brive.

Nicolas Serres, de l’Association Française des Maîtres-Restaurateurs, est le maître restaurateur  qui nous  régale d’un poisson de lac d’une criante fraîcheur. Il ne fait pas de la simple figuration  dans l’assiette. Ou d’un tartare de veau de Corrèze.  En dessert,  une soupe de framboises inoubliable… et sa glace. On s’autorise un vrai plaisir coupable.  La signature qualité d’une vraie Table Gaillarde.

www.atelierdumoutier.fr

Tel : 09 50 46 60 57

Les Bons Plans Gaillards à Paris ?

La  Maison de la Nouvelle Aquitaine

21 rue des Pyramides Paris 1er

L’Épicerie de Loïc

7 rue Sedaine Paris 11

Geneviève Guihard

Le  site incontournable

www.brive-tourisme.com

La Noix du Périgord

www.noixduperigord.com

La Vie Contée

Famille Jaubertie à Ligneyrac

www.laviecontee.fr

Tel : 05 55 25 42 07/ 06 23 02 60 49

Les vins des Coteaux de la Vézère

www.coteaux-vezere.fr

Idées de balades

www.bienvenue-a-la-ferme.com

www.lespansdetravassac.com

www.lesjardinsdecolette.com

Tel : 05 55 86 75 35

Merci par avance de votre soutien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *